Le bouchon d’Eyguières 2019

Perle des Alpillles dans son écrin d’oliviers et de roches blanches, Eyguières a pris un coup de jeune, ce Dimanche 1er Décembre, en revivant les bouchons des années 60, avant que l’autoroute ne dirige les automobilistes vers d’autres paysages.

JPEG - 492.6 ko

Ils étaient 78 engagés pour participer à cette grande fête du véhicule ancien organisée par Phocéa Productions, mais ils furent nombreux, à cause d’une météo exécrable pendant tout le week-end, à laisser leurs belles mécaniques au garage, et ce ne sont, finalement, que 25 autos qui se retrouvaient sur le parking de l’ancienne gare, pour participer à cette manifestation atypique mais particulièrement conviviale.

Une fois de plus, l’aphorisme qui prétend que les absents ont toujours tort s’avérait exact, car il n’y eut que très peu de pluie durant la manifestation, et les acteurs furent enchantés de cette prestation.

A noter le déplacement en nombre de l’Idéale DS Nice CA, avec des autos magnifiquement préparées. Hélas plusieurs membres de cette dynamique association durent rentrer prématurément, en raison des inondations dans les Alpes Maritimes. Parmi les autres participants, on pouvait admirer l’« immense » Mercury Comet 302CI de Mickael Nicolet, à côté de l’Austin Mini de la famille Di Iorio, de la 2CV4 de Corinne Martin, ou encore de la rarissime Renault 7 de Michel Vignal.

Deux convois, encadrés par l’organisation, allaient faire plusieurs passages dans les petites rues d’Eyguières, se croisant et se recroisant dans une espiègle anarchie, le tout sous les yeux des gendarmes de la RGSE, venus en costumes d’époque, avec la Méhari de l’adjudent chef Cruchot.... A cette occasion chacun a pu admirer le sens de l’humour et de l’auto-dérision de ces « garants de l’ordre public ».

JPEG - 87 ko
JPEG - 92.2 ko
JPEG - 85.4 ko

Au final, on s’aperçoit que nos « anciennes » génèrent une grande empathie, et malgré quelques désagréments dont ils furent les victimes, les Eyguiérens présents étaient enchantés par cet événement plein de souvenirs et de nostalgie. Les plus jeunes croyaient voir des sortes d’OVNI venus d’avant l’ère Star Wars, et les plus anciens retrouvaient leurs âmes d’enfants ou d’adolescents. Certains se revoyaient à l’arrière de la voiture familiale lors de vacances enchantées, alors que d’autres pensaient à leur première auto, et aux sorties dominicales entre copains et copines.

La journée se terminait joyeusement dans la salle des fêtes, par un apéritif d’honneur, offert par la Municipalité d’Eygières, durant lequel les anecdotes fusaient de toutes parts.
Michel Vignal , le président de Phocéa Productions, profitait de cette occasion pour remercier tous les participants qui n’avaient pas eu peur de faire le déplacement, et tout particulièrement les « vrais-faux » gendarmes de la RGSE, ainsi que les bénévoles qui encadraient la manifestation, la police municipale et la Municipalité, totalement impliqués dans le projet.

Texte et photos : Alain Amalberti

 

Portfolio