Contact Recherche avancéeé
 

Maroc Historic Rally : Barrile arrache la victoire

News Classic Racing | Publié le 13 mai

Ce sont 54 équipages qui ont participé au 8ème Maroc Historic Rally du 7 au 13 mai mené par Yves Loubet ;

JPEG - 70 ko

Après une édition 2017 marquée par la disparition tragique de Gérard Biantri et six jours de compétition intense, c’est finalement Bernard BARRILE qui arrache la victoire dans la dernière spéciale sur sa Talbot Sunbeam Lotus, copiloté par Patrick CHIAPPE .

Revivez toute l’édition 2017 :

Dimanche 7 mai : La huitième édition est lancée !

Les concurrents du Maroc Historic Rally, huitième du nom, se sont élancés depuis Rabat ce dimanche après-midi. Au programme, une petite spéciale de 9 km à Ain Sferjla en guise de prologue.

JPEG - 80.5 ko

Si l’épreuve compte au classement, elle permet surtout d’établir un ordre de départ pour la grosse journée du lendemain. La plupart des protagonistes de tête ont confirmé leur bonne forme. Philippe Gache est le premier leader mais les trois meilleurs se tiennent en seulement 2 secondes ! Les pilotes BMA Grégoire De Mevius et Alain Deveza complètent le podium provisoire.

Patrick Borne a déjà en main sa Mazda et ne concède que 7 secondes à son compagnon de Team. Le sud-africain Geoff Bell est tout proche. Les "locaux" Bruno Igounenc et Pili De La Fontaine réalisent aussi une très belle performance, 6ème temps ex-aequo. L’argentin Gorge Perez-Companc reste dans les 10 secondes. _ Grands animateurs l’an passé, Fred Rosati et Bernard Barrile sont partis prudemment mais ils complètent le Top 10. Ils savent bien que le rallye sera long...

JPEG - 83 ko
GACHE Philippe/PREVOT Stéphane

A noter, les jolis résultats des deux "grands-mères" de la marque aux chevrons, la DS de Philippe Wambergue 14ème et la SM de Fred Daunat 15ème .
Malgré quelques soucis pour certains, les 54 équipages ayant pris le départ sont rentrés sans encombre à Rabat, prêts pour la grande boucle de demain. Cinq épreuves spéciales seront disputées dont la fameuse du Khatouat et ses 31km !


Lundi 8 mai :
Etape 2 : superbe lutte entre De Mevius et Gache

Une véritable étape était au programme du jour avec cinq épreuves spéciales autour du magnifique massif du Khatouat.

JPEG - 182.4 ko
DE MEVIUS Gregoire/GUEHENNEC Alain

Malheureusement la première du matin a été annulée en raison d’une mise en place tardive des commissaires.
Un très beau temps, des pistes fabuleuses, tous les pilotes ont apprécié cette deuxième journée de course.

En tête, une superbe bagarre oppose Grégoire De Mevius et Philippe Gache. Trois secondes séparent les deux hommes à la fin de l’étape !

De Mevius, venu auparavant avec sa Nissan 240 RS, a choisi de ressortir cette année sa vielle Porsche déjà victorieuse par deux fois au Maroc. La fiabilité lui a sans doute semblé primordiale. Quand a Gache, il a connu dans la plus longue spéciale de 31km un souci de biellette de direction tordue qui lui a fait perdre une vingtaine de secondes sur son rival.

JPEG - 211.6 ko
BARRILE Bernard/CHIAPPE Patrick

Alain Deveza est en embuscade à la troisième place avec sa Porsche BMA tandis que Bernard Barrile, qui avait connu un souci de transmission pendant le prologue, est remonté très rapidement à la quatrième place.

Quelques pilotes étrangers comme l’argentin Perez-Companc et le britannique Bentley ont perdu quelques places suite à des crevaisons.
Le grand malchanceux du jour est Patrick Borne qui a cassé le moteur de sa Mazda alors qu’il se montrait compétitif. Mais l’équipe SMG va travailler toute la nuit pour qu’il puisse repartir.

Demain, direction Ifrane avec de nouveau cinq épreuves spéciales à courir.


Mardi 9 mai :
Etape 3 : une journée pleine de rebondissements

Tracée entre Rabat et Ifrane, cette troisième étape comprenait cinq épreuves spéciales, dont un nouveau « monument » Moulay Bouazza à disputer deux fois. C’est dans cette spéciale qu’allait se jouer un des principaux tournant de la course.

JPEG - 100.7 ko
DEVEZA Alain/VILMOT Maxime

Les hostilité entre Philippe Gache et Grégoire De Mevius débutaient dès le matin, chacun réalisant un temps scratch dans les deux premières ES.

Après le regroupement très typique à Moulay Bouazza, les concurrents s’élançaient une deuxième fois dans cette spéciale de 16km très sélective. Parti le couteau entre les dents De Mevius sortait de la route au bout de 100m, dans le premier gauche. Avec une roue de sa Porsche arrachée, sa course se terminait provisoirement. Mais tous les supporters du pilote belge espèrent qu’il reparte en super rallye demain.
Dans la spéciale suivante « Bouchebel », Gache effectuait une petite excursion dans un champs, dans un virage très piégeux, et perdait une trentaine de secondes offrant du même coup la tête de l’épreuve à l’excellent Alain Deveza.

« Nous avons progressivement augmenté le rythme en allant crescendo à chaque spéciale et cela a été payant » affirmait Deveza, fort satisfait de sa journée exempte de tout souci. Il sait néanmoins que la route vers l’arrivée est encore longue. Bernard Barrile, avec sa Talbot Lotus aux couleurs de la grande époque de Guy Fréquelin (championnat du monde 80-81), est désormais installé à une très belle troisième place.

JPEG - 145.1 ko
Lancia Stratos de Vandromme-Vivier

Parmi les malchanceux du jour, notons Philippe Wambergue qui a abandonné en tout début d’étape suite à un problème mécanique.

Terminons enfin avec un coup de chapeau à l’équipage Vandromme-Vivier qui continue la mise au point de la superbe Lancia Stratos, réplique de celle de Sandro Munari, quatrième du Maroc en 1974. Malgré pas mal de soucis techniques, la voiture est toujours en course.

Demain, nous rejoindrons le lac de Bin El Ouidane en passant par Ait Ishaq et après avoir couru quatre épreuves spéciales.


Mercredi 10 mai
Etape 4 : Gérard Brianti s’en est allé

Après avoir couru, en début d’étape, la spéciale de Khenifra surnommée « les Mille Lacs », les concurrents du Maroc Historic Rally disputaient dans la foulée l’épreuve d’Aït Ishaq, longue de 14 km.

JPEG - 170.6 ko

C’est dans cette spéciale que la Porsche 911 SC de l’équipage Brianti-Delorme est sortie de la route, dans une courbe rapide qui se refermait. L’auto a chuté d’une vingtaine de mètres dans une rivière très profonde après avoir effectué des tonneaux. Si le copilote Freddy Delorme arrivait à sortir de l’auto par le pare-brise éclaté, le pilote monégasque n’est pas parvenu à s’extraire à temps et succombait au fond de l’eau.

Âgé de 64 ans, Gérard Brianti était un gentleman driver passionné de rallye qui avait déjà participé à de très nombreuses épreuves historiques. Son plus grand trophée restera sa victoire au rallye de Monte-Carlo Historique en 2013, au volant d’une Alpine 1600 Groupe 4. Membre très connu de l’Automobile Club de Monaco, il avait également occupé le fauteuil de vice-président de l’ASM, le club de football de la Principauté.

Suite à cet accident qui a bien évidemment interrompu le déroulement de l’épreuve spéciale, les concurrents se sont regroupés à Aït Ishaq, avant de continuer l’étape vers Bin El Ouidane en liaison, les épreuves spéciales 14 et 15 ayant été annulées.

A sa famille et à ses proches, toute l’équipe du Maroc Historic Rally présente ses plus sincères condoléances.


Jeudi 11 mai
Etape 5 : le sport reprend ses droits

Jeudi 11 mai, la cinquième étape disputée en boucle autour du lac de Bin el Ouidane s’est déroulée sans aucune anicroche

JPEG - 185.3 ko
Philippe Gache en tête

Au menu, les concurrents avaient trois épreuves spéciales à effectuer, dont une passant devant le fameux Rocher Cathédrale, une des plus spectaculaire montagne de l’Atlas.

Ce matin, Freddy Delorme le coéquipier du pilote disparu Gérard Brianti avait tenu à être présent au départ des concurrents. En signe de deuil après la disparition d’un de leur pilote, l’équipe BMA dirigée par Bernard Munster a retiré les deux autres Porsche d’Alain Deveza (leader de l’épreuve) et Grégoire De Mevius.

Philippe Gache se retrouve donc seul en tête. « Bien sûr je ne prend aucun risque » explique le patron pilote du Team SMG qui a d’ailleurs laissé l’excellent Bernard Barrile signer deux temps scratch. Avec sa Talbot Lotus le vainqueur de l’an dernier semble solidement installé à la deuxième place.

JPEG - 200.3 ko

Quant à l’argentin Perez-Companc, il a profité de l’abandon de Frederic Rosati (Opel Ascona 400) suite a un problème électrique pour s’emparer de la troisième place.

A noter enfin une belle bagarre pour la quatrième place entre trois pilotes étrangers  : le britannique Sidall (Datsun 240Z), le Belge Van Cauwenberge (porsche 911) et le sud Africain Bell (Ford Escort) tous trois étant regroupés en une cinquantaine de secondes.

Demain, une longue étape (départ à 6h du matin) emmènera les concurrents à Marrakech avec cinq ES très rapides au programme.


Vendredi 12 mai :
Etape 6 : Philippe Gache assure

Tracée entre Bin el Ouidane et Marrakech, cette longue sixième étape s’est déroulée dans un climat idéal avec une température moyennement élevée et un vent chassant la poussière.
Au regroupement de la mi-journée à Ben Guerrir, où un superbe déjeuner attendait les concurrents, tout le monde était content.

JPEG - 83 ko
GACHE Philippe/PREVOT Stéphane

Tranquille leader depuis le retrait de l’équipe BMA, Philippe Gache roule a un rythme soutenu pour ne pas se déconcentrer mais ne tire pas sur sa mécanique. Avant la dernière étape disputée demain, il possède une confortable avance de 3’35" sur son plus proche poursuivant.
Celui-ci, Bernard Barrile, et sa magnifique Talbot Lotus, a connu une grosse frayeur dans l’ultime spéciale du jour lorsque sa voiture a glissé dans un fossé. Heureusement, il a réussi a redresser magistralement la situation. Cela aurait été vraiment dommage de perdre si prêt du but une deuxième place quasi assurée.

JPEG - 175 ko
MAHEO Arnaud/RUBIO Frédéric

Constamment à l’attaque tout au long de la journée, le Sud Africain Geoff Bell (Ford Escort RS1800) a grignoté une place, s’octroyant le cinquième rang et visant demain la quatrième place occupé par le Belge Van Cauwerberge (Porsche 911).

Enfin, il faut souligner l’extraordinaire performance du jeune Arnaud Maheo qui a hissé sa petite Peugeot 205 GTI en huitième position. Rarement une petite traction aura été aussi bien conduite et classée sur le Maroc Historic. Malgré les conseils de son père qui conduit la même voiture que lui, le jeune Arnaud n’a toujours pas levé le pied…

Samedi, la dernière étape du Maroc Historic Rally mènera les concurrents jusqu’à Paradis Plage (Agadir), avec encore trois épreuves spéciales à disputer. Puis viendra le temps des félicitations, des embrassades et de la grande fête finale.


Samedi 13 mai
Etape 7 : Gache casse, Barrile passe et gagne

JPEG - 288 ko
Le podium 2017

Un extraordinaire coup de théâtre à marqué la fin de l’ultime étape du Maroc Historic rally. Comme l’an passé, Bernard Barrille hérite d’une victoire nullement usurpé, suite à l’abandon de Philippe Gache à deux kilomètres de l’arrivée du dernier chrono.

Alors qu’il assurait totalement et ne prenait aucun risque, le patron-pilote de l’équipe SMG a vu les efforts d’une semaine anéantis par la rupture du pont arrière de sa Mazda RX7.

« Lorsque j’ai vu Philippe arrêté dans la spéciale, je me suis mis à pleurer en pensant à lui et a sa déception » racontait un Bernard Barrile complètement submergé par des émotions contradictoires. « Il fallait savoir gérer sa course face à un tel plateau. Petit à petit j’ai pris confiance en moi et je suis monté en puissance. Hier je me suis fait une grosse frayeur en tapant un petit pont, c’était un avertissement ! »

JPEG - 237 ko
Luisa Zumelli / Monica Cicognini

Félicitations aussi aux différents vainqueurs de groupes et catégories.

On relève notamment la très belle neuvième place au général et victoire en deux roues motrices du jeune Arnaud Maheo sur Peugeot 205 GTI.

Quant à l’italienne Luisa Zumelli, fidèle de l’épreuve d’Yves Loubet avec sa Porsche 911 SC, elle remporte la Coupe des Dames face à la française Anne-Charlotte Rousseau également sur Porsche.

Podium 2017 (54 engagés / 40 classés)

1 1 BARRILE Bernard/CHIAPPE Patrick Talbot Sunbeam Lotus
2 2 PEREZ-COMPANC Jorge/VOLTA José Ford Escort RS 1800
3 11 BELL Geoff/CHALLEN Timothy Ford Escort
-> Classement 2017


PNG - 38.2 ko

Organisation
Maroc Historic rally - Yves LOUBET

photo1 : BARRILE Bernard/CHIAPPE Patrick Talbot Sunbeam Lotus

-> Tout 2017... et les éditions précédentes


Cliquez !


Cliquez !




voituresdelegende.com



Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr