Grand Prix Historic de Nogaro : Un passé terriblement actuel !

- Dimanche 4 septembre 2011 -

Au fil de 9 nouvelles courses historiques, dont celle du Trophée F3 Classic dominée par l’Italien Valerio Leone, le 51ème Grand Prix de Nogaro a offert un spectacle mêlant nostalgie du passé et engouement du présent. 7200 spectateurs en ont été les témoins privilégiés.

JPEG - 1 Mo

TROPHEE F3 CLASSIC / GP DE NOGARO
Leone succède à Badoer !

Qu’il soit disputé sur le mode historique ou moderne, le Grand Prix de Nogaro n’avait pas connu un vainqueur italien depuis le succès de Luca Badoer dans la course de F3000 de 1992 ! En remportant l’épreuve de F3 Classic de ce dimanche, retenue comme course de support au Grand Prix, Valerio Leone devient ainsi son digne héritier. Pour y parvenir, le sympathique pilote de la Ralt RT3 allait se montrer aussi impérial que la veille, prenant rapidement le large face à Jean-Pierre Eynard Machet (Martini) et Francis Dougnac (Ralt), en pleine bataille jusqu’au cap de la mi-course. Sur cette piste qu’il affectionne tant, le Toulousain prenait alors l’avantage de façon définitive. Isolé à la 4ème place, le Britannique Rob Moores (Chevron) complétait le haut du tableau, devant Fred Da Rocha (March), pris dans un accrochage le samedi, et Pierre Lemasson (Martini). Bien moins chanceux, Bernard Honnorat perdait tout espoir de rééditer son podium de la veille dès le tour chauffe, sa Ralt se retrouvant immobilisée par une coupure électrique.

Course 2 : 1.Leone (Ralt RT3) ; 2.Dougnac (Ralt RT1) à 10,4’’ ; 3.Eynard-Machet (Martini) à 19,1’’ ; 4.Moores (Chevron B38) à 22,8’’ ; 5.Da Rocha (Martini Mk39) à 30,8’’, etc.

TROPHEE FORMULE FORD KENT
Un local privé de victoire

PNG - 174.9 ko

Dimanche, les pilotes de Formule Ford Kent n’ont guère eu le temps de s’ennuyer avec un emploi du temps agrémenté de deux courses. Dans celle du matin, Henri Pellefigue semblait bien parti pour s’imposer sur cette piste qu’il connait à la perfection pour y exercer son activité de moniteur de pilotage. Mais Sylvain Debs ne l’entendait pas de cette façon et finissait pas lui ravir le commandement, et la victoire, à trois tours du but. Isolé en 3ème position, Benoit Cosi terminait quelques longueurs devant le meilleur performer des essais, Nicolas Beloou. Ce dernier, bien décidé à prendre sa revanche l’après-midi, se plaçait dès le départ dans le sillage d’Henri Pellefigue et attendait le dernier quart de la course pour lui ravir le commandement et le priver à son tour de la victoire. Benoit Cosi complétait à nouveau le tiercé gagnant, alors que Sylvain Debs, moins verni que le matin, avait regagné son stand dès le premier tour.

Course 1 : 1.Debs (Van Diemen) ; 2.Pellefigue (Van Diemen) à 0,5’’ ; 3.Cosi (Van Diemen) à 4,0’’ ; 4.Beloou (Van Diemen) à 7,5’’ ; 5.Decaen (Swift) à 9,0’’, etc. Course 2 : 1.N.Beloou ; 2.Pellefigue à 5,4’’ ; 3.Cosi à 9,1’’ ; 4.Dousse (Van Diemen) à 9,6’’ ; 5.Decaen à 23,6’’, etc.

TROPHEE LOTUS
Au tour de Gaso

PNG - 200.1 ko

Un coup à toi, un coup à moi ; entre Anthony Delhaye et Philippe Gaso le match s’est poursuivi aujourd’hui, mais avec une issue différente cette fois. Anthony Delhaye, blotti dans le sillage de son camarde durant toute la course, aura pourtant tout essayé pour lui chiper la première place. En vain ! Plus loin, Guillaume Lucot complète le podium, comme la veille, après s’être débarrassé de Mickaël Blanchemain dans les premiers tours.

Course 2 : 1.Gaso ; 2.Delhaye à 0,1’’ ; 3.Lucot à 11,8’’ ; 4.Blanchemain à 18,4’’ ; 5.Billieres à 25,5’’, etc.

CHALLENGE FORMULA FORD HISTORIC
Le petit frère se venge…

PNG - 171.6 ko

Ce matin, Olivier et Arnaud Rechède se sont fait un bonheur de régler à nouveau leurs affaires de famille en tête du peloton. Durant les 13 tours de course, les deux hommes allaient échanger régulièrement leurs positions, avant que le verdict ne tombe dans l’ultime boucle à l’avantage du cadet, Olivier. Pas vraiment distancé, mais incapable de venir troubler la lutte intestine des deux frères, Jean-Louis Carponcin conservait la 3ème place de bout en bout, chassant ainsi du podium les Stéphane Rey, Laurent Fort et consort. En classe A (les autos d’avant 1974), Régis Prévost s’offrait un nouveau cavalier seul devant Raoul Scultore et l’homme du cru Paul Alquier.

Course 2 : 1.O.Rechède (Lola) ; 2.A.Rechède (Lola) à 0,2’’ ; 3.Carponcin (Van Diemen) à 5,9’’ ; 4.Rey (Van Diemen) à 12,9’’ ; 5.Fort (Crossle) à 17,2’’, etc.

TROPHEE FORMULE RENAULT CLASSIC
Monnet en démonstration

PNG - 179.1 ko

Véritablement hors concours, tant sa domination est sans partage, Jean-Charles Monnet a poursuivi aujourd’hui la démonstration entamée la veille. 2ème en début de course, après l’élimination prématurée de Jean-Chritian Darlot, Jean Boizeau s’inclinait ensuite face à Tony Boudreault, bientôt passé à son tour par Jean-Baptiste Emeric. Ce dernier abandonnant aussi vite, Boudreault semblait bien parti pour récupérer son bien avant de partir à la faute dans le dernier tour. Un ultime coup de théâtre qui profitait à Arnaud France.

Course 2 : 1.Monnet (Martini Mk36) ; 2.France (Martini Mk38) à 23,6’’ ; 3.Boudreault (Orion) à 31,6’’ ; 4.Boizeau (Martini Mk48) à 31,6’’ ; 5.Machemy (Martini Mk65) à 1’26,3’’, etc.

GROUPE 1 CHAMPION CAR
Le tour de trop !

PNG - 211 ko

Décidément imprenable dès lors qu’il s’installe aux commandes de sa Ford Capri 3L, Gérard Cayeux s’acheminait vers une victoire tranquille quand son moteur eut la mauvaise idée de rendre l’âme à un tour de l’arrivée, l’obligeant à achever sa démonstration au ralenti ! Claude Boissy héritait ainsi d’un succès inespéré sur la Ford Escort RS2000 qu’il partage avec Alain Miran, de peu devant la Triumph Dolomite de Philippe Gosset. Dominique Josquin, insatiable leader de la classe 1300, en profitait également pour récupérer une place sur le podium, en privant le malheureux Cayeux de cette consolation dans les derniers hectomètres…

Course 2 : 1.Boissy (Escort RS2000) ; 2.Gosset (Triumph Dolomite) à 1,4’’ ; 3.Josquin (Rallye 3) à 14,0’’ ; 4.Cayeux (Ford Capri) à 15,5’’ ; 5.Duché (Ford Mustang) à 23,0’’, etc. Rappel course 1 : 1.Cayeux (Ford Capri) ; 2.Duché (Ford Mustang) à 2,1’’ ; 3.Josquin (Rallye 3)à 4,9’’ ; 4.Gosset (Triumph) à 12,4’’ 5.Miran (Ford Escort) à 17,7’’, etc.

TROPHEE MAXI 1000
Que du bleu !

PNG - 180.5 ko

Les Alpine 110 auront rarement été aussi à l’honneur que ce week-end. Déjà vainqueur surprise de la course à éliminations du samedi, Jean-François Besson remet cela, mais d’une toute autre manière cette fois. Remonté sur l’autre Berlinette du leader, Maxime Lefebvre, aux deux tiers de la course, le jeune fils de Gérard Besson entamait alors un superbe bras de fer avec son camarade de jeu et finissait par le conclure à son avantage. Derrière les deux Alpine, Philippe Gandini hissait sa Cooper au 3ème rang après s’être débarrassé du Portugais Paulo Antunes, sur l’une des trois Datsun en lice. Aux commandes de son originale Clan d’origine anglaise, le Belge Michel Chapel est à nouveau primé en classe 1000 cm3, tout comme José Albertini dans le trophée Mini Classic

Course 2 : 1.Besson (Alpine A110) ; 2.M.Lefebvre (Alpine A110) à 0,2’’ ; 3.Gandini (Cooper) à 6,3’’ ; 4.Antunes (Datsun) à 16,6’’ ; 5.Durand (Rallye 2) à 39,2’’, etc.

Rappel course 1 : 1.Besson (Alpine A110) ; 2.Durand (Rallye 2) à 0,4’’ ; 3.Quirriere (Cooper) à 0,6’’ ; 4.Legriffon (Matra Djet) à 10,5’’ ; 5.J.Lefebvre (Alpine A110) à 11,8’’, etc.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME
Boissy bisse

PNG - 182.4 ko

Excellent dimanche pour Claude Boissy, qui se sera permis de remporter au cours de la même journée la course du Groupe 1 et celle du Challenge Asavé. Dans ce second cas, le vétéran parisien avait déjà posé un solide jalon la veille en dominant la rencontre du samedi. De la même manière, il allait dominer le match retour d’aujourd’hui, en laissant à nouveau Patrick Andreoli se contenter du fauteuil de dauphin. Après les abandons de Gérard Besson et Franck Metzger, eux aussi postulants au podium, la 3ème marche du podium offrait à Jean-Christophe Lelandais et Jean-Pierre Vacher l’occasion de se livrer une sérieuse empoignade, au bénéfice final du pilote de l’agile petite Lotus Elan. Celui-ci s’impose en outre dans le classement des autos d’avant 1966.

Course 2 : 1.Boissy (Escort RS) ; 2.Andreoli (Porsche 911) à 3,7’’ ; 3.Vacher (Lotus Elan) à 39,5’’ ; 4.Lelandais (Porsche 911) à 40,1’’ ; 5.Bracq (Alpine A110) à 46,7’’ , etc.

PNG - 21.5 ko

Les prochains rendez-vous des trophées et Challenges de la Série FFSA historique

Formule Ford Kent : Charade (24-25/9)
Formule Ford Historic : Charade (24-25/9)
Groupe 1 : Charade (24-25/9)
Saloon Car : Charade (24-25/9)
Maxi 1000 : Charade (24-25/9)
Lotus : Charade (24-25/9)
F3 Classic : Spa (24-25/9)
Asavé GT/Tourisme : Paul Ricard (8-9/10)

Texte : Pour les opérateurs de la Série VH, Jacques FURET
Photos : www.photoclassicracing.com