Grand Prix de Charade : au grand complet

Les 29 et 30 septembre, les trophées et challenges français se retrouveront au grand complet sur un même meeting historique. Une « première » pour cette année, qui doit évidemment beaucoup à l’attrait des lieux : le légendaire tracé de Charade

JPEG - 92.4 ko

HTCC GROUPE 1

Sur le front de l’HTCC Groupe 1, où se retrouvent les berlines qui répondaient à cette appellation dans les années 60/70, la bataille de Charade s’annonce plus acharnée que jamais. A ce stade de la saison, les leaders commenceront à décompter leurs plus mauvais résultats, ce qui peut réserver de sérieux bouleversements au classement général, tant en Groupe 1 qu’en catégorie Prostock, ou évoluent des autos plus proches de la série. Dans le premier cas, Patrice Faurie (Ford Capri 3L), l’homme fort du moment, n’est pas encore à l’abri d’un faux pas face à Patrick Bourguinon (Chevrolet Camaro Z28), qui évoluera à domicile, et Philippe Colin (Ford Escort RS2000), alors que Claude Boissy (Vauxhall Magnum) et « Levla » (BMW 30 CSI) viendront pimenter cette bataille.

JPEG - 24.2 ko

Même refrain en Prostock, où Franck Cabarrou (BMW 323i), impérial à Nogaro, a encore un espoir de brûler la politesse à Georges Perillat et sa Golf GTI, à la seule condition de s’imposer dans les quatre dernières rencontres de l’année.

Une mission rendue difficile par le retour en Prostock de Philippe Gosset (BMW 635).

TROPHEE FORMULE 3 CLASSIC

Leader du trophée et encore Irrésistible à Nogaro, au début du mois, Valerio Leone endossera le rôle de favori avec son aisance habituelle. Il y aura pourtant encore du beau monde pour lui contester sa suprématie, à commencer par Patrick D’Aubreby, Fabrice Notari, Bernard Honnorat et Laurent Vallery-Masson, tous au volant d’une Ralt RT3 semblable à la sienne, Jean-Pierre Eynard-Machet et sa Martini « ex Alliot », Gilles Andouard (Ralt RT3) ou Pierre Lemasson (Chevron B34).

JPEG - 30.9 ko

Le retour en F3 de Patrice Faurie, sur l’ancienne Ralt de Walter Hoffmann, constituera l’une des bonnes surprises de ce rendez-vous de Charade, tout comme l’incursion dans le trophée de deux anciens champions : l’Italien Paolo Barilla, vainqueur des 24 heures du Mans 1985 et pilote Minardi F1 en 1990 et le Suédois Eje Elgh, l’un des maîtres de la Formule 2 au début des années 80, respectivement engagés sur une Martini MK34 et une chevron B38. Trois pilotes dont on attend le meilleur, bien évidemment…

TROPHEE LOTUS

Dans le Trophée Lotus comme ailleurs, la fin de saison approche rendant la conquête du titre plus disputée que jamais. Après avoir réalisé un sans faute à Nogaro, Pierre Buffet est ainsi revenu au niveau du champion sortant, Philippe Gaso, avec lequel le duel final pourrait prendre un tournant décisif dans les Monts d’Auvergne.

JPEG - 30.9 ko

Philippe Huret, de plus en plus pressant, sera à pied d’oeuvre pour l’arbitrer, imité en cela par Xavier Jacquet (qui pilote une Caterham contrairement à ses rivaux directs, équipés d’une Lotus Seven), Anthony Delhaye, encore en phase de mise au point avec sa nouvelle auto, ou Christian Odin, l’homme orchestre du trophée. Tous auront à coeur de se montrer dignes des glorieux pilotes de Lotus dont les noms figurent au Panthéon du circuit de Charade. Tel Innes Ireland, vainqueur en 1958 de la toute première course organisée en ce lieu… Pour la petite histoire, on se souviendra également qu’en 1964, la Coupe des Provinces (l’ancêtre du trophée Lotus) avait permis au pilote clermontois, futur champion de F1, Patrick Depailler de terminer deuxième, le record du tour revenant ce jour-là à un certain Henri Pescarolo…

TROPHEE SALOON CAR

JPEG - 48.3 ko

Grâce au renfort d’une dizaine de pilotes étrangers en provenance du championnat néerlandais YTCC, le plateau du Trophée Saloon car sera l’un des mieux fournis du week-end avec près de 40 pilotes annoncés. Pour la victoire au général on pourra compter sur la magnifique March 73S de Nicolas Maurel, l’incontestable chef de file des pilotes de protos, parmi lesquels on retrouve également son père Claude (Ginetta), Josserand De Murard (Grac MT14) ou Jacques Roux (Ford GT 40). A l’approche de la clôture de la saison, il s’agira aussi pour le reste du peloton d’engranger de précieux points dans les catégories Sixties, Seventies et Eighties, dont Philippe Drouilleau (Alfa GTAm), Gérard Portebosq (Porsche 911 RS 3L) et Patrick Fuet (BMW 325) sont les leaders réciproques. A ceux-là s’ajouteront de nombreuses autres « figures » de la discipline, à commencer par Fabrice Lefebvre (VW Cox), Jacques China (Porsche 914), Georges Quéron (Amina), Grégory Carini (Cooper) ou Nicolas Grué (Sierra Cosworth).

TROPHEE FORMULE RENAULT CLASSIC

JPEG - 23.8 ko

Parfois mélangées aux Formule 3, les Formule Renault Classic feront leur vie de manière indépendante à Charade. Selon les habitudes, le plateau rassemblera les versions à moteur turbo et celles, plus récentes, à motorisation « atmo » 1721 cm3. Après Nogaro, où le champion sortant, Jean-Charles Monnet, s’est offert un tonitruant retour aux affaires, Tony Boudreault mène le trophée, avec la particularité de piloter une Orion (du début des années 90) dans une discipline où Martini équipe l’essentiel du plateau. De fait, ses suivants immédiats possèdent tous un châssis jadis construit dans la Nièvre par Tico Martini, qu’il s’agisse de Jean-Baptiste Emeric, Jean-Charles Leininger ou Bernard Lacour. Pour l’occasion, quelques possesseurs de Formule Ford à moteur Zetec viendront également se joindre à eux.

TROPHEE MAXI 1000

JPEG - 28.5 ko

Une fois encore, le Trophée Maxi 1000 sera présent en force avec une quarantaine de bolides de moins de 1300 cm3 prêts à en découvre sur le tracé auvergnat. Maxime Lefebvre (Alpine A110) et Olivier Legriffon (Matra Djet 6), qui s’étaient partagés les victoires l’an passé, seront naturellement aux premières loges pour tenter la récidive. Mais reste à savoir si Philippe Gandini (Cooper), champion sortant et leader actuel du trophée 2012, l’entendra de cette façon… Ce dont on peut douter !
Sans surprise, on attendra également dans le groupe de tête des animateurs de premier plan tels que Claude Cassina, Michel Frenoy, Frédéric et Thierry Thiefain, tous les quatre à bord de Cooper toujours très à l’aise à Charade, ou encore Philippe Durand et sa Simca Rallye 2. Dans la classe des 1000 cm3, le Belge Michel Chapel, encore récent double vainqueur à Nogaro avec sa Clan Crusader, aura pour principaux rivaux Gilles Vacher (Cooper) et Tomy Gruelles (Marcos). Parmi les autres pilotes étrangers, on suivra aussi avec intérêt les prestations de la jeune luxembourgeoise Paule Kienert (Cooper), la seule dame du plateau. Enfin, près d’une quinzaine de pilotes du trophée Mini Classic se livreront à leur propre bataille au sein du peloton.

CHALLENGE FORMULA FORD HISTORIC

JPEG - 30 ko

En l’absence du maître incontesté de Charade, Pierre-Alain Lombardi, c’est un véritable boulevard qui s’ouvrira devant les roues de la Van Diemen RF79 de son compatriote Alain Girardet. Idéalement parti pour devenir le champion 2012 de la Formula Ford Historic, celui-ci aura en Auvergne l’opportunité de faire un pas décisif vers le titre. Tous excellents à Nogaro, Laurent Courregelongue (Van Diemen RF80), Didier Mantz (Royale RP21) et Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF80) figureront au rang de ses principaux adversaires, tout comme Xavier Michel (Van Diemen RF81). Gérard Delprat (Lola T540) et les Richard père et fils (sur des Van Diemen) auront aussi à coeur de jouer un rôle prépondérant dans le top 10, où l’on assistera certainement à un nouveau duel de dames entre les Suissesses Béatrice Cibien (Van Diemen RF80) et Line Piguet (Van Diemen RF77).
Quant à la classe A, où évoluent les monoplaces les plus anciennes, si le Portugais Campos Costa (Merlyn MK24) en est toujours le leader au classement général, Thierry Gallo n’en reste pas moins l’incontestable favori du week-end au volant d’une autre Merlyn. Une catégorie où le retour de l’Anglais Dave Lowe (Lotus 69), conjugué à l’absence de Régis Prévost et Raoul Scultore, risque fort de redistribuer les cartes.

TROPHEE FORMULE FORD KENT

JPEG - 28.7 ko

Favori en Formula Ford Historic, Alain Girardet tentera la passe de deux en Charade en s’alignant également dans les deux courses de Formule Ford Kent. Un trophée dont Manuel Béguinot tient les rênes devant Michel Paganin, Gil Oks, Benoît Cosi et Nicolas Beloou, tous à bord de châssis Van Diemen (hormis la Swift de Oks). Autant de garçons qui seront à nouveau les plus farouches adversaires du pilote héraultais ce week-end. De retour, Sylvain Debs n’aura lui aussi qu’une idée en tête : franchir la ligne d’arrivée devant l’ensemble de ses camarades ! Local de l’étape, et grand défenseur de Charade devant l’éternel, Michel Tasset aura évidemment à coeur de briller sur son circuit fétiche, alors que la représentation féminine reposera sur les épaules de Blandine Wait. Enfin, dans l’ombre des leaders, une autre bataille s’annonce en catégorie « GHI » (les monoplaces les plus anciennes du trophée), où Michel Kozyreff défendra sa position de leader face à Philippe Le Nech et Pierre Buret.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME

JPEG - 46.4 ko

Avant de jouer sa dernière partition à Lédenon, où il fera plateau commun avec le Saloon Car, le challenge Asavé GT/Tourisme s’offrira lui aussi un détour par Charade. Impérial lors de l’étape précédente, à Nogaro, Claude Boissy (Ford Escort BDG) s’y présentera comme le pilote à battre, malgré la constante opposition de Patrick Andreoli (Porsche 911 SC 3L), le leader du challenge et vraisemblablement futur champion 2012.
Derrière eux, Jean-Christophe Lelandais (Porsche 911 2,8L), Jean-Pierre Vacher (Lotus Elan) et Michel Mondy-Frances (Alpine A110), tous très en vue dans le Gers, seront à nouveau bien armés pour animer le gros du peloton. Une remarque également valable pour le local Patrick Bourguignon, engagé sur une Lotus Elan en parallèle à sa participation au Groupe 1. Dans la catégorie Tourisme, outre Claude Boissy, on retrouvera également dans ses oeuvres Gérard Bonnamour (Opel Commodore GSE), Laurent Aumonier (Cooper S), ainsi que les belles américaines de Jacques Alvergnas (Ford Mustang) ou Jean Debaude (Chrysler Hemicuda). Sans oublier la Volo de Gérard Lepron, le doyen du meeting.


PNG - 84.9 ko

Texte : Jacques Furet
Crédit photos : Jean-Marie Biadatti - www.photoclassicracing.com

Site du circuit : www.charade.fr
- Organisation : www.top.fr

-> Toute l’édition 2012

 

Documents joints

 Téléchargez les horaires 2012 (PDF - 92.1 ko)