Contact Recherche avancéeé
 

Trophée en CORSE 2016 : Virages, gastronomie et beauté

News Classic Racing | Publié le 10 novembre 2016

RALLYSTORY - 23ème Trophée en CORSE – 13 au 17 octobre 2016
Toulon – Bastia – Ile Rousse – Agosta – Porto-Vecchio – Agosta – Murtoli – Ajaccio - Toulon

PNG - 232.9 ko

Pour courir le Trophée en Corse, il fallait arriver jeudi 13 octobre au bon port de Toulon où Rallystory procédait aux enregistrements dans le camion flambant neuf de son transporteur ; une ingénieuse originalité qui mettait participants et organisateurs à l’abri d’une météo capricieuse. Mais il fallait donc arriver jusque-là… Une chance que n’a pas eue la MGB de 1969, stoppée net à Avignon, victime d’une bielle coulée. C’est donc en voiture de location que son équipage embarquait à bord du Ferry de la Corsica en compagnie de quelques cent autres automobiles historiques dont l’Alfa Roméo Guilietta Spider 1962 de leurs amis.
Au port de Bastia, vendredi matin, après une traversée nocturne tumultueuse due à une tempête méditerranéenne provoquant des creux de près de cinq mètres de haut, le retour sur la terre ferme restait difficile et certains tanguaient encore en dégustant le réconfortant et traditionnel café d’accueil accompagné des canistrelli.

JPEG - 95.6 ko

A 9h00 il était temps pour les marins d’une nuit, redevenus pilotes, de s’élancer vers le désert des Agriates, les vignobles de Patrimonio, Saint-Florent, le col de San Colombano pour une dégustation de produits locaux jusqu’à l’Ile Rousse pour le déjeuner. FR3 Corse était de la partie et recueillait l’enthousiasme des participants pour ce rallye très prisé et les confidences de l’organisateur Hervé Charbonneaux "… trois jours de pilotage plaisir sans stress car aucun enjeu … rien à gagner si ce n’est des sensations inédites, des souvenirs gustatifs et des images de paysages enchanteurs". Un peu malmenés par des orages intempestifs, les rallymen avalaient les 175 kms de l’étape de l’après-midi par la côte : le golfe de Girolata, les Calanches de Piana, Cargèse, les plages de Stagnoli, avant de se détendre et d’échanger leurs premières impressions autour d’un pot champagne sous le ciel apaisé de la plage d’Agosta.
Samedi matin, après une nuit réparatrice, hommes et moteurs se préparaient à reprendre la route sous de meilleurs auspices.

JPEG - 153.8 ko

Mini-Cooper 1300 de 1975, Lancia Stratos de 1976, Ford Mustang de 2013, Ferrari 308 GTS de 1981, Austin Healey de 1955, et autres Jaguar XK 120 de 1950 ou Porsche 356 de 1963 ralliaient Porto-Vecchio, les cols de la Vaccia et d’Illarata et le village de l’Ospedale avant de déjeuner au restaurant Belvédère dans la splendide baie de Palombagia. Quelques incidents de parcours sans gravité donnaient un peu de travail aux mécaniciens Rallystory comme le problème de freins d’une BMW ou la fuite d’huile d’une Porsche. Le spectaculaire parcours de l’après-midi recueillait tous les suffrages et particulièrement ceux des Aston Martin V8 Vantage, DB 9 ou Jaguar F-Type Project. Au col de Saint-Eustache, les très attendues Chuppa Chups et les eaux Saint-Georges redonnaient un peu de peps pour terminer cette étape chahutée par un violent orage. L’ambiance était encore festive et conviviale sur la plage d’Agosta autour du pot champagne accompagné de toasts de tapenade et de tomates séchées… et de rhum martiniquais, comme pendant le buffet gastronomique du Radisson composé de fruits de mer, coquilles Saint-Jacques, calamars et poissons.

Dimanche, ciel bleu azur et plein soleil s’imposaient pleinement pour aborder la dernière journée. Et quelle journée ! Les 3 alpines 1800S et la R8 Gordini, reines des routes sinueuses, se régalaient dans la montée du col de Bacinu tout comme les Porsche 996 GT3 RS, 911 2.4 et 356.

JPEG - 74.6 ko

Un couple en Aston Martin DB 9, tout à son voyage de noces, loupait le réveil et circulait en roue libre jusqu’au port d’Ajaccio pendant qu’une Catheram explosait une roue ; tous deux terminaient cependant le rallye avec panache. Après le déjeuner au domaine de Murtoli, à proximité du célèbre Rocher du Lion, les nombreux équipages en cabriolets, comme ce conducteur d’une Triumph TR3 roadster 1960, caracolaient en direction d’Ajaccio par la côte en admirant à 360° des paysages inoubliables. L’embarquement était imminent ; chacun recevait avec fierté son diplôme "Trophée en Corse"  ; la remise des prix à bord du Corsica Ferry signait la fin d’un rallye pour lequel l’engouement ne faiblit pas. Virages, gastronomie et beauté : promesse tenue ! Le Trophée en Corse a 23 ans déjà mais il ne fait pas son âge et n’est pas prêt de prendre sa retraite !

-> Palmarès 2016

Rallystory, la passion automobile.


JPEG - 22.1 ko

Organisation : RALLYSTORY
photos : Philippe Fugier

-> Revivre les éditions précédentes


 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Documents joints

Liste des engagés 2016 (PDF - 55.1 ko)
Palmarès 2016 (PDF - 98.8 ko)

www.le-relais-des-lacs.fr


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr


voituresdelegende.com



http://warson-motors.com


Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr


www.ffsa.org