VdeV Le Castellet : Un beau spectacle pour les passionnés de VHC

2H Endurance VHC - 31 mai-1er et 2 juin 2013

On attendait cette première manche VHC avec impatience et nous n’avons pas été déçus à la vue du spectacle offert par ce véritable musée roulant. Le Paul Ricard est d’ailleurs un circuit particulier dans la saison VHC puisque c’est ici que se dérouleront les 2 Tours d’Horloge en septembre prochain, autre épreuve d’envergure organisée par l’équipe du V de V Sports.

JPEG - 104.7 ko

La séance de qualifications des véhicules historiques est organisée dès le premier jour de ce week-end des V de V Endurance Series. Le Mistral est au rendez-vous, mais le soleil également, et les conditions de roulage sont donc quasiment idéales. Les voitures disposent de 45 minutes pour effectuer le meilleur temps. La Lola T70 Spyder de David Ferrer survole la séance et se place en première ligne. A ses côtés une autre Lola, la T210 du duo britannique Gathercole/Brashaw, qui n’est cependant pas inscrite dans la même catégorie. Le top 3 des qualifications est complété par un autre proto, la petite Chevron B36 n°76 de Nigel Greensall pilotée par les deux américains Richard et Benton Bryan. Viennent ensuite deux 2.8 RSR, celle de la Scuderia Cubana (Serge Kriknoff) et celle de Crubilé Sport (Emmanuel Brigand). La TVR Griffith 200 d’Eric Van de Vyver, associé pour cette course au journaliste Pierre Gary, pointe en 6e position.

PNG - 443.9 ko
1er Yann Le Calvez

L’Alfa Roméo Giulia Super (catégorie GT/Tourisme) du team Blue Fox Engineering n’ira hélas pas plus loin suite à une casse moteur qui va priver les pilotes luxembourgeois, Axel De Ferran et Bernard Zimmer, de la course du lendemain. A noter également que l’Elva MK8 du team Meca Moteur n’a pas pu effectuer de temps qualif, mais prendra tout de même part à la course.

Samedi, 16h20, le feu vert s’allume pour le tour de lancement du peloton des VHC. Les voitures se regroupent derrière le leading car Honda va s’effacer au moment du départ lancé. Le public, présent dans les différentes tribunes du circuit, profite pleinement de la magie de ce moment, mais aussi de la sonorité incroyable de ces VHC. Sans surprise, dès le premier passage, la Lola T70 Spyder de David Ferrer est largement devant. Elle est suivie par la seconde Lola T210 de Gathercole. On n’a pas encore dépassé le premier quart d’heure de course, et la voiture de tête entre dans les stands à l’étonnement général. Problème moteur pour la Lola n°69 qui entre dans son box. Le suspense ne va pas être de longue durée et quelques minutes plus tard le verdict tombe, vis cassée sur le cache culbuteur : c’est l’abandon pour David Ferrer. Dans cette première demi-heure de course, on perd également la n°91, la Porsche 2.8 RSR engagée par Crubilé Sport.

PNG - 507.8 ko
2e Richard et Benton Bryan

Après ces péripéties, on retrouve donc la Lola T210 n°60 en tête avec 44 secondes d’avance sur l’Elva MK8 (n°3) de Meca Moteur. La Chevron B36 n°76, la Porsche n°66 et la Chevron B60 de Courage Classic complètent un top 5 dont les pilotes sont déjà séparés par gros écarts à l’approche de la mi-course. Les premiers changements de pilotes vont commencer et c’est la TVR du team V de V qui ouvre le bal : Eric Van de Vyver laisse le volant à Pierre Gary.

Si certains pilotes ont décidé d’être seul à bord de leur voiture, ils ont cependant l’obligation d’effectuer un passage par la voie des stands d’au moins deux minutes. C’est ce que fait Serge Kriknoff, sur sa belle Porsche 911 2.8 RSR, qui réalise une très belle course. A la moitié de l’épreuve, le classement est le suivant : n°3 Elva MK8 (SP3) / n°66 Porsche 2.8 RSR (GR4) / n°60 Lola T210 (SP3). On avance dans cette dernière heure de course et un duel semble se dessiner pour la victoire entre la n°3 et la n°60. Yann Le Calvez sur son Elva MK8 est déchaîné, il roule 7 secondes plus vite que la Lola T210 de Gathercole/Brashaw.

PNG - 152.2 ko
3e Serge Kriknoff

La Porsche n°19 d’Henrique Gemperle entre aux stands en roues libres, dommage car il reste alors moins de 20 mn de course. Nous sommes dans le dernier quart d’heure, et la Lola n°60 est rejointe par l’Elva n°3. On s’attend à un final exceptionnel après deux heures de course. La mécanique va en décider autrement ! La n°60 arrive devant son box alors qu’il ne reste que 8 mn avant le drapeau à damiers. Problème de pression d’essence, elle ne pourra pas repartir pour finir l’épreuve. Avec l’avance acquise durant toute la course, la voiture est tout de même à la 5e position du classement final.

Toutes catégories confondues, on retrouve sur la plus haute marche du podium Yann Le Calvez (Elva MK8 n°3 / SP3) ; viennent ensuite Richard et Benton Bryan (Chevron B36 n°76 / SP3), et Serge Kriknoff (Porsche 911 2.8 RSR n°66 / Gr4).
-> Tout le classement

Rendez-vous à Dijon, les 28, 29 et 30 juin pour la prochaine manche VHC qui se déroulera à nouveau sur une durée de 2 heures.

Texte : VdeV
Photos : Hugues Laroche

-> Toute l’édition VHC 2013

 

Portfolio