GP de Charade jour 2 : la magie des lieux

Dans des conditions météo un peu moins radicales que la veille, la seconde journée du Grand Prix de Charade s’est déclinée au fil de dix courses successives. Soit autant d’occasions de rappeler combien le circuit du Pays-de-Dôme demeure un lieu magique pour les pilotes de toutes générations…

JPEG - 129.3 ko

LES TROPHEES HISTORIQUES

TROPHEE FORMULE FORD KENT
Beloou, l’échappée belle

Epargnés des caprices de la météo, les protagonistes du Trophée Formule Ford Kent ont pu inaugurer cette seconde journée du Grand Prix de Charade sur une piste sèche. Premier leader, Michel Paganin s’est rapidement effacé derrière Sylvain Debs, puis Nicolas Beloou, le champion en titre parti de la pole position. Dès le cinquième tour, ce dernier a pris la course en mains, avant que l’apparition en piste d’un Safety Car ne fige les positions jusqu’à l’amorce du dernier tour. Une brève relance parfaitement maitrisée par le Manceau, ainsi déclaré vainqueur de cette course 1 devant les autres Van Diemen de Sylvain Debs, Jean Dionisotti et Michel Paganin. Didier Mantz (Royale) et Georges Tomsen (Reynard) en complètent le tableau d’honneur en remportant respectivement les catégories GHI et Pré 90.

PNG - 250.1 ko

L’après-midi, Nicolas Beloou n’a fait qu’enfoncer encore un peu plus le clou en se mettant à l’abri d’une attaque de Sylvain Debs, pourtant bien décidé à prendre sa revanche. Loin de ce turbulent tandem, Gil Oks (au volant d’une Swift) a déployé de sérieux efforts pour résister jusqu’au but aux Suisses Jean Dionisotti et Augustin Sanjuan. En GHI et Pré 90, l’avantage est revenu cette fois à Didier Mantz et Patrick Weiss.
Course 1 : 1.Beloou ; 2.Debs à 0,2’’ ; 3.Dionisotti à 0,7’’ ; 4.Paganin à 1,1’’ ; 5.Sanjuan à 2,9’’, etc (tous sur Van Diemen).
Course 2 : 1.Beloou ; 2.Debs à 3,9’’ ; 3.Oks (Swift) à 27,6’’ ; 4.Dionisotti à 27,8’’ ; 5.Sanjuan à 28,6’’, etc.

TROPHEE LOTUS
Gaso met les gaz !

Rebelote : comme la veille en course 1, Philippe Gaso s’est imposé en patron de la seconde rencontre du Trophée Lotus. Une domination que Pierre Buffet lui a toutefois contesté avec acharnement pendant 25mn, avant de devoir rendre définitivement les armes.

PNG - 156.8 ko

Une superbe démonstration de pilotage des deux derniers lauréats en date du trophée qui demeurent, plus que jamais, les plus sûrs prétendants au sacre 2013 … A l’image du scénario du samedi, la troisième marche du podium est revenue à Vincent Delarche, une fois encore meilleur représentant du clan Caterham. Alors que dans son sillage, c’est une bataille de tous les instants qui a opposé Anthony Delhaye, Christian Odin et Xavier Jacquet, finalement classés dans cet ordre sous le drapeau à damier. Le dernier cité complète le tiercé gagnant des Caterham avec Duncan Colombier.
Course 2 : 1.Gaso (Seven) ; 2.Buffet (Seven) à 0,4’’ ; 3.Delarche (Caterham) à 9,4’’ ; 4.Delhaye (Seven) à 15,8’’ ; 5.Odin (Seven) à 16,5’’, etc.

TROPHEE SALOON CAR
Franck sans manque

Stoppé la veille par de petits soucis de boitier électronique, Nicolas Maurel (March 73S) n’a eu besoin que de six tours pour remonter le peloton et fondre sur Franck Metzger, avant…d’abandonner sur le champ !

PNG - 168.9 ko

Dès lors, débarrassé du seul adversaire capable de le priver de sa seconde victoire du week-end, le pilote du proto Cesca Grac est allé parachever le travail devant la Porsche 911 SC 3 Litres de Christophe Terriou. Autrement plus à l’aise que sur la piste détrempée du samedi, Marc Louail hisse son imposante Ford Falcon au troisième rang, au terme d’une belle passe d’armes avec Fabrice Delavault (Westfield) et Vincent Drouilleau (Alfa GTV6). Un groupe au milieu duquel évoluait également Jacques Roux (Ford GT40) avant son retrait. Christophe Terriou, Gérard Porteboscq et Marc Louail sont par ailleurs honorés dans leurs catégories d’âge respectives (Eighties, Seventies et Sixties).
Course 2 : 1.Metzger (Cesca Grac) ; 2. Terriou (Porsche 911) à 3,1’’ ; 3.Louail (Ford Falcon) à 1’20,3’’ ; 4.Delavault (Westfield) à 1’20,8’’ ; 5.Drouilleau (Alfa GTV6) à 1’22,5’’, etc.

HTCC GROUPE 1
Clot, Clot…

Pierre-François Clot a bien été l’homme du week-end en Groupe 1.

PNG - 254.8 ko

Déjà victorieux samedi, le pilote de la Ford Escort RS2000 a pris encore plus nettement ses aises dans cette course 2 en laissant le Nordiste Stéphane Delecour (Opel Commodore) à distance. Ce dernier a même eu à résister à la pression de José Beltramelli (Cortina Lotus groupe 2), convié à se mêler aux réjouissances en tant qu’invité, en fin d’épreuve. Une fois débarassés de Michel Hocquart (Ford Capri), Philippe Gosset (BMW 635) et Dominique Josquin (Rallye 3) ont bataillé jusqu’au dernier virage pour le gain de la quatrième place. Une double bonne affaire pour le premier, couronné par ailleurs dans la catégorie Prostock devant Georges Perrillat (Golf GTI) et Philippe Truffier (VW Sirocco)
Course 1 : 1.Clot (Escort RS2000) ; 2.Delecour (Commodore GSE) à 20,2’’ ; 3.Beltramelli (Cortina Lotus) à 21,1’’ ; 4.Gosset (BMW 635) à 28,2’’ ; 5.Josquin (Rallye 3) à 28,9’’, etc.

TROPHEE MAXI 1000
Les humeurs des Cooper

Les courses du Trophée Maxi 1000 se suivent tout en conservant un sérieux air de ressemblance… Ainsi, après avoir brièvement laissé l’avantage à Maxime Lefebvre (Alpine A110), Michel Frenoy a rapidement veillé à porter sa Cooper S en tête.

PNG - 250 ko

Sans jamais rien lâcher, son éternel rival n’a pourtant jamais réussi à inverser les rôles par la suite, les deux hommes franchissant la ligne d’arrivée réunis dans un mouchoir (6/10). Installé en troisième position dès le premier passage, Jean-François Besson (Alpine A110) s’est vite retrouvé un peu esseulé, en prenant ses distances sur les autres Cooper de Thierry Thiefain et Philippe Gandini. Fait notable ; les deux premiers de la classe 1000 cm3 pointent dans le Top 10. Une « perf » à mettre au crédit de Michel Chapel (Clan) et de Tony Gruelles (Marcos).
Course 2 : 1.Frenoy (Cooper S) ; 2.Lefebvre (Alpine A110) à 0,6’’ ; 3.Besson (Alpine A110) à 14,5’’ ; 4.Thiefain (Cooper) à 27,0’’ ; 5.Gandini (Cooper) à 31,2’’, etc.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME
Boissy a enfin réussi !

En guise de bouquet final, le Challenge Asavé a de nouveau lâché ses GT/Tourisme à l’assaut du tracé auvergnat pour une course encore riche en péripéties.

PNG - 187.7 ko

A la faveur de la grille de départ inversée pour les 8 premiers de la course 1 (une coutume à l’Asavé !), Alain Pagès (Porsche 911) est parvenu à boucler le premier tour en tête avant de laisser, le plus logiquement du monde, Patrick Andréoli (Porsche 911) et Claude Boissy (Escort RS Cosworth) se disputer la victoire. Un match remporté de main de maître par ce dernier, qui a ainsi trouvé matière à se consoler de ses déboires des autres courses, en Asavé comme en Groupe 1. Solide troisième, Alain Pages a fini par distancer Michel Mondy-Frances (Alpine A110) et Guillaume Colinet (Alfa GTAm), constamment à la lutte. Les autres Alpine de Jean-Marie Bracq, Claude Provost et Jean-Claude Chervier terminent à la suite, en conclusion d’un week-end marqué par une forte participation des légendaires Berlinettes dieppoises.
Course 2 : 1.Boissy (Escort RS) ; 2.Andreoli (Porsche 911) à 3,1’’ ; 3.Pages (Porsche 911) à 43,4’’ ; 4.Mondy-Frances (Alpine A110) à 1’13,6’’ ; 5.Colinet (Alfa GTAm) à 1’13,9’’, etc.

HORS TROPHEES HISTORIQUES

HISTORIC F3 1000 EUROPEAN TROPHY
Le dernier mot aux Anglais

Ecartées des catégories modernes au terme de la saison 1970, les Formule 3 1000 cm3 méritent amplement qu’on leurs rende hommage. Ce à quoi s’attache cette série européenne, dont le passage en Auvergne, comme invitée vedette de ce Grand Prix de Charade, a tenu toutes ses promesses.

PNG - 220.5 ko

Et, à l’instar de la course du samedi, c’est encore le Britannique David Methley (Merlyn MK14) qui s’est avéré le plus rapide face à François Derossi (Chevron B17) et Maurice Slotine (Merlyn MK14), deux des trois pilotes français en action.

LEGENDS CARS CUP

En marge des plateaux strictement historiques, la Legends Cars Cup a ajouté une belle dose d’exotisme à cette journée, avec ses fameuses petites répliques d’américaines des années 50. Des mini bolides qui cachent sacrément bien leur jeu, que l’on a retrouvé à deux reprises ce dimanche : lors d’une seconde course sprint, puis d’une endurance de 40 mn.

Infos : www.top.fr


Prochain meeting des Trophées Historiques des Circuits :
HistoRacing Festival de Lédenon (28/29 septembre)


Texte : Jacques Furet
Crédit photos : Gilles Bouvier, JF.

-> Toute l’édition 2013