Historacing Festival de Dijon - 300 pilotes prêts à rejouer l’histoire !

Premier grand raout de l’année, l’Historacing Festival de Dijon offrira un cadre des plus prestigieux à quelques 300 fervents de la compétition automobile historique. Rythmé par vingt courses successives, le week-end pascal s’y annonce captivant.

JPEG - 616.7 ko

TROPHEE FORMULE 3 CLASSIC

Avec le Trophée F3 Classic, le circuit de Dijon Prenois retrouvera nombre de monoplaces qui s’illustrèrent sur place lors des courses du championnat de France de F3 des années 80 (le Trophée les accepte jusqu’au millésime 1984). Une trentaine d’entre elles seront réunies pour la course du samedi, comme pour celle du lendemain, dont un bon tiers aux mains de pilotes étrangers, pour la plupart présents en vue du prochain GP de Monaco historique. Certains d’entre eux nourriront de grandes ambitions, tels l’italien Leone (Ralt RT3), le Monégasque Faggionato (Martini MK39) ou le Luxembourgeois Klein (Chevron B34). Côté français, on se bousculera au portillon avec les D’Aubreby, vainqueur ici-même l’an passé, Arbeit (sur des Ralt RT3), Dougnac (Ralt RT1), Eynard Machet, Cheminot (sur des Martini MK31), Lemasson, Porte (Martini MK39), sans oublier Honnorat et Vallery-Masson (Ralt RT3) qui, non content de piloter leur F3, co-organisent le meeting ! Quant à l’habituelle Martini « ex Alain Prost » de ce dernier, elle évoluera cette fois aux mains de… son père.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME

PNG - 230.1 ko

Réservé aux GT/Tourisme d’avant 1979, le Challenge de l’Asavé continue de faire recette. Près d’une quarantaine d’autos sont attendues à Dijon avec, comme toujours, une formidable diversité au niveau des marques et des modèles (presqu’autant que de véhicules engagés !). Pêle-mêle, on citera dans les rangs des GT, les Porsche 911 d’Andreoli, Lelandais, Sionneau, Andrade ou du Luxembourgeois Kienert, la Morgan +8 de Serviès, les Alpine de Bracq, Mondy-Frances et Chervier, la Lotus Elan du Belge Poulet, ou encore côté « revenants », la Shelby Cobra de Bailly et la Chevrolet Corvette de Beltramelli. En Tourisme, les Escort Cosworth de Boissy et de l’Anglais Christoforou seront candidates à la victoire absolue, alors que de grosses américaines, comme la Falcon de la famille Gruau, la Mustang d’Alvergnas ou la Chrysler Hemicuda de Debaude (un transfuge de la course de côte), se chargeront d’assurer le spectacle. A noter que la course dominicale clôturera la manifestation.

CHALLENGE FORMULA FORD HISTORIC

PNG - 322.8 ko

Monoplace universelle dont le succès perdure depuis près d’un demi siècle, en version moderne comme dans les épreuves à caractère historique, la Formule Ford sera bien représentée à Dijon. A lui seul, le Challenge « Formula Ford Historic » en réunira près d’une quarantaine, toutes de fabrication antérieure à 1982 comme l’impose le règlement. Auteurs de sévères passes d’armes l’an passé, Rechède et le Suisse Lombardi (tous deux sur des Lola T540) auront à nouveau les faveurs du pronostic face aux nombreux pilotes capables de se hisser sur l’un ou l’autre des podiums (ou les deux !). On pense en particulier à Ghio, Michel, Richard et l’autre Suisse Girardet (tous sur des Van Diemen), Mantz et Dionisotti (Royale), suisse lui aussi. Véritable course dans la course, la classe A (regroupant les autos les plus anciennes) mettra aux prises Prévost (Mc Namara), Gallo (Merlyn), Scultore (Alexis), Pesenti, l’Anglais Lowe (sur des Lotus), etc. Enfin, la jeune Suissesse - décidément ! - Line Piquet (Van Diemen) représentera le sexe « dit » faible. Signe du soin que les concurrents mettent à fuir l’uniformité dans le choix de leur monture : c’est une quinzaine de constructeurs différents qui sera représentée sur les grilles de départ !

TROPHEE MAXI 1000

PNG - 308.7 ko

Encore une discipline à l’affiche pléthorique, puisque près de 40 pilotes se sont donné rendez-vous à Dijon, où le Trophée Maxi 1000 (réservé aux moins de 1300 cm3 d’avant 1977) est assuré de vivre de grandes heures. Comme de tradition, la lutte y sera sévère entre la Datsun Sunny de Frenoy, les Mini Cooper de Gandini, des frères Thiefain et de Fornage (passé de la classe 1000 à celle des 1300), l’Alpine A110 de Lefebvre fils, les Matra Djet de Legriffon et Lefebvre père, la MG Midget de Lelievre ou encore l’Alfasud du revenant Gourserol. En 1000 cm3, le Belge Chapel (Clan) remettra son titre en jeu face à Michel (Ginetta), Lefebvre (Austin), Donnay (sur une minuscule Honda N600), sans oublier la pittoresque Trabant du duo Abeille-Souverain ! Les deux courses du week-end réuniront également des Mini Cooper d’avant 1966, en lice pour leur propre classement.

TROPHEE LOTUS

PNG - 266.7 ko

Digne héritier de la fameuse Coupe des Provinces des années 60, le Trophée Lotus démarrera à Dijon une nouvelle campagne qui risque, une fois encore, de s’avérer très animée. Réunissant comme toujours des Lotus Seven et d’anciennes Caterham, il comptera dans ses rangs de nombreux fidèles, à commencer par Gaso, le champion en titre, mais aussi Delhaye, Buffet, Odin, Jomard, auxquels se confronteront les valeurs montantes que sont Blanchemain, Lucot ou Jacquet. A Dijon, le plateau pourra également compter sur le renfort des premiers pilotes enrôlés par la nouvelle compétition « Roadsters Series », notamment Augis et Massimi sur des Austin Healey, et surtout sur les nombreux émules de la Caterham Academy (courue sur des Caterham 1600 Sigma plus actuelles). De quoi rassembler, là encore, un plateau particulièrement fourni de quelques 44 autos !

HTTTC GROUPE 1 CHAMPION CAR

PNG - 268.9 ko

Le HTTC (pour Historic Tourisme Champion Car) entame sa saison 2012 sur une grande nouveauté : l’apparition en son sein d’une nouvelle catégorie « Prostock », qui signe le retour vers les bases de ce que fut la catégorie « Tourisme de série » de 1966 à 1973. Autrement dit, avant que les constructeurs ne s’emparent de ce Groupe 1 et à force d’homologations de pièces spéciales, en dénaturent le concept et le caractère économique. Visuellement, les autos des deux époques se distingueront par un marquage spécifique (une sérigraphie verte pour les Prostock, orange pour les Groupe 1). Ce retour aux sources a visiblement touché dans le mille puisque les deux tiers des 34engagés de Dijon évolueront dans cette catégorie Prostock, notamment la BMW 635 de Gosset et de nombreuses BMW 323i, Alfa GTV et autres Golf GTI. Côté Groupe 1, où l’on jouera certainement la victoire absolue, le champion en titre, Josquin (Rallye 3) retrouvera la paire Boissy-Miran (Vauxhall Magnum), Bourguignon, Pincon (Chevrolet Camaro Z28), Cholley, Colin (Escort RS), et l’organisateur-pilote « Levla » (BMW 30 CSI). A ce beau monde, viendra aussi se joindre Faurie (Ford Capri), avec de réelles chances de victoire.

TROPHEE FORMULE RENAULT CLASSIC

PNG - 391 ko

Pendant du Trophée F3 Classic, celui consacré aux anciennes Formule Renault connait une sérieuse embellie cette année, avec un nombre de monoplaces à moteur 1721 cm3 (celles de la période 1989 à 1994) en nette augmentation. A leur volant, on y retrouvera certains fidèles comme Machemy, Strickler, Emeric, ou Boudreault (tous sur des Martini sauf pour ce dernier, engagé sur une Orion), mais aussi de nouveaux venus, à commencer par Delaunay (Alpa), qui écumait déjà les courses de « FR » à l’époque. Du côté des Formule Renault à moteur turbo (issues de la période 1982 à 1988), le départ vers la F3 du champion en titre, Monnet (invaincu l’an passé !), ouvrira de nouveaux horizons pour les Martini de France, Darlot, Morize, Leininger ou Boucherie (passé de la 1721 au turbo). A noter que la règlementation technique tend à assurer la meilleure équité possible entre les deux versions de Formule Renault.

TROPHEE FORMULE FORD KENT

PNG - 260.8 ko

Autre compétition organisée à la gloire des anciennes Formule Ford, le Trophée Kent (du nom du moteur qui équipe ces petites monoplaces) accepte toutes les autos jusqu’au millésime 1992. De quoi réunir plus d’une vingtaine de compétiteurs à Dijon, entre lesquelles les deux courses du week-end s’annoncent très ouvertes. A bord des châssis Van Diemen les plus récents, les Suisses Girardet et Dionisotti y croiseront le fer avec les fils Beloou et Béguinot, Cosi, Paganin, etc. Beloou « père » sera, lui, l’un des acteurs majeurs de la catégorie « pré 1990 » sur une Rondeau, dont il avait été à l’époque le… concepteur ! On y retrouvera aussi l’un des doyens du meeting ; Guermonprez (Van Diemen). Enfin Le Nech, sur une Van Diemen de 1980, sera un peu plus esseulé dans la catégorie « GHI », où évoluent les monoplaces plus historiques.

EGALEMENT A L’AFFICHE…
COUPE CATERHAM

Aux frontières de la course auto moderne et de la nostalgie des grandes heures du passé, le Caterham Club Challenge réunira une trentaine d’autos à Dijon ; de très véloces versions R300 du roadster britannique. Comme à chaque fois, les luttes s’y annoncent féroces, notamment entre Réal, Gronier, Attia et Menet, qui se sont partagé les podiums des deux premières courses de la saison sur le circuit de Haute Saintonge.

JPEG - 6.9 ko

ALFA ROMEO CHALLENGE

L’Alfa Roméo Challenge a choisi l’Historacing Festival de Dijon pour sa seule apparition de l’année en France. Avant d’aller se poursuivre sur d’autres circuits de légende, comme Hockenheim, Spa ou le Nürburgring, il rassemblera une trentaine d’autos en Bourgogne, offrant au public un très large panorama des Alfa vues sur les circuits au cours des dernières décennies. Délibérément européen, le challenge réunit des pilotes en provenance de pas moins de six pays différents !

LES « CONSTRUCTEURS SANS PATENTE »

En partenariat avec le magazine Echappement Classic, l’organisation de l’Historacing Festival de Dijon saisit l’occasion de ce premier rendez-vous de la saison 2012 pour rendre hommage à ceux qu’il était coutume de nommer les « constructeurs sans patente ». Ces artisans de génie capable de donner naissance à une voiture de course, ou même de route, sans autres moyens que leur art de la mécanique. Pour le plus grand plaisir des spectateurs, plus d’une trentaine d’autos de ce type seront présentées en démonstration, souvent accompagnées de leur concepteur. Il y aura même un pur produit local : la Krebs construite à Dijon !

LES HORAIRES

Vendredi 6 avril
Essais qualificatifs de 15h55 à 18h25
Samedi 7 avril
Essais qualificatifs de 9h05 à 12h. Courses à 12h15 (Lotus), 14h05 (F.Renault), 14h40 (Caterham), 15h20 (F3), 16h (Alfa Roméo), 16h40 (Groupe 1), 17h15 (F.Ford Historic), 17h55 (Maxi 1000),
Dimanche 8 avril
Courses à 8h30 (F.Ford Kent), 9h10 (Alfa Roméo), 9h50 (Lotus), 10h25 (GT/Tourisme), 11h05 (F.Ford Historic), 11h45 (Caterham), 12h20 (F.Renault), 14h (Maxi 1000), 14h35 (F3), 15h20 (Alfa Roméo), 16h (Groupe 1), 16h35 (F.Ford Kent), 17h20 (GT/Tourisme). 18h : Parade des constructeurs sans patente.

Tarifs entrée : 10 Euros le samedi, 15 Euros forfait week-end, gratuit pour les – 15 ans

-> + d’infos sur www.hvmracing.fr

Texte : jacques Furet
©Photos : www.photoclassicracing.com


Les Trophées historiques des circuits 2012 :

- 7/8 avril : Historacing Festival de Dijon
- 19/20 avril : Grand Prix historique de la Vienne (le Vigeant)
- 8/9 septembre : Grand Prix historique de Nogaro
- 29/30 septembre : Grand Prix historique de Charade
- 13/14 octobre : Historacing Festival de Lédenon


-> En savoir plus sur l’édition 2012

 

Documents joints

 Téléchargez les horaires (PDF - 107.9 ko)