Contact Recherche avancéeé
 

Rallye de Moselle historique 2017 : une édition qui restera dans les mémoires

News Classic Racing | Publié le 27 novembre

2è édition pour ce rallye de Moselle Historique new look ces 24-25 novembre, plus de road book littéraire, mais plutôt 550kms de cartographie.

PNG - 1 Mo

45 pages de cartes au 1/25.000 avec des points de passages numérotés à relier au plus court en restant sur des routes composées de deux traits. A priori rien de bien compliqué, mais il ne fallait pas oublier sa loupe pour ne pas manquer un décroché sur une ancienne route de ci ou de là.

Pour corser un peu la difficulté, cette épreuve se déroule à 100% de nuit avec un départ de Sarrebourg à 19h pour une arrivée au petit matin à 8h. Pas étonnant qu’on ne se bouscule pas au portillon. Ça change un peu des épreuves où on roule le coude à la portière de CH festif en CH ripaille. Le Moselle Historique est fait pour les vrais pilotes et les navigateurs purs et durs. N’empêche 5 navigatrices ont tenté l’aventure. Bravo à Aline, Audrey, Delphine, Murielle et Nathalie.

JPEG - 59.3 ko
La pluie s’invite au CH de Kalhausen, elle ne s’arrêtera plus de toute la nuit

12 équipages étaient dans les starting-blocks vendredi en fin d’après midi pour tracer les 550kms avant d’affronter la longue nuit mosellane. 19h12, premier départ pour Alain Brison associé à J.Bernard Lustre sur l’Alfa GTV du premier nommé. Au CH de Kalhausen peu après 22h30 et après avoir contourné un arbre tombé sur la route, Delphine Acker et Dom Liégeois pointaient en tête devant Robert Bassi, le vainqueur du challenge TRACE associé pour l’occasion au meilleur des navigateurs de l’Est : Gauthier Brignon. La famille Fluck occupaient la dernière place du podium devant Emmanuel Di Scala-Christian Morel, Olivier Schreiber, le célèbre restaurateur d’Ottrott avec Eric Kersch et Arnaud Fey et sa charmante compagne Audrey Meyer ces trois équipages ex æquo.

Hélas pour l’épreuve et les stoïques contrôleurs, la pluie s’invitait, de plus en plus forte et ne s’arrêtera qu’après la remise des prix. Et cela devenait rock en roll sur les routes rendues glissantes par la présence de feuilles mortes ou de boue. Certains équipages se feront piéger, l’entraide jouait à fond entre eux quand ce n’est pas l’organisateur qui allait prêter main forte à une auto tombée dans un fossé.

JPEG - 37.2 ko
La belle R5 Alpine Gr2 de Ferdinand Zagula sera trop vite contrainte à l‘abandon

La buée, un seul essuie glace opérationnel, une petite frayeur et pour finir un alternateur en rade, la coupe était pleine pour les Fluck père et fils qui rendaient leur carnet au CH de Wittring vers 2h30. Entre temps, deux équipages étaient aussi rentrés à la maison pour des petits soucis de santé. Un autre équipage s’est fourvoyé et s’est embourbé. J.Philippe Fullhard, le régional de l’étape, venu faire une petite visite au CH de Wittring a bien tenté de secourir le malheureux équipage, mais il n’a jamais réussi à les localiser. Ils ont passé la nuit dans l’auto en attendant le petit jour pour chercher un bon samaritain. Au CH, le leader s’est perdu dans les forêts de Bitche y laisse une demi heure dans l‘affaire et chute au classement. Gauthier Brignon ne se fait pas prier pour passer en tête devant Morel-Di Scala et Acker-Liégeois.

Amortisseur défaillant pour la Porsche 928S de la famille Georges et c’est l’abandon dans la foulée, Avec trop de retard accumulé Nathalie Thiery et Alain Deliot sur la Clio Williams rendent leur carnet au CH de Fresnes en Saulnois sur le coup des 6h du mat’. Ils ne sont plus que 6 en course. 5 après le retrait d’Alain Brison-J.Bernard Lustre à nouveau enlisés avec l’Alfa. La pluie qui tombe sans discontinuer n’arrange pas les routes et en cas de mauvaise route, il faut choisir sa place de retournement avec soin. Et nous passerons sous silence, les routes inondées qu’il fallait passer au pas sous peine de noyer sa voiture 8h, les premiers concurrents rallient Sarrebourg après une dernière bourre pour savoir qui coupera en premier le ruban d’arrivée 4 équipages au coude à coude terminent avec un CP manqué

JPEG - 59.8 ko
Un amortisseur défaillant aura raison des frères Georges
JPEG - 110.6 ko
Le podium final
JPEG - 72.2 ko
La Clio dAlain Deliot arrive au CP de Vilsberg en sens inverse

Avec un contrôle de moins Gauthier Brignon lauréat de l’édition inaugurale et Robert Bassi s’adjugent de justesse ce 2è rallye de Moselle Historique avec un CP d’écart devant Christian Morel Emmanuel Di Scala à nouveau second et Delphine Acker-Dominique Liégois qui sans ces 40’ perdues à Bitche auraient du remporter haut la main l’épreuve. Au pied du podium Audrey Meyer et Arnaud Fey qui s’enhardissent au plus haut niveau, devancent Eric Kerch et Olivier Schreiber avec leur belle Clio.

Petit déjeuner avalé, remise des prix effectué, les joyeux rescapés de cette belle aventure ont pu regagner leur foyer dès 9h30

Classement 1. Bassi-Brignon (BMW 318is ) 60pts, 2. Di Scala-Morel (Mitusbishi lancer) 70pts, 3. Liégeois-Acker ( Clio) 71pts, 4. Fey-Meyer (Porsche) 125pts, 5. Schreiber-Kersch (Clio) 169pts.


PNG - 18.3 ko

Texte et photos :
Marc HENRY - Sud Moselle Classic

Photo 1 : Au départ du dernier CH à Fresnes ( ©Sylvain.e)

-> L’édition 2015


Cliquez !


Cliquez !


Cliquez !


www.classic-annonces.fr


voituresdelegende.com



www.ffsa.org