Rallye Moritz Costa Brava 2018 : Cazaux-Vilmot en VHC, Miró-Matavacas en régularité

L’équipage français composé de Serge Cazaux et Maxime Vilmot sur Ford Sierra Cosworth 4x4 ont remporté ce 17 mars la 66ème édition du Rallye Moritz Costa Brava, manche d’ouverture des Championnats d’Europe, d’Espagne et de Catalogne et rallyes historiques.

JPEG - 170.4 ko

La course a rassemblé 158 voitures réparties en 3 catégories : VHC, VHRS et démonstration. Derrière le duo gagnant, on retrouve un autre équipage français en 2ème position avec Jean-François et Aline Berenguer (BMW M3) devant l’équipage espagnol Xesus Ferreiro - Xavi Anido (Ford Escort RS)

- « Lucky » - Pons éliminés alors qu’ils dominaient nettement le rallye
- Ferreiro - Anido, troisième et 1er équipage espagnol au classement général
- Martinez - Larossa, premier de la Copa Catalunya

Le grand nombre d’inscrit est le résultat de nombreux facteurs, outre la tradition et le prestige historique de cette épreuve, le parcours et l’organisation et son accueil chaleureux y sont pour beaucoup.

JPEG - 75.2 ko
Abandon pour Lucky-Pons

De grands pilotes, dont beaucoup avec un palmarès impressionnant, ont participé dans les 3 catégories, mettant en valeur les anciens vainqueurs ou des noms indissociables de 60 ans de rallye au Costa Brava comme Tony Carello, Mauro Pregliasco, Savado Canellas, Carles Santabreu, Mia Bardolet, ….

Le parcours de cette 66ème édition du Rallye Costa Bravo Moritz a été élaboré dans l’optique de présenter une édition attrayante et de mettre en valeur tous les atouts de la région. Le rallye est découpé en 2 étapes avec la nuit le vendredi avec les spéciales de Santa Coloma - Sant’Hilari (13,8 kms), Sant’Hilari - Osor (12,6kms) et "Els Angels » (15,7 kms) puis la seconde étape le samedi, beaucoup plus longue que la veille, avec 4 spéciales à parcourir 2 fois : Osor (12,2 kms), Collsaplana (16,1 kms), Grions (10,2kms) et Cladells (15,7kms)

L’étape de vendredi a été celle de « Lucky » - Pons (Lancia Delta HF Integrale 16V) qui a remporté les 3 spéciales du jour ce qui leur a permis de rentrer à Gérone avec 40 secondes d’avance sur Jean-François et Aline Berenguer (BMW M3) et 43,7 secondes sur Serge Cazaux - Maxime Vilmot (Ford Sierra Cosworth 4x4). Xesus Ferreiro-Xavi Anido (Ford Escort RS) figurait en 5ème position et avaient fort à faire avec Karl Wagner - Gerda Zauner (Porsche 911 SC) 4ème.

JPEG - 135.9 ko
1er Serge Cazaux et Maxime Vilmot

La majeure partie de cette première étape s’est déroulée sur route humide, la pluie ayant commencé à tomber quelques minutes avant le départ et a accompagné l’ensemble des concurrents jusqu’au terme de l’étape.

Samedi, la seconde étape était celle qui allait faire la différence en raison d’incidents pénalisant certains et en favorisant d’autres. C’est ce qui s’est passé pour « Lucky » qui, à 7 kms de la spéciale de Collsaplana, a abimé un pneu qui a entrainé un problème de transmission l’obligeant à se retirer alors que l’Italien avait remporté la spéciale précédente de Osor. Il perd ainsi la possibilité de remporter un rallye qu’il contrôlait parfaitement.

Serge Cazaux, un pilote qui vient souvent rouler en Espagne, a saisi l’occasion de se retrouver en tête de l’épreuve en remportant la spéciale de Collsaplana, se retrouvant 1er après Grions malgré 3,9 secondes cédée à Jean-François Berenguer. Joie de courte durée Pour Cazaux puisque dans Cladells, Berenguer le bat pour la première place en remportant le scratch, terminant ainsi cette demi-étape à Gerone avec 7/10 d’avance.

JPEG - 149.4 ko
2e Jean-François et Aline Berenguer

A l’attaque du 2ème passage, Berenguer l’emporte de justesse dans Osor avec 6/10ème d’avance sur Cazaux . Dans Collsaplana, spéciale toujours difficile, Cazaux l’emporte avec 8’6 d’avance sur Berenguer, reprenant là la position de leader au classement général à 2 spéciales de arrivée. Dans Grions, Cazaux continue à creuser l’écart avec 3’9 de mieux sur Berenguer se retrouvant de la sorte avec 11’2 secondes d’avance au général lui permettant de gérer les 15,7 kms de la dernière spéciale.

Au chapitre des concurrents espagnols, Xesus Ferreiro - Xavi Anido (Ford Escort RS) récupèrent la 3ème place au général après le retrait de « Lucky » - Pons car ils se sont également retrouvés débarassés de l’ex-champion européen Klaus Wagner (Porsche 911 SC) qui finira aussi par abandonner. A la mi-journée, Cele Foncueva - David de la Puent et Joaquim Doménech - Rodrigo Sanjuan, tous deux sur Ford Sierra Cosworth, occupaient respectivement les 9ème et 12ème positions.

Au deuxième tour, tout est resté identique et Ferreiro - Anido réalisent une magnifique performance avec cette 3ème position au scratch. Ils terminent toutefois 2ème du classement pour le championnat d’Espagne étant donné que les vainqueurs Cazaux - Vilmot courent avec une licence espagnole car ils ont l’intention de participer à d’autres épreuves du Championnat d’Espagne. Foncueva - de la Puente complètent le podium du championnat national, même si au classement José Maria Martinez-Luka Larrosa (BMW M3) sont troisième, tout ceci est expliqué dans les classements.

JPEG - 93 ko
3e Ferreiro-Anido

RallyClassics a confirmé en réalisant encore cette année une belle édition du Rally Moritz Costa Brava , succès confirmé par le nombre de participant et par la présences de très nombreux spectateurs venus assister au rallye. Le Rallye Costa Brava Historique destiné au concurrents de régularité sur route ouverte se déroulera du 20 au 22 avril prochain du départ de Palamos. Le XV Rallye Costa Brava Historique comptera pour le Trophée Européen de Régularité de la FIA, championnat d’Europe de la spécialité. Enfin, la prochaine organisation de RallyClassics sera la première édition du Porsche Classic Series 2018, un championnat qui débutera à Calafat le 7 avril.

Podium VHC

1 3 SERGE CAZAUX FRA MAXIME VILMOT FRA FORD SIERRA COSWORTH4X4
2 11 JEAN FRANÇOIS BERENGUER FRA ALINE BERENGUER FRABMW M3
3 6 XESÚS FERREIRO PÉREZ ESP XAVI ANIDO VAZQUEZ ESP FORDESCORT RS1800
-> Classement VHC

reportage 20 ’de la présentatrice Elisabeth Carnicé, sous-titré en français, allemand, anglais et espagnol.
https://vimeo.com/261357157/79da827d75


Classement Régularité

- Carles Miró-Ivan Matavacas (Porsche) : Régularité-RFEdA et Sport-FCA
- Le duo réalise sa 6ème victoire et le score le plus bas des équipes
- Gorka Gorroño-Mikel Oleaga (Ford), vainqueur de Sport-RFEdA
- José Pujol-Carlos Fernández (VW), le meilleur de Super Sport-FCA

JPEG - 93.1 ko
Carles Miró-Ivan Matavacas

Les différentes équipages de régularité réunis au 66 Rallye Moritz Costa Brava ont mené des combats très intéressants, à la fois dans le Championnat d’Espagne et en Catalogne, et ont abouti à des classements très serrés qui donnent le point de départ de la saison 2018. 59 voitures ont été enregistrées dans cette section, avec les meilleurs spécialistes à l’issue d’un rallye apprécié et souhaité par tous.

Le grand gagnant de cette 66e édition a été le tandem Carles Miró-Iván Matavacas (Porsche 911 SC), qui a ajouté une autre victoire à son curriculum vitae exceptionnel, et six au total sur la Costa Brava.

JPEG - 114.8 ko
Gorka Gorroño-Mikel Oleaga (Ford), en Sport-RFEdA

Dans cette édition, Miró-Matavacas a obtenu le score le plus bas de tous les participants et la victoire dans deux des quatre classements, le championnat de régularité espagnol (7 scratch) et le championnat de régularité de sport de Catalogne (4 scratch) , un domaine presque écrasant malgré des problèmes dans la boîte d’échange qu’ils ont eux-mêmes résolus.

Jordi Renu-Miquel Molist (BMW 325i) terminent deuxième dans la section catalane, à seulement 4”1 points de Matavacas Miró, alors qu’en 3e se place l’équipe Jordi Auret-Joan Baptista Esquius (Renault 5 GT Turbo), à déjà 17 "1 points des vainqueurs de la catégorie.

JPEG - 117.4 ko
José Pujol-Carlos Fernández (VW), en Súper Sport-FCA

La catégorie "Regularidad Sport del Campeonato de España" fut très disputée puisque 3 équipes sont séparées d’ 1,5 point ! la première place revient comme l’année passée à Gorka Gorroño-Mikel Oleaga (Ford Escort RS2000) qui a atteint un total de 3 scratchs sur 11 sections.

Ils terminent à seulement 0,8 points d’avance sur Jose Pujol-Carlos Fernandez (Volkswagen Golf), une légère différence qui montre la proximité de leur combat. Pujol-Fernández a réussi, quant à lui, la victoire dans le Championnat de Catalunya Régularité Super Sport, avec une différence de 19,5 points sur la seconde classée, Joan Miquel Sánchez-Joan Font (BMW 325ix).

JPEG - 359.5 ko
Heras-Peeters seul équipage féminin !

Le XV Rallye Historique Costa Bravaqui se déroulera du 20 et 22 avril sera l’épreuve qui décidera du nom du pilote et copilote du Trophée de la Régularité Européenne de la FIA, le véritable championnat d’Europe de cette spécialité.

Le prochain test que RallyClassics organisera, avant même le Costa Brava Historic Rally, sera le premier test de la Porsche Classic Series 2018, qui sera présentée en première à Calafat le 7 avril.

Podium Régularité

1 133 MIRÓ C. - MATAVACAS I. PORSCHE 911 SC
2 145 RENÚ J. - MOLIST M. BMW 325I
3 140 VERDAGUER A. - MORA MJ. PORSCHE 944 TURBO
-> Classement Régularité
-> Tous les classements Régularité


PNG - 28.5 ko

Organisation : Rally Classics

photo1 : Serge Cazaux et Maxime Vilmot sur Ford Sierra Cosworth 4x4

-> Liste des engagés Vitesse
-> Liste des engagés Régularité
-> Liste des engagés Legend

-> Tout 2018... et les éditions précédentes


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classements Régularité 2018 (PDF - 484.9 ko)
 Classements VHC 2018 (PDF - 1.1 Mo)
 Les classements régularité 2018 (PDF - 45.9 ko)