Contact Recherche avancéeé
 

Montée Historique du Ballon d'Alsace : une première réussie !

News Classic Racing | Publié le 16 août 2016

110 ans après sa première édition, la réévocation historique de la course de côte du Ballon d’Alsace a eu lieu ces 13 et 14 août sur le même tracé au départ de St Maurice sur Moselle.

PNG - 272.4 ko

Il s’agit du tracé le plus long en France, avec une ascension de 9 km, 678 m de dénivelé, 6.83% de pente moyenne et 13 lacets pour une arrivée au sommet du Ballon d’Alsace. Petite précision : il s’agit d’une démonstration et en aucun cas d’une épreuve chronométrée.

Les organisateurs - HistoRally et Classic Rally - avaient bien préparé leur coup avec une bonne communication tout au long de l’année et en faisant venir d’anciennes gloires du sport automobile comme Henri Pescarolo, René Arnoux, Mariane Hoepfner pour le côté international, mais également de la région comme Francis Roussely, Jacques Joliat, Jean-Jacques Hoffert ou encore Gérard Cuynet.

JPEG - 419.8 ko
René Arnoux

On n’était pas en reste côté voiture avec des Bugatti - dont une pilotée par le petit-fils du fondateur de la marque - une magnifique Matra MS630 amenée ici grâce à la complicité de Jean-Paul Humbert et de l’EPAF, sans oublier des Porsche - 356, 911 mais aussi 906 et 910 - ainsi qu’une rare Apal et une belle brochette de berlinette A110. Quelques voitures d’exception modernes étaient également au départ avec notamment une Ferrari 488 pilotée par René Arnoux qui n’a rien perdu de son coup de volant.

JPEG - 446.4 ko
Michel Bugatti au volant de sa type 30 Course

Dès samedi, jour des vérifications techniques et administratives, c’était l’effervescence dans la petite ville de St Maurice sur Moselle dont les autorités avaient joué pleinement le jeu avec la complicité du département dont le slogan fait mouche : "Je vois la vie en Vosges". Et pour couronner le tout, il a fait grand beau tout le week-end.

Dimanche, place au spectacle sur les 9 kilomètres du tracé dès 8h30. Déjà à cette heure, il y avait pas mal de monde sur le tracé, notamment dans tout le bas de la côte avec les lacets dans le village même et également vers le haut de l’épreuve. De nombreux camping-caristes avaient d’ailleurs passé la nuit sur place pour ne rien rater du spectacle. Malgré un retard au niveau des ordres de départ, tout le monde est ravi de voir évoluer la centaine de voitures présentes.

JPEG - 445.8 ko
"Je vois la vie en Vosges"

Du temps perdu dans la redescente des voitures vers le départ à la fin de la première montée a contraint les organisateurs à reporter le départ de la troisième montée en début d’après-midi. Il était en effet convenu de réouvrir la route pour les riverains le temps de la pause de la mi-journée. D’aucun craignait alors de voir la journée amputée d’une montée pour respecter le timing de fin de meeting, il n’en fut rien - malgré un interruption de séance due à une sortie de route - et chacun pu faire ses 4 montées suivi d’une parade d’une cinquantaines de voitures venues là simplement pour le plaisir de se retrouver et de participer à l’évènement à sa manière.

Cette première, quoiqu’un peu brouillonne par certains aspects, mais avec une équipe volontaire et enthousiaste, en appelle d’autres car le meeting a attiré beaucoup de monde tant du coté des participants que des spectateurs, ce qui n’est pas toujours aisé en pleine trêve estivale du 15 août.


PNG - 40.8 ko

Organisation : HistoRally et Classic Rally
Texte : NewsClassicRacing
© Photos : PhotoClassicRacing.com
photo1 : Henri Pescarolo

-> Toute l’édition 2016


 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Tarif promo jusqu’au 15 mai :

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr


voituresdelegende.com




Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr


www.ffsa.org