En direct : La MATRA à LEDENON

Dernière ligne droite de la saison du Maxi 1000 pour le Djet Matra à Lédenon. C’est la der des ders et Olivier est décidé à moins ménager la mécanique qu’à l’ordinaire. La météo nous réserve souvent des surprises sur ce circuit.

PNG - 150.6 ko

Un vent violent nous accueille ce vendredi et nous pose quelques soucis pour l’installation du barnum. Mais pas de violents orages à l’horizon ni de pluies tropicales comme nous en avons déjà vécu ici !

Une nouvelle Matra en Maxi 1000, olivier se sentira moins seul ! James Lefebvre se présente au volant d’un magnifique Djet. Une période d’assimilation et de mise au point lui sera nécessaire nous déclare t-il, pas question de jouer le top 5 ce week-end, lucide le James.

« Ils sont venus, ils sont tous là, dès qu’ils ont entendu ce cri* … » oui, enfin, bref, il y a du monde sur la piste pour ce final. De plus le titre se joue ce week-end entre Maxime Lefebvre, Michel Frenoy et Philippe Gandini. Tous en piste pour les essais qualificatifs, Olivier arrache un 5ème chrono derrière l’Alpine de Maxime qui stoppe sur la piste, problème de boîte de vitesses !

PNG - 132.6 ko

Sa saison se termine sur cet incident mécanique et le titre tant espéré s’envole. Devant Michel Frenoy précède Philippe Gandini, il y a du sport en vue. Jaubert et son Austin Healey occupe une très bonne 3ème place sur la grille mais ne pourra pas lui non plus prendre part aux festivités.

Olivier a donc le champ libre devant lui pour le départ de la 1ère course mais à cause d’une 1ère trop longue il est condamné à se faire engloutir par un bon paquet d’adversaires dès l’extinction des feux. Motivé Olivier se raccroche rapidement au peloton de tête. Ils sont 5, roues dans roues en ce début de course. Si Gandini et Frenoy mènent la danse, Thierry Thiefain, (Mini), Philippe Durand (Rallye 2) et Olivier sont sur leurs talons. « Ils se battent-combat terrible !-corps à corps. Voilà déjà longtemps que leurs chevaux sont morts ; » En fait non les chevaux vapeurs vont bien et le spectacle de leur lutte est impressionnant. Avec le dépassement des premiers retardataires les deux Minis de tête prennent légèrement le large.

PNG - 168.3 ko

Derrière personne ne lâche un pouce à son adversaire. « Ils luttent, noirs, muets, furieux, acharnés. ». Une vraie légende (des siècles !) ces gars là ! Olivier finit par avoir raison de la Rallye et de la Mini et se lance aux trousses de Michel qui est alors second. Le Djet reprend 1 seconde par tour à la Mini, décroche le meilleur temps en course et… casse sa boîte de vitesses à 3 tours du baisser de drapeau à damiers ! C’est la course mon bon monsieur ! Victoire de Philippe Gandini devant Michel Frenoy. Philippe Durand souffle la 3ème place du podium à Thierry Thiefain sur la ligne d’arrivée, palpitant jusqu’au bout.

Olivier ne participera pas à la seconde course qui sera remportée, ainsi que le titre, par Gandini devant Frenoy et « Hardtop » (trophée Mini Classic). Franck Di Maio complète le podium du Maxi 1000.

PNG - 152.3 ko

Et l’apéro me direz-vous ? Pas de problème Edmond a tout prévu et la soirée du samedi soir se prolonge aux vibrations des accords manouches et autour d’un pot dînatoire avec nos amis du Mini Classic.

La saison s’achève sur un abandon mais le spectacle donné par ces gaillards compense largement notre déception.
*Air connu… par les moins jeunes !

Texte & photos : Bernard Grente | Team Grente Associés

- Site Maxi 1000

 

Portfolio