Contact Recherche avancéeé
 

Transalpina 2017 : la grande aventure !

News Classic Racing | Publié le 23 juin

TTP organisation proposait du 1er au 10 juin à 55 équipages un périple depuis le Lido di JESOLO de Venise jusqu’à Evian, par Trieste puis Ljubjana, et une remontée plein Nord vers la Bavière.

PNG - 58.7 ko

Puis par les belles routes d’Autriche, et la fameuse GrossGlockner pass, retour dans les Dolomites, ensuite une étape vers la spectaculaire Passo di Gavia à 2621 m avant de rejoindre Livigno puis Davos en Suisse. La surprenante Sustenpass à 2224m pour rejoindre le Lac de Luzern avant l’arrivée en France à Evian au bord du Lac Léman.

La grande aventure de la Transalpina 2017 a commencé dès le 1er juin où nous assistons au chargement des voitures sur 8 camions semi-remorque près de Roissy. Premier énervement de certains qui s’inquiètent de la façon de conduire des employés chargés de monter les voitures. Michel TATIN y perd la marche arrière de sa Porsche Cab 3,2l. Elle sera réparée à l’arrivée à Venise. Au départ de Genève, 9 voitures sont également chargées sur un autre camion. On apprend aussi que le 2 juin étant jour férié en Italie (fête de la République) les camions n’auront pas droit de rouler et seront bloqués jusqu’au 3 juin 0 heure au tunnel du Fréjus. Cependant ils arriveront comme prévu le samedi après-midi au Lido de Jésolo pour le plus grand plaisir des nombreux vénitiens venus profiter de la plage en ce long week-end de Pentecôte.

JPEG - 27.9 ko

Mais pendant ce temps, nous débarquons à l’aéroport Marco Polo de Venise vendredi 2 juin en fin de matinée ; après une traversée de ¾ d’heure en bateau et un déjeuner buffet tout près de la Place Saint Marc, nous visitons avec des guides, la fabuleuse Scola San Marco située dans l’hôpital, l’église Santi Giovanni e Paolo (l’une des merveilles de Venise) , et pour finir une promenade dans le quartier du Rialto. En fin d’après-midi nous reprenons le bateau pour rejoindre le Lido de Jésolo et ses plages immenses Nous resterons à Jésolo le 3 juin.

Le dimanche 4 juin, les 55 équipages du rallye dont 10 Jaguar et 7 Porsche prennent le départ vers Trieste en deux catégories : 34 experts feront les épreuves de régularité, 21 GT feront de la promenade. Dans la descente le long de l’Adriatique, l’Alfa Roméo de Dominique BENOIT et Gionanni VIANI (sponsor PICTET) connait une panne de boite de vitesse ; ils arrivent sur la Place dell Unita d’Italia accompagnés par la police et devront abandonner leur véhicule sur place … Le copilote part pour Genève chercher une Mercedes qui terminera le rallye. Les concurrents sont accueillis par MASSIMO, ami de François LEFEVRE TANTET et de Jean-Pierre ARMANDET. La foule admire les autos sous un soleil de plomb.

JPEG - 51.9 ko

L’étape de l’après-midi nous conduit à LJUBJANA, capitale de la SLOVENIE à travers les forêts et moyennes montagnes typiques de la région des Balkans. A l’arrivée dans le garage de l’hôtel je rencontre un pilote inquiet : Marc CATTIN qui dispute son 1er rallye sur une Jaguar type Cab de 1967 ….qui a perdu les eaux ….ce ne sera pas aussi grave que la panne que connait la Morgan de notre fidèle Antoine PLOCQUE, dont le ventilateur de radiateur a rendu l’âme, et qui quitte Le Grand Hôtel UNION sur une dépanneuse…. Antoine continuera le rallye sur un Touran WW !!! Même sort pour la PORSCHE 930 turbo de l’équipage PREVOST mais sur une panne électronique.
Cette 1ère journée voit la victoire de Sylvie et Christian DJELLOULI sur Mercedes SL de 1985.

Le lundi 5 juin nous nous dirigeons vers l’Autriche : grande matinée pleine de surprises ! Après la régule, autour de Villach… Beaucoup d’équipages ont fait de nombreux kilomètres supplémentaires à cause d’une sortie trop tardive de l’autoroute ! L’ascension de la Türracher höhe avec une pente à 26 %,fut fatale à l’Alfa Romeo Giulia SS des LAHAUSSOIS et l’Aston Martin Mark II des PETRUCELLI fut incapable de monter cette pente mais ils contournèrent la passe pour nous retrouver à l’arrivée de l’étape.

JPEG - 9.9 ko

Déjeuner rapide à TURRACHER HOHE dans une auberge de montagne très autrichienne …dans le brouillard. Jean-Pierre décide cependant de maintenir une spéciale avec départ lancé …en descente et indication de la vitesse sur un panneau visible qu’au dernier moment. La traversée du Tyrol autrichien est superbe ainsi que l’hôtel KEMPINSKI à Berchtesgaden (Allemagne) qui nous accueille pour la nuit.
Les résultats de la journée sont donnés pendant le diner : Danielle et Gilles LEVEQUE sur Mercedes 190 SL de 1959 remportent l’étape, prennent la tête du classement Général …et ne le quitteront plus !!

Mardi 6 juin , 33 kms après le départ , retour en Autriche . Après un passage sous Zem all Zee, la double spéciale a lieu dans la montée du Grossglockner, sur route mouillée, avec une vitesse beaucoup trop rapide pour certains ; d’autres iront cependant trop vite pour la moyenne requise …j’entends dire que seules les Porsche pouvaient y arriver !! En haut du col , à 2505 m il fait 5 degrés ! La pause déjeuner a lieu à LIENZ en Italie au Grand Hôtel qui reçoit chaque année une étape de la coppa d’ORO DOLOMITI.

JPEG - 34.2 ko

Environnement très sauvage et très belle route pour l’épreuve de l’après-midi vers le Passo Stalle à la frontière autrichienne et le massif du Hochgall ; dommage, il pleuvait fort sur cette route très étroite !! mais certains équipages ont résisté sans recapoter.

Au km 57 nous quittons l’Autriche pour revenir en Italie et arrivons à Brunico (Bruneck), petite ville du Trentin Haut Adige où plus de 80% de la population est germanique. L’équipage DJELLOULI sur Mercedes 500 remporte l’étape du jour, Gilles et Danielle LEVEQUE confortent leur place au Classement Général sur Mercedes 190 SL.

Mercredi 7 juin c’est la grande étape du rallye avec des cols alpins célèbres du Tour d’Italie. Le départ est très matinal car la route va être longue : 155 Kms le matin et 175 kms l’après-midi. Mais… à quelques kms du Mendola Pass, surprise : la route est fermée pour travaux : décision du staff : on redescend et on prend un autre col pour rejoindre le Passo Tonale et Mezzana pour le déjeuner avant l’ascension du célèbre GAVIA …route très étroite que nous découvrons en éclaireur sans trop de trafic, mais les 55 concurrents ont dû patienter ¾ d’heure pour arriver au sommet en raison de la présence en descente de véhicules un peu trop larges…notamment un camping-car ! après la photo de groupe, au sommet (2618 m ) entouré de neige, la spéciale a lieu dans la descente du col sur une route en très mauvais état.

Cliquez !

Stress des GT qui se font doubler par les experts. Près de l’arrivée à DAVOS, l’équipage Suzanne et Yves ROCH sur JAGUAR XK 140 sont en panne …ils font appel aux mécanos et bonne nouvelle : le bruit suspect disparait et on repart ! A DAVOS l’hôtel Intercontinental est impressionnant ! de ma chambre du 8ème étage je découvre ce célèbre village !
Le vainqueur du jour c’est l’équipage de l’Alfa Roméo Coupé Bertone 2000 de 1972 : Maud et François FLOQUET. Danielle et Gilles LEVEQUE sont toujours en tête au général

Jeudi 9 Juin Départ de DAVOS , passage à Lianz et spéciale de régularité dans la montée de l’Oberalpass. Le déjeuner a lieu dans un établissement très moderne : ‘Le Chédi’ c’est un buffet autour d’une pièce d’eau sous un intense soleil. Nous découvrons que le Susten Pass n’est ouvert que le week-end , Jean-Pierre décide que nous passerons par la Furken Pass …et là !! c’est stupéfiant autant en montée qu’en descente. Nous inventons une spéciale qui se termine au pied du col. Avant la descente, l’équipage de notre sponsor Olivier CREED a quelques ennuis avec sa Maserati Mistral de 1970 qui va monter la Furka Pass sur le plateau. Nouvelle victoire de l’équipage LEVEQUE au classement du jour et au général

Cliquez !

Vendredi 10 juin Très belle dernière étape avec un détour vers Gstaad, spéciale tranquille le matin au col du Pillon et déjeuner dans un refuge au lac Retaud , pause très agréable dans un superbe environnement. La régule de l’après-midi se déroule dans la montée du col de la Croix mais l’arrivée est dans un virage au début de la descente, ce qui en a surpris plus d’un . Petite halte à Villars sur Ollon à l’initiative de Dominique BADEL, très fidèle concurrent de nos rallyes. Arrivée à Evian en longeant le Lac Léman et découverte du Royal Hôtel d’Evian. L’apéritif sur la terrasse est un moment magique et le coucher de soleil sur la montagne pendant le diner illumine la soirée qui se termine bien sûr par la proclamation des résultats.
Etape du jour : Caroline et Eric MORCH sur JAGUAR Cab de 1964

Classement Général Final :
1er Gilles et Danielle LEVEQUE sur Mercedes 190 SL de 1959
2ème François et Maud FLOQUET sur Alfa Roméo Coupé Bertone de 1972
3ème Eric et Caroline MORCH sur JAGUAR Cab de 1964

Cette exceptionnelle Transalpina, la 5ème édition (2003, 2005, 2008, 2013) semble être la plus réussie. Le beau temps nous a accompagnés tout le long du parcours, les hôtels presque tous des palaces ont été très appréciés, le règlement figurant au début du road book a été appliqué, les pannes nombreuses ont pu être réparées . En conclusion cette formule qui est une suite d’épreuves de compétitions et de découvertes satisfait la majorité des pilotes et de leurs copilotes.

-> Classement 2017

-> La vidéo de l’édition 2017


JPEG - 19.8 ko

Merci Jean-Pierre !

Texte : Elisabeth GARTIOUX
Organisation : TTP Organisation - Jean-Pierre Armandet

-> revivre l’édition 2013


 

Portfolio

 
 

Documents joints

Classement 2017 (Excel - 15.2 ko)
Compte rendu 2017 (PDF - 667.4 ko)

Cliquez !


Cliquez !




voituresdelegende.com



Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr