Contact Recherche avancéeé
 

Spa Six Hours 2015 : exceptionnel

News Classic Racing | Publié le 23 septembre 2015

Une fois encore, alors que la forêt ardennaise est en train de prendre ses couleurs automnales, des centaines de voitures historiques sont venus se mesurer pendant l’édition 2015 des Spa Six Hours le week-end des 18-20 septembre.

JPEG - 581.7 ko

Au programme 12 courses ont offert un spectacle unique qui a attiré à nouveau des milliers de spectateurs toujours plus nombreux.

Retour sur les temps forts du week-end :

Spa Six Hours Endurance : doublé des GT40
victoire pour Wills et Littlejohn

La tradition a été respectée ! Disputée ce samedi entre 16 et 22 heures, l’épreuve des Spa Six Hours Endurance a opposé plus d’une centaine de bolides et proposé un scénario à suspens, tandis que des conditions météorologiques typiquement spadoises l’ont transformée en parcours du combattant dans son dernier tiers, l’arrivée d’une pluie violente occasionnant plusieurs incidents et accidents, ce qui obligeait la Direction de Course à neutraliser assez longuement la course. Heureusement, les cieux étaient plus cléments durant la dernière demi-heure, et la lutte pour la gagne a pu se poursuivre jusqu’au bout.

Avec une douzaine d’exemplaires sur la grille de départ, les Ford GT40 partaient une nouvelle fois avec les faveurs des bookmakers, mais ces six heures n’allaient pas être une formalité pour certaines d’entre elles.

JPEG - 404.8 ko
Graf /Funke

C’est ainsi que la #8 de Voyazides-Hadfield était très vite ralentie par des ennuis de transmission, tandis que la #1 de Ellerbrock-Gläsel-Kelleners rencontrait des soucis de frein. Un ravitaillement exagérément long pour la #3 de Meins-Lillingston Price, un abandon pour cause mécanique au niveau des Combes pour la #6 de Wood-Stretton et un retrait tardif de la #12 de Lynn-Haddon, qui n’a plus voulu tenter le diable en fin de parcours sous la pluie, tout cela écrémait considérablement les rangs des GT40 de pointe.

La victoire allait dès lors se circonscrire entre la #34 du Néo-Zélandais Roger Wills et du Britannique James Littlejohn et la #16 des polemen Graf Marcus von Oeynhausen et Michael Funke. Et en dépit d’un rush final de toute beauté du duo allemand, avec un Michael Funke qui a constamment fait étalage de sa pointe de vitesse durant le week-end, ce sont Wills et Littlejohn qui remportaient leur première victoire lors d’une épreuve de prestige disputée quelques jours à peine après le Goodwood Revival, preuve que les grands événements se bousculent sur la scène historique.

Les autres vainqueurs de classes étaient l’Aston Martin DB4 de Miller-Goble en Pré-61, la Porsche 911 de Bates-McInerney en GTS11 et la Ford Mustang de Yool-Wos-Garrett du côté des voitures de Tourisme.

Historic Grand Prix Cars Association

JPEG - 380.6 ko
La doyenne : Talbot Lago T26SS 1937

Les inconditionnels de F1 ont aussi eu la possibilité de passer en revue les premières décennies du Championnat du Monde grâce aux monoplaces de l’Historic Grand Prix Cars Association. Si la Talbot Lago T26SS 1937 du Britannique Pilkington était la doyenne du plateau, les marques Lotus et Brabham ont été mises à l’honneur, avec les victoires des Britanniques Peter Horsman (Lotus 18/21) et Miles Griffiths (Brabham BT4), des bolides magnifiant les Grands Prix des années ’60.

JPEG - 510 ko
Peter Horsman

Que dire alors de la Lotus 25 ex-Jim Clark que le Britannique Middlehurst a menée jusqu’au podium de la Course 2 ? Superbe, tout simplement…

FIA Masters Historic Sports Car Championship

La course du FIA Masters Historic Sports Car Championship constituait un autre moment fort du week-end, puisque les Britanniques Minshaw et Keen imposaient la Lola T70 MK3B ex-VDS Racing à la célèbre livrée rouge rayée de blanc et de bleu.

JPEG - 377.9 ko
Minshaw/Keen

Ils prenaient le meilleur sur les autres T70 de David Hartd’une part, Daniel Gibson de l’autre. A noter les 8ème et 9ème places des Belges Marc Devis et Thierry de Latre du Bosqueau, tous deux sur Lola T70 également.

Plateau prestigieux également dans les Woodcote Trophy et Stirling Moss Trophy réunis, avec la Lister Knobbly de Minshaw et Keen prenant le meilleur sur la magnifique Ferrari 246 S de Bobby Verdon-Roe, le podium étant complété par la Lotus 17 Prototype de Dion Kremer.

Historic Motor Racing News U2TC

JPEG - 347.2 ko
R.Shaw

Du côté des épreuves des voitures de Tourisme, l’Historic Motor Racing News U2TC sacrait comme prévu la BMW 1800 TISA du Britannique Shaw devant l’Alfa Romeo GTA de l’Allemand Baumann et la Ford Cortina Lotus du duo Monteverde-Pearson.

Masters Pre-66 Touring Cars Championship

JPEG - 402 ko
Gardiner-Keen

c’est une Ford qui décrochait les lauriers, la spectaculaire Falcon Sprint de Gardiner-Keen qui l’emportait devant le bolide similaire de Voyazides-Hadfield et la modeste Austin Mini Cooper S du Français… Eric Hélary, qui a assuré le show !

Masters Gentlemen Drivers Pre-66 GT

Le Grand Tourisme était aussi à l’honneur avec les Masters Gentlemen Drivers Pre-66 GT en fin de programme dominical, qui se soldaient par un doublé des Cobra, l’Américain Gans et le Britannique Wolfe s’imposant devant le Hollandais Le Blanc et le Britannique Greensall.

JPEG - 320.1 ko
Gans-Wolfe

C’est la Jaguar E-Type de l’Allemand Graf Von Oeynhausen qui complétait le podium.

Victoire d’une Cobra également en Historic Motor Racing News Pre-63 GT, avec cette fois l’Australien Hunt et le Britannique Blakeney-Edwards sur la plus haute marche du podium.

FIA Masters Historic Formula One Championship

La journée de dimanche a incontestablement été marquée par l’exceptionnel résultat de la seconde course du FIA Masters Historic Formula One Championship, avec le triplé belge réalisé par Loïc Deman, Christophe D’Ansembourg et Jean-Michel Martin

JPEG - 356.6 ko
Loïc Deman

Parti depuis la pole position, Loïc Deman (Tyrrell 010) passait la première partie de la course à résister aux assauts de Christophe D’Ansembourg (Williams FW07/C), avant que le Britannique Andy Wolfe (Tyrrell 011), leader du championnat, ne sorte de la piste dans Blanchimont ! La Safety Car montait en piste, et au moment de la relance, à un tour de l’arrivée, Deman redonnait le tempo pour s’imposer pour la huitième fois de la saison, en profitant pour prendre (enfin) la tête du championnat avec 3 points de bon sur l’infortuné Wolfe !

JPEG - 436 ko
Christophe D’Ansembourg

De son côté, Christophe D’Ansembourg complétait un week-end tout simplement parfait avec la Williams, décrochant sa deuxième médaille d’argent de rang, non sans être satisfait d’avoir été en mesure de suivre le rythme de Deman.

Tout l’intérêt du dernier tour résidait dans la lutte pour la 3ème place. Au moment de la relance, Steve Hartley (Arrows A4), Champion en titre, pointait devant Jean-Michel Martin (Tyrrell 010), mais le Belge s’offrait un passage ’efficace mais un peu chaud...’ dans le Raidillon pour déborder l’Arrows ex-Patrese et offrir aux observateurs et au public présent un podium 100% belge dans une course de F1 !

JPEG - 428.4 ko
Jean-Michel Martin

Une Première qu’on n’est pas prêt d’oublier ! Chapeau bas, Messieurs...

-> Tous les résultats

-> Revivre les éditions précédentes

Texte : Vincent Franssen
©www.fotorissima.net
photo1 : Wills/Littlejohn

 

Portfolio

 
 
 
 
 
 

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr

Cliquez !


voituresdelegende.com





Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr