Victoire de Mahé - Ferrer

Championnat de France et Challenge Endurance VHC V de V
Les 6 heures V de V de Jarama
La puissance face à l’agilité

Les petits sport prototypes équipés de moteur 2 litres BMW ont joué au chat et à la souris au gré des ravitaillements plus nombreux de la Lola T70 Spider pour nourrir son gros V8. David Ferrer et Yvan Mahé ont finalement compensé grâce à un pilotage incisif leur permettant de couper la ligne en vainqueurs. C’est logiquement que David Ferrer et sa Lola T70 Spider prennent l’avantage d’entrée en s’élançant de la pole. Derrière, l’Osella PA 4 de Christian Perrier qui avait réalisé le deuxième chrono, reste scotchée sur la ligne, batterie HS. Les Chevron B16 de Michel Quiniou et Philippe Scemama se livrent un chassé croisé aux deuxièmes et troisièmes places et prennent de l’avance sur l’Elva MK8 de Yann Le Calvez, la Porsche 3 litres RSR de Bernard Moreau et l’autre Elva MK8 conduite par Marc Alloend-Bessand. Dans le classement réservé aux voitures du Championnat de France, c’est la Ford GT40 de Jean-Marc Bachelier qui a pris l’avantage sur le peloton des Porsche 911 2 litres emmené par Franck Lamanna. Christian Perrier abandonne finalement avec un roulement de roue cassé et ce sera le seul abandon durant les six heures de course.

Handicapée par sa consommation, la Lola T70 creuse l’écart pour s’arrêter la première après 1 heure 30 minutes de course pour faire le plein. Yvan Mahé repart à la troisième place derrière la Chevron B16 de Philippe Scemama et l’Elva de Yann Le Calvez. Michel Quiniou a été obligé de réparer une attache capot après une légère touchette, il est maintenant cinquième.

En GT, Bernard Moreau mène le bal avec la Porsche 911 3 litres RSR devant Didier Denat et la 2,8 litres RSR. Dans le même groupe, la 3 litres RSR de Denis Tolman souffre d’une crevaison lente sur les deux pneus avant, l’obligeant à repasser régulièrement par son stand. Bernard Salam est en bagarre avec Daniel Durand et prend l’avantage pour pointer troisième de la catégorie. Ce dernier sera malheureusement ralenti par la suite et ses équipiers ne pourront plus remonter.

A la mi-course, Yvan Mahé qui avait repris le commandement s’arrête à nouveau pour l’essence et David Ferrer repart troisième derrière Loïc Deman qui caracole en tête sur l’Elva MK8 et Yves Scemama qui se maintient troisième. Jean-Jacques Paoletti a relayé Michel Quiniou et remonte mais Miguel Langin est devant lui, maintenant au volant de la Porsche Polybaie en tête du GT.

Eric Vincenot se fait plaisir sur la Ford GT40, toujours en tête du Championnat devant Séverine Moreau-Langin, intouchable dans le peloton des 2 litres mais c’est maintenant la Porsche italienne qui est deuxième avec Mario Sala après le relais d’Andrea Damiani, suivie par celle des Suisses Henrique Gemperle et Jean-François Weber, au volant à ce moment. Deux voitures ont lâché prise alors qu’elles se bagarraient pour le podium. La 2 litres n°6 est restée 25 minutes à son stand après le relais de Philippe Burel qui a subit la casse d’un bras arrière. Maintenant réparée, c’est Charles Van de Vyver qui fait ses premiers pas dans la course avant que Patrick Brossard ne finisse la course. Du côté du Champion de France en titre, Sébastien Morales, c’est le réglage d’un culbuteur qui a cassé pendant le relais de Gérard Cayeux et qui anéanti les efforts de Christian Morales en début de course.

La nuit tombe et David Ferrer mène avec un tour d’avance et va l’emporter malgré un dernier refueling à trente minutes de l’arrivée. Yann Le Calvez termine son deuxième relais mais ça chauffe avec Philippe Scemama qui remonte et qui va lui prendre la deuxième place. Malheureusement, ce dernier écope d’un stop and go de 2 minutes pour avoir démarré la voiture à la poussette depuis la zone de ravitaillement après la casse de son démarreur. Il termine finalement troisième. Philippe Bermudes échoue au pied du podium et Michel Quiniou devra attendre la prochaine édition pour faire la passe de 10 victoires.

Bernard Moreau décroche la victoire en GT à la sixième place au scratch malgré une boîte de vitesses privée du troisième rapport, pourtant primordial dans les relances de Jarama. Didier Denat et Marc De Siebenthal montent sur la deuxième marche du podium suivis par la 3 litres RS de Bernard Salam, Dominique Nury et Eric Van de Vyver qui a marché comme une horloge.

Jean-Marc Bachelier et Eric Vincenot décrochent la victoire en Championnat de France pour la première course de la superbe Ford GT40. Ils devancent Séverine Moreau-Langin et Franck Lamanna et l’autre Porsche 2 litres de Sébastien et Christian Morales, associés à Gérard Cayeux. Ne marquant pas de points en Championnat, la Porsche Italienne d’Andrea Damiani, Mario Sala et Enrico Nervi décroche la deuxième place en GTS11, suivie par celle des Suisses Henrique Gemperle et Jean-François Weber.

La prochaine course pour les voitures historiques aura lieu sur l’inédit circuit de Motorland Aragon pour une course de 2 heures les 28, 29 et 30 mai.

Le classement :

  • 1 - Yvan Mahé & David Ferrer - Lola T70 Spider
  • 2 - Yann Le Calvez & Loïc Deman - Elva MK8
  • 3 - Yves Scemama & Philippe Scemama - Chevron B16
  • 4 - Michel Quiniou, Jean-Jacques Paoletti & Philippe Bermudes - Chevron B16
  • 5 - Bernard Moreau & Miguel Langin

Communiqué de presse FFSA - Photos :V de V