Contact Recherche avancéeé
 

Tour de Belgique 2016 : Victoires de Piraux-Monard, Blaise-Sevrin et Libioul-Chapa

News Classic Racing | Publié le 21 novembre 2016

C’est au finish que s’est jouée la victoire en catégorie Marathon dans ce Tour de Belgique 2016 puisqu’il a fallu attendre les derniers RT pour savoir qui l’emportait, d’Eric Piraux-Catherine Monard (Renault 5 Alpine) ou Kurt Vanderspinen-Bjorn Vanoverschelde (Volvo 142).

JPEG - 184.2 ko

Dans les deux autres catégories, le verdict s’est dessiné plus tôt : Stéphane Blaise-Marc Sevrin (Porsche 911) et Julien Libioul-Eric Chapa (BMW i8) se sont installés rapidement en tête et ont conservé jusqu’au bout un net avantage, inscrivant ainsi leur nom au palmarès d’une édition qui restera l’une des plus réussies tant par sa sélectivité que par l’ambiance qui y a régné d’un bout à l’autre.

Pour gagner une épreuve aussi sélective que le Tour de Belgique Marathon, il importe d’éviter toute erreur et d’occuper les avant-postes dès les premières difficultés. Du moins en théorie. Mais pour enlever leur deuxième victoire après celle de 2014, Eric Piraux et Catherine Monard n’ont pu appliquer cette stratégie. Le hors d’œuvre servi vendredi soir aux seuls concurrents engagés en Marathon n’a en effet guère réussi à l’équipage de la Renault 5 Alpine jaune et rouge, qui y a commis dans le RT2 une de ses - rares - erreurs, encaissant d’un coup plus de 170 points de pénalité.

JPEG - 103.4 ko
Une belle ambiance

Une fois la pilule avalée, ces spécialistes reconnus de la régularité ont entamé une impressionnante remontée qui les a ramenés au… 1er rang samedi soir, avec une avance minime de quatre unités sur Kurt Vanderspinnen-Bjorn Vanoverschelde (Volvo 142).

Tout devait donc se jouer dimanche. Durant la matinée, les deux meneurs ont fait quasi jeu égal, l’écart se réduisant toutefois à deux longueurs au moment d’entamer le sprint final. Mais alors qu’ils espéraient porter l’estocade, les poursuivants ont perdu le contact sur le circuit de Spa-Francorchamps : "Une Volvo 142 initialement préparée pour le… Safari du Kenya et chaussée de pneus neige, ce n’était pas le cocktail idéal sur cette piste", admettait en souriant Kurt Vanderspinnen.

De son côté, Eric Piraux sortait le grand jeu sur ce terrain a priori peu favorable aussi à sa monture, et il gardait le tempo dans les tronçons suivants, notamment la course de côte de Xhierfomont : "Je crois être le seul… mais je suis parvenu à y passer à zéro", précisait-il. Evitant toute erreur à Wanne et Bodeux, les lauréats de 2014 l’emportaient une nouvelle fois avec une trentaine de points d’avance sur leurs rivaux.

JPEG - 54.9 ko
Blaise-Sevrin (Porsche)

S’étant maintenus aux premières loges durant toute l’épreuve (malgré un amortisseur cassé, finalement ressoudé lors de la halte au garage Devillers à Marche), Damien Chaballe-Patrick Lienne offraient avec brio une nouvelle médaille de bronze à la valeureuse Volvo 122S. Le top 5 était complété par Jacques Evrard-Yves Noelanders (Porsche 911) seuls parmi les ténors à avoir évolué sans Blunik - un calculateur électronique d’une redoutable efficacité - et Daniel Reuter-Christian Bernard (Porsche 924), pénalisés par un équipement pneumatique inadapté lors des premiers affrontements à Nivelles.

Blaise-Sevrin (Porsche) et Libioul-Chapa (BMW) souverains

Leaders dès les premiers mètres, Stéphane Blaise-Marc Sevrin (Porsche 911) ont progressivement creusé l’écart pour terminer la journée de samedi nantis d’une avance de près de 100 points sur Michel Cloosjans-Renaud Herman (Porsche 356 Pre-A), eux-mêmes suivis à une soixantaine d’unités par André Lamotte-Joseph Pollet (Lancia Fulvia).

JPEG - 83.7 ko
Libioul-Chapa (BMW)

Sur l’ensemble de l’étape dominicale, l’équipage de la 356 Pré-A s’est montré un rien plus performant que les leaders, sans pour autant parvenir à inverser la tendance. Déjà brillants 2èmes il y a douze mois, Blaise-Sevrin l’ont emporté devant Cloosjans-Herman et Lamotte Polet. On pointait ensuite Paul Henry-Joël Henry (Porsche 911), Antoine Bebronne-Paul Van Damme (Ford Escort), Philippe Dudel-Jean-Marc Piret (Porsche 911) et Guy Moerenhout-Filip De Munck, excellents 7èmes à bord d’une petite Abarth 850cc.

Enfin, la victoire dans le Tour New Technology est logiquement tombée dans l’escarcelle de Julien Libioul, épaulé cette année par l’expérimenté Eric Chapa à bord d’une BMW i8. Evoluant un ton plus haut que leurs rivaux, ils ont creusé un large écart supérieur sur un trio d’équipages engagés sur Peugeot. Mais entre Benoît Galand-Olivier Bouche (308 GTi), Wim Dooms-Bruno Vermeersch (208 GTi) et Guillaume de Mévius-Grégoire de Mévius (308 GTi), il n’était pas question de se faire le moindre cadeau. Ils ont rallié l’arrivée dans cet ordre, devançant Gérald Wéry-Benoît Ramelot (Nissan GT-R).

PETITES HISTOIRES D’UN GRAND RALLYE

Ténacité

JPEG - 79.3 ko
Roahmy Machoir-Heras et Ingrid Peeters

La palme de la ténacité revient sans conteste à l’équipage féminin composé de Roahmy Machoir-Heras et Ingrid Peeters et à son assistance. Alors que la belle Karmann Ghia bleue était immobilisée par un souci de culbuteur samedi à la halte de Gendron-Gare, les deux dames ont décidé de poursuivre l’aventure coûte que coûte. Un mécano a effectué l’aller-retour vers Anvers pour en ramener un nouveau culbuteur qui a pu être remonté dans la soirée afin que le petit coupé allemand et son équipage de charme puissent reprendre la route dimanche et rallier l’arrivée.

Freddy Loix conquis

Découvrant la régularité à bord d’une Porsche 911 qu’il partageait avec sa compagne Marie, le triple champion de Belgique des rallyes a apprécié l’expérience : "Je me suis amusé comme un petit fou, notamment en empruntant des routes superbes et terriblement sélectives dont j’ignorais totalement l’existence, notamment dans la région de Marche. Et j’ai aussi beaucoup apprécié l’ambiance entre les participants de ce Tour de Belgique. Hélas, je n’ai pas pu rejoindre l’arrivée… mais c’était pour la bonne cause : je devais prendre un avion afin d’être à pied d’œuvre dès lundi pour mener des tests de développement sur les pneus Michelin destinés au WRC 2017. Avec les nouvelles voitures dont les moteurs gagneront 50 chevaux, le travail ne manque pas." Et dire que Freddy a annoncé la semaine dernière sa retraite sportive...

JPEG - 99.7 ko
Abarth Record Monza Sport Coupé

Défi

Il fallait du courage pour affronter les deux journées de course à bord d’engins aussi exigus qu’une Fiat… 500 et une Abarth Record Monza Sport Coupé. Vincent Descheemaecker-Axel Ophoff et Guy Moerenhout-Filip De Munck ont relevé le défi avec succès, les seconds nommés hissant même leur belle petite GT jaune - propulsée par un 850cc - dans le top 10 absolu.

Bain forcé

Eddy Moors, l’équipier de Johnny Delhez à bord de la Ford Escort RS, n’est pas près d’oublier la halte à Floreffe, vendredi soir. Sortant de la voiture rangée le long de la Sambre, il n’a pris garde et s’est retrouvé… dans l’eau, quatre mètres en contrebas. Heureusement, le propriétaire de la péniche amarrée à cet endroit a pu intervenir pour le sortir de ce très mauvais pas et Freddy en a été quitte pour une grosse frousse et un bain forcé, particulièrement désagréable dans les eaux froides de la Sambre, en pleine nuit et un 18 novembre

JPEG - 99.8 ko
La Porsche 356 Pré-A de Michel Closjans

Frayeur

Alors qu’il avait parqué samedi soir sa belle Porsche 356 Pré-A devant l’entrée - en légère pente - de l’hôtel Azur à Barvaux, Michel Closjans a eu la surprise de la retrouver dimanche matin… une trentaine de mètres plus bas, arrêtée contre un banc de bois : "Peut-être le frein à main hydraulique s’est-il un peu desserré… Et puis je n’avais pas enclenché de vitesse." Rapidement remis de cette frayeur, le Spadois est reparti de plus belle et, bien drivé par le jeune Renaud Herman, il a franchi le podium d’arrivée à une superbe 2ème place !

Classements 2016

Tour de Belgique Marathon

JPEG - 86.8 ko
Podium Marathon

1. Piraux-Monard (Renault 5 Alpine) 442,02 pts ; 2. Vanderspinnen-Vanoverschelde (Volvo 142) 471,84 ; 3. Chaballe-Lienne (Volvo 122S) 510,8 ; 4. Evrard-Noelanders (Porsche 911) 712,92 ; 5. Reuter-Bernard (Porsche 924) 781,42 ; 6. Strooper-Guliker (Alfa Romeo GTV) 836,14 ; 7. Simon-Duschene (Porsche 924S) 852,6 ; 8. Schoonbroodt-Gehlen (Ford Escort RS) 962,46 ; 9. Delhez-Moors (Ford Escort RS) 1106,51 ; 10. Cawez-Plainevaux (Opel Kadett GT/E) 1126,02 ; etc.

Tour de Belgique

JPEG - 90.6 ko
Podium Tour de Belgique

1. Blaise-Sevrin (Porsche 911) 501,21 pts ; 2. Cloosjans-Herman (Porsche 356 Pré-A) 614,1 ; 3. Lamotte-Pollet (Lancia Fulvia) 664,88 ; 4. Henry-Henry (Porsche 911) 786,67 ; 5. Bebronne-Van Damme (Ford Escort) 839,6 ; 6. Dudel-Piret (Porsche 911) 938,65 ; 7. Moerenhout-De Munck (Abarth Record Monza) 971,92 ; 8. Mathoul-Van Damme (Alfa Romeo Giulietta) 1118,99 ; 9. Thibaut-Verpoorten (Mazda 323) 1347 ; 10. Heck-Kaulmann (Porsche 911) 1426,54 ; etc.

Tour de Belgique New Technology

JPEG - 88.3 ko
Podium New Technology

1. Libioul-Chapa (BMW i8) 426 pts ; 2. Galand-Bouche (Peugeot 308 GTi) 1539 ; 3. Doms-Vermeersch (Peugeot 208 GTi) 1652 ; 4. De Mévius-De Mevius (Peugeot 308 GTi) 2810 ; 5. Wéry-Ramelot (Nissan GT-R) 3438 ; 6. Van de wauwer-Paisse (Renault Mégane) 3794 ; 7. Wilmotte-Bruyns (SEAT Ateca) 3815 ; 8. Theunis-Theunis (SEAT Ateca) 4338 ; 9. Warnotte-Deprez (Volvo) 6280 ; 10. Vleminckx-Kneuts (Peugeot 3008) 10046 ; etc.

-> Les classements


PNG - 28.1 ko

Texte : Vincent Franssen & Com
photos : DG Sport
photo1 : Piraux-Monard

-> revivre les éditions précédentes


 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr

Cliquez !


voituresdelegende.com



http://warson-motors.com


Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr


www.ffsa.org