Le Rallye de Lorraine VHRS 2018 : quelle empoignade !

L’Association Sportive Automobile Club Lorrain organisait les 21-22 septembre le 7éme rallye National de Lorraine VHRS en doublure du Rallye moderne

JPEG - 366.1 ko

Pas de VHC cette année en raison de la finale de la coupe de France VHC à Fayence

7è Lorraine VHRS avec hélas une petite participation avec 19 voitures engagés. Il n’y a pas si longtemps encore, on dépassait les 40… A méditer. Cette année un Lorraine 100% Vosges, finie la longue remontée fastidieuse sur Nancy. La Déodatie accueillait la joyeuse troupe pour 11 chronos bien typés « routes vosgiennes ». Pour qui connaît Corcieux, il aura tout compris. Et sinon, toujours un bel accueil de la part de l’équipe d’Historique Auto Passion Nancy !

D’entrée de jeu, 3 équipages quittaient la scène sur souci mécanique pour Christian Bos et J.Loup Herbeth et problème de « transpondeur » pour Christophe Baillet***

Revenons à la course. Superbe entre trois équipages qui se sont livrés une bataille mémorable entre les époux Bouquet qui s’adjugent la victoire finale en devançant Nicolas Jeangeorges associé à Benoit Burgun et Emmanuel Di Scala-Teddy Ballet. Ces trois se sont partagés 9 chronos sur les 11. Les autres perfs sont à mettre à l’actif de J.Jacques Monange mais qui a du lâcher prise sur un souci de direction assistée et Bertrand Schmitt un des régionaux de l’étape. Cette récompense revient à Manu Iung, mais lui bute au pied du podium devant la petite Samba rallye des Gérald, Philippe et François et la Clio d’Alain Deliot-Jeff Delplanque.

JPEG - 109.5 ko
1er VHRS
JPEG - 112.3 ko
2e VHRS
JPEG - 74.8 ko
3e VHRS

Podium VHRS ( 18 engagés / 13 classés)

102 BOUQUET Jean-Paul/BOUQUET Monique Peugeot 306 S16
107 JEANGEORGE Nicolas/BURGUN Benoît Volkswagen Golf GTI
104 DI SCALA Emmanuel/BALLET Teddy Mitsubishi Lancer
-> Classement VHRS / pdf


PNG - 15.8 ko

Organisation : Asac Lorrain
Texte : Marc Henry
photos : Jean-Noël Erhart

photo1 : BOUQUET Jean-Paul/BOUQUET Monique

-> Les éditions précédentes

*** précision de VDS Racing : " dû à son alimentation électrique 12v qui était tombé en panne après le départ sur la liaison de la première ZR"


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classement VHRS (PDF - 71 ko)