Contact Recherche avancéeé
 

Cape Rally : le Rally Arc-en-Ciel par Rallystory

News Classic Racing | Publié le 18 avril

Rallystory a mis le cap pour la première fois sur l’Afrique du Sud du 24 au 31 mars 2017 :

Cape Town → Hermanus → Mossel-Bay → Graaff-Reinet → Oudtshoorn → Stellenboch → Cape Town → Cape of Good Hope

PNG - 429.8 ko

Parcourir les routes de l’extrême sud du continent africain entre océans Atlantique et Indien… Le rêve des 24 équipages devient réalité ce 24 mars sous le soleil automnal et le ciel azuré de Cape Town qui, par ailleurs, affiche une température de plus de 30°.
Le plateau porte haut les couleurs du drapeau sud-africain : noire la doyenne Mercedes 220S 1958, jaune la Lotus Elan 1969, verte la Jaguar type E 1962, blanche la BMW 2002 1975, rouge la Ferrari 328 GTS 1989, bleue l’Aston Martin DB9 Volante 2008.
En ce jour de formalités administratives sur le Waterfront, chacun s’affaire auprès de sa monture : pression des pneus, vérification des niveaux et des batteries, lustrage des carrosseries, … et prend connaissance du road book prometteur. Pendant ce temps, une majestueuse baleine évolue dans la baie et salue le rallye d’un ample mouvement de la queue. Le décor est planté. La soirée d’ouverture au Table Bay Hotel est propice à un début de connivence entre les équipages belges, suisses, anglais, allemand et français dont un réside en Afrique du Sud.

Le CAPE RALLY prend la route pour sept jours d’aventure.

Un road-trip asphalté contrasté et décontracté, en toute sécurité

JPEG - 65.2 ko

La conduite fair-play des sud-africains, la qualité des routes empruntées comme la beauté et la diversité des paysages traversés laissent leur empreinte. Au fur et à mesure des étapes, le charme opère sur chaque participant, quel que soit son style. Les chanceux en cabriolets -Triumph TR4 1966, Ford Mustang 1964 ou Jaguar F-Type 2013- profitent des paysages à 360°de la côte découpée qui surplombe l’océan sur la route des Baleines jusqu’à Hermanus. Les Ferrari 550 Maranello 1997, Porsche 911 3.3 Turbo 1986, Lamborghini Huracan 2015, Audi R8 2011 ou Jaguar F-Type 2015 résistent à la tentation d’appuyer un peu plus sur le champignon sur les incroyables lignes droites aux larges courbes de la route du Mohair dans le bush.

L’horizon sans limite de la route désertique, linéaire, bordée de cactus et de zones sablonneuses qui quitte Graaff-Reinet est une belle occasion de rôder la Porsche 911 Turbo S 2016 qui fête son premier rallye avec 6 000 kms au compteur. C’est également un extraordinaire terrain de jeu pour les 3 Jaguar Type E pilotées par un allemand, un anglais et un français : l’Europe unie par un même idéal ! Traverser les forêts, franchir les cols "Robinson Pass", "Bainskloof Pass", "Franschhoek Pass" ou sillonner l’étonnant défilé du Karoo aux roches rouges près d’Oudtshoorn régalent l’Alfa Romeo Giulia Super 1967, les Porsche 924 1981 et Cayman S 2013 ou les 2 Ferrari 328 GTS 1986.

JPEG - 122.7 ko

Et le rallye est plus fier encore de piloter sur les routes de légende. La "62 Road" relie le massif montagneux patte d’éléphant aux étonnantes couleurs jusqu’aux exploitations agricoles de poivriers ou d’oliviers, en passant par les élevages de lapins angora, avant de déposer les épicuriens au pied des vignobles. La vertigineuse "Chapman’s Peak Drive", elle, mène les aventuriers, au gré des côtes escarpées bercées par les vagues, jusqu’au tant convoité Cap de Bonne Espérance, sauvage, fouetté par les vents, fréquenté par une faune libre composée de babouins, pingouins, phoques ou oiseaux de toutes plumes.

Sur le Cape Rally comme ailleurs, les mécanos de Rallystory ont leurs fans. Cette fois encore, leur présence rassurante, leurs compétence et détermination ont raison des quelques difficultés rencontrées :
• Trouver la courroie d’alternateur adéquate pour dépanner la Lotus Elan 1969… un dimanche…
• Amener l’équipage suisse de la Mercedes 220S 1958 au terme du rallye en basculant la pompe à essence d’origine, défaillante, sur le système de pompe électrique, puis en réglant un problème d’essence et d’embrayage.
• Détecter le défaut électronique de la Ferrari 550 Maranello et donner les bons conseils.
Grâce aux réglages effectués au fil du rallye, toutes les autos sont arrivées à bon port prêtes à embarquer pour rejoindre l’Europe.

Lieux insolites, sensations fortes et séquences émotion

JPEG - 182.3 ko

Au moins une surprise par jour, Rallystory s’y est engagé... Un déjeuner organisé dans un village de pêcheurs de la côte multicolore aux piscines naturelles permet l’observation des phoques lézardant au soleil. Les moments de détente sont pimentés de pincées de folie : inattendue épicerie fine italienne, salon de thé baroque moitié brocante moitié bibliothèque, drugstore-maison de poupée décoré de plumes d’autruches multicolores, saloon isolé à l’univers très "Bagdad Café" comprenant boucherie, bar, restaurant, droguerie, souvenirs, chambres, stand de tir et manèges pour enfants, sans oublier le bar de routard qui expose des trophées pour le moins étranges : casquettes, tee-shirts ou sous-vêtements des clients de passage.

Un prix au poids, il fallait y penser ! A Montagu, sous l’œil amusé de Lucy –chat de la maison- on pèse son assiette emplie de mets délicieux avant de déguster ! La compétition est celle du plus gourmand chez Rallystory ! Au volant, il n’est pas rare de se voir couper la route par un troupeau de pintades ou un groupe de singes tenant salon ; et à un contrôle de passage au milieu de deux colonies de babouins, comment savoir qui observe qui ? Après avoir longé, sur des dizaines et des dizaines de kilomètres, des élevages d’autruches, est-il logique de finir par en déguster un tendre pavé ? Personne n’oubliera la magie des deux étapes dans les réserves privées du Gondwana et de Buffelsdrift  ! Pister les Big Five au côté des rangers en 4x4 Toyota au coucher du soleil ; fêter les anniversaires d’un pilote et du chef mécano Rallystory en cours de safari ;

JPEG - 127.3 ko

dormir en pleine nature dans un lodge de charme ou une tente de luxe, et ressentir, encore et encore, sous la voie lactée et au coin d’un feu, l’émotion d’avoir approché au plus près et dans leur milieu naturel buffles, girafes, hippopotames, rhinocéros, éléphants, lions, zèbres et autres antilopes. De là à goûter, avec ou sans honte, pour la première fois à la viande de brousse : carpaccio de Springbok -emblème de l’Afrique du Sud- et filet de Kudu, il n’y a qu’un pas.

Le tour de roue suivant mène au Domaine de Lanzerac. Le rallye est accueilli avec une dégustation de vins, un dîner fin et une nuit douillette dans le calme voluptueux du domaine où seuls s’agitent les écureuils. Après avoir visité l’élégant Ormarins Motor Museum qui retrace l’histoire automobile grâce à une des plus belles collections privées au monde, le rallye emprunte la route des Huguenots jusqu’à Franschhoek. Cette petite enclave française, riche en vignobles, affiche fièrement ses origines avec une "Bordeaux Street" par-ci, un domaine "Haut-Cabrière" par-là, un quartier "Montmartre" plus loin, tout en faisant la part belle aux artisans africains. A quelques kilomètres de là, un lac étrange, de sel ou de sable, d’une blancheur irréelle, fait le bonheur de Dany Berthelot et Philippe Fugier, photographes officiels de Rallystory, toujours à l’affût –les participants le savent bien- du plan qui sublimera leurs automobiles prestigieuses. … Pari tenu !

La terre promise du bout du monde

The Cape of Good Hope, le mythe est là ! Cela mérite bien une coupe de champagne bien frais, là, à peine garés, dans le vent, au bout du bout de la terre africaine, pendant qu’une autre équipe Rallystory, l’œil dans le viseur, immortalise l’évènement pour chaque aventurier. Il flotte dans l’air un moment d’éternité et de bonheur partagé.

JPEG - 119.7 ko

Good job !

La soirée de clôture au Mount Nelson Hôtel de Cape Town -LE cinq étoiles des stars- atteste définitivement du savoir-faire de Rallystory et de sa fidélité à ses principes. Tous les équipages ont gagné bien entendu et remportent une sculpture originale et unique de queue de baleine façonnée à la main.

Mais surtout, participants et organisateurs ont gagné en complicité, en rencontres, en échanges ; ils sont devenus expert en conduite à gauche ; ils ont ri, appris, apprécié et rêvé.
Il est temps de s’amuser une dernière fois et il est bon de souligner l’accueil chaleureux, la bienveillance, l’intérêt et l’enthousiasme des sud-africains pour le CAPE RALLY.

Oui, l’Afrique du Sud est bien la nation arc-en-ciel !

Rallystory, 30 ans de passion automobile.

-> Revoir le programme 2017
-> Liste des engagés


JPEG - 22.1 ko

Organisation : RALLYSTORY
photos : Philippe Fugier et Dany Berthelot

www.rallystory.org


 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Cliquez !


Cliquez !




voituresdelegende.com



Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr