GP de Charade jour 1 : on tourne !

Toujours aussi prisé des pilotes, le circuit de Charade en réunit ce week-end plus de 230 pour une nouvelle grand messe à la gloire de la course automobile historique. Et sans attendre, six courses ont déjà rendu leur verdict au cours de cette première journée.

JPEG - 92.4 ko

TROPHEE LOTUS
On a aimé Jacquet !

Après la pluie qui avait accompagné les séances d’essais du matin, une météo plus clémente a prévalu pour les six courses de l’après-midi, dont celle du Trophée Lotus. Un grand classique des meetings VH auquel revenait le privilège d’inaugurer le palmarès de ce Grand Prix de Charade 2012. Xavier Jacquet qui y exerce ses talents depuis l’an passé, en a profité pour décrocher sa première victoire. Et en y ajoutant la manière ! Leader de bout en bout au volant de sa Caterham, le Haut Savoyard s’est ainsi rapidement échappé en tête, laissant Philippe Gaso et Pierre Buffet croiser le fer pour la 2ème place. Un duel d’importance, puisque le titre 2012 est appelé à se jouer entre eux. Derrière, la 4ème place s’est également jouée au finish entre Olivier Fozano, venu d’Aix-en-Provence par… la route (!), Philippe Koening et Philippe Huret. Classé devant eux en début de course, Christian Odin a ensuite lâché prise.

Classement course 1 : Jacquet (Caterham) ; 2.Gaso (Seven) à 3,7’’ ; 3.Buffet (Seven) à 4,1’’ ; 4.Fozano (Caterham) à 27,5’’ ; 5.Koenig (Caterham) à 27,8’’, etc.

CHALLENGE FORMULA FORD HISTORIC
Girardet a du métier

JPEG - 56.7 ko

Irrésistible sur la piste détrempée des « qualifs », Alain Girardet a fait preuve d’une même supériorité l’après-midi lors d’une course 1 disputée sur un revêtement de plus en plus sec. Jamais vraiment inquiété par son plus proche rival, Xavier Michel, le Suisse entame ainsi son week-end de la plus belle façon qui soit. Pointés aux deux places suivantes du départ à l’arrivée, Laurent Courregelongue (sur une Van Diemen comme eux) et Thierry Gallo (Merlyn) ont vécu une course particulièrement limpide, laissant à Jean-Jacques Deverly et Bernard Richard (…encore des possesseurs de Van Diemen) le soin d’assurer le spectacle derrière eux pour le gain de la 5ème place. Un résultat que la Suissesse Béatrice Cibien (Van Diemen) a longtemps eu à sa portée. Dans la classe A (regroupant les plus anciennes de ces Formule Ford), Thierry Gallo était une fois de plus au dessus de la mêlée. Il laisse Jean-Jacques Cantounat (Royale) et Yves Le Roy (Dulon) se partager les deux autres marches du podium.

Classement course 1 : 1.Girardet (Van Diemen) ; 2.Michel (Van Diemen) à 5,1’’ ; 3.Courregelongue (Van Diemen) à 6,0’’ ; 4.Gallo (Merlyn) à 12,3’’ ; 5.Deverly (Van Diemen) à 19,3’’, etc.

HTCC GROUPE 1
Gosset est ok

JPEG - 91.6 ko

Patrice Faurie (Ford Capri 3L), le dominateur des essais, trahi par sa transmission sur la ligne de départ, une redistribution des cartes s’est immédiatement opérée au bénéfice de Philippe Gosset. Passé les trois premiers tours, bouclés sous safety car, le pilote de la BMW 635 a ainsi entamé un cavalier seul que Dominique Josquin (Rallye 3) et l’Auvergnat Patrick Bourguignon (Chevrolet Camaro), acteurs d’une superbe bataille durant toute la course (79/1000 les séparent à l’arrivée !), n’ont jamais pu contrarier. Autre local de l’étape, Michel Hocquart place sa Ford Capri au 4ème rang devant Stéphane Delecour (Opel Commodore) et Franck Cabarrou (BMW 323i). Ce dernier termine la course en dauphin de Philippe Gosset dans la catégorie « Prostock » (les Groupe 1 les plus proches de la série), où Georges Perrillat (Golf GTI) s’empare de la 3ème place.

Classement course 1 : Gosset (BMW 635) ; 2.Josquin (Rallye 3) à 3,7’’ ; 3.Bourguignon (Chevrolet Camaro) à 3,7’’ ; 4.Hocquart (Ford Capri) à 35,0’’ ; 5.Delecour (Opel Commodore) à 36,9’’, etc.

TROPHEE FORMULE RENAULT CLASSIC
Emeric sans hic

JPEG - 97.1 ko

Déjà très largement dominateur aux essais, Jean-Baptiste Emeric n’a pas laissé plus d’espoirs à ses adversaires lors de cette course 1. Aux commandes de sa Martini MK65 à moteur 1721 cm3, le pilote des Bouches du Rhône s’est irrésistiblement échappé dès les premiers tours pour aller rejoindre l’arrivée avec près d’une demie minute d’avance sur son second, Jean-Charles Leininger, équipé pour sa part d’une plus ancienne Martini MK38 à moteur turbo. Tony Boudreault complète le tiercé gagnant du jour avec son châssis Orion, précédant lui-même Bernard Lacour (Martini MK30) et Jo Zosso (Tatuus), le plus rapide des trois pilotes de Formule Ford Zetec qui s’étaient mêlés à ce plateau de Formule Renault. Malchanceux, Antoine Boucherie (Martini MK36) tenait cette 5ème place au moment de son arrêt. A l’inverse, le Belge Guy Rimbert a ramené à l’arrivée sa petite Tecno F3 1000 cm3 ; la seule du genre.

Classement course 1 : 1.Emeric (Martini) ; 2.Leininger (Martini) à 27,4’’ ; 3.Boudreault (Orion) à 31,2’’ ; 4.Lacour (Martini) à 44,4’’ ; 5.Zosso (Tatuus) à 1’00,9’’, etc.

TROPHEE SALOON CAR
Ca March pour Maurel…

JPEG - 92.6 ko

Renforcé par la présence d’une dizaine de pilotes hollandais, le plateau du week-end réunit un savoureux cocktail de protos, GT et autres véhicules boostés dans l’esprit du Saloon Car. C’est le cas de la terrible Cox de Fabrice Lefebvre, que l’on a pointé en tête durant les six premiers tours. En fait, avant que Nicolas Maurel ne se décide à remettre la hiérarchie en bon ordre en plaçant son proto March 73S BMW au commandement. Loin derrière eux, Jacques China (Porsche 964) et Gérard Porteboscq (Porsche 3L RS) ont bataillé ferme jusqu’au dernier virage pour l’obtention de la 3ème place. Suivent Georges Quéron, sur l’Anima de sa construction, et Jacques Roux sur une magnifique réplique de Ford GT40, qui effectue ce week-end ses grands débuts en compétition. Grégory Carini les précédait avec sa Mini Miglia avant son abandon en fin de course. Fabrice Lefebvre et Jacques China sont les lauréats respectifs des catégories Seventies et Eighties, imités en cela par Drouilleau père (Alfa GTAm) en Sixties.

Classement course 1 : Maurel (March 73S) ; 2.Lefebvre (Cox) à 16,4’’ ; 3.China (Porsche 964) à 47,8’’ ; 4.Porteboscq (Porsche 3L RS) à 48,1’’ ; 5.Queron (Anima) à 52,5’’, etc.

TROPHEE F3 CLASSIC
Leone number one

JPEG - 84.1 ko

Valerio Leone à beau être quasi assuré du titre 2012, l’Italien a toujours soif de victoires ! Dès le troisième tour, il l’a rappelé à ceux qui pouvaient en douter en se portant au commandement, pour accroître ensuite son avance sur l’autre Ralt RT3 de Patrick D’Aubreby, finalement dépassé par Paolo Barilla aux 2/3 de la course. Une arrivée remarquée en F3 Classic du champion italien, ex pilote Minardi F1 et vainqueur des 24 heures du Mans 1985, qui n’avait pourtant jamais mis les pieds à Charade avant ce week-end ! Excellent 4ème Gilles Andouard (Ralt RT3) précède à l’arrivée le Suédois Eje Elgh (Chevron B38), autre ancienne gloire du sport automobile, dont la bataille avec Luc Cheminot (Martini MK31) a animé la fin de course. Auteur de la pole sous la pluie, Maxence Thoinard (Chevron B47) n’a jamais été en mesure de confirmer sa performance dans les conditions bien différentes de la course. Plus malchanceux encore, pour son retour en F3 Classic, Patrice Faurie a réussi à mener les deux premiers tours, avant de rétrograder puis de sortir pour le compte.

Classement course 1 : 1.Leone (Ralt RT3) ; 2.Barilla (Martini MK34) à 2,5’’ ; 3.D’Aubreby (Ralt RT3) à 10,1’’ ; 4.Andouard (Ralt RT3) à 15,4’’ ; 5.Elgh (Chevron B38) à 24,9’’, etc.

CHALLENGE ASAVE GT/TOURISME
Boissy sous bonne escorte

JPEG - 64.2 ko

En Challenge Asavé, on attendra la deuxième journée pour entrer réellement dans le vif du sujet. Avant cette double course dominicale, la séance d’essais qualificatifs, disputée sur une piste humide, a vu les deux hommes forts du challenge, Claude Boissy (Ford Escort BDG) et Patrick Andreoli (Porsche 911 SC 3L), entamer une lutte qui a toutes les chances de se poursuivre demain. Pour 4/10, la pole revient au premier nommé, alors que les autres Porsche 911 de Damien Sionneau et Jean-Christophe Lelandais complètent le quatuor de tête. A la faveur des conditions de piste, Sébastien Buirette hisse sa petite Cooper au 5ème rang, devant la Lotus Elan du spectaculaire belge Roger Poulet et la MGB du nouveau venu, Romain Guerardelle.

TROPHEE MAXI 1000
Une famille en or…

JPEG - 72.6 ko

Même refrain en Maxi 1000, où les deux courses du week-end se succéderont sur la seule journée de dimanche. Pour l’heure, les essais ont donné lieu à une sévère bataille entre Claude Cassina (Cooper) et Maxime Lefebvre (Alpine A110), ce dernier décrochant le meilleur chrono dans les ultimes minutes de la séance. Son père James se montre lui aussi à son avantage, à un rang où l’on avait encore jamais vu sa Matra Djet. 4ème, il se glisse ainsi entre les as de la Cooper que sont Michel Frenoy, Philippe Gandini et Thierry Thiefain.
En l’absence de Michel Chapel, le temps de référence de la classe 1000 cm3 est à mettre au crédit de René Michel et de sa Ginetta.

TROPHEE FORMULE FORD KENT
Du bon Beloou

JPEG - 60.2 ko

Là encore, seule la séance d’essais qualificatifs figurait au programme de ce samedi. Alain Girardet, qui double ce week-end Formula Ford Historic et Formule Ford Kent, et Nicolas Beloou s’y sont livrés à une superbe empoignade, le Manceau obtenant le dernier mot de justesse pour 1/10 de seconde. Revenu à leur contact en fin de séance, Sylvain Debs signe le 3ème temps, ce qui lui permettra de partager la deuxième ligne de la grille avec Manuel Beguinot, le leader du trophée. Quatre hommes en mesure de s’imposer, entre lesquels la journée de dimanche s’annonce donc très animée… Relégué à près de trois secondes, Jean Dionisotti pointe au 5ème rang.

LA SUITE

Dimanche : douze courses, de 8h10 à 12h10 et de 13h45 à 17h50.

PNG - 84.9 ko

Texte : Jacques Furet
Crédit photos : Jean-Marie Biadatti - www.photoclassicracing.com

Site du circuit : www.charade.fr
- Organisation : www.top.fr

-> Toute l’édition 2012