Contact Recherche avancéeé
 

Marathon Ardennes-Lorraine-Alsace-Vosges Du 26 au 28 février 2016

News Classic Racing | Publié le 6 octobre 2015

Après un gros mois de préparation intense du projet, formalités administratives, définition du parcours et de l’itinéraire-horaire, nous sommes déjà en mesure, à un peu moins de 5 mois de l’évènement, de vous faire part des grandes lignes de ce que sera cette première édition inédite et exclusive du « Marathon Ardennes – Lorraine – Vosges – Alsace » !

JPEG - 1 Mo

Dans la plus pure tradition des plus grands marathons de la route et afin de palier à la disparition de certaines épreuves qui ont marquées les esprits des amateurs du genre, on pense notamment aux éditions du « PAC » et des « 36 heures » ou encore du « Marathon des Alpes », cette toute nouvelle organisation se déroulera, autre fait unique, sur 2 nuits complètes, d’une distance chacune d’environ 750 kilomètres !
Les dates retenues, au vu des différents calendriers connus à ce jour, sont du vendredi 26 février au dimanche 28 février 2016, époque hivernale et régions choisis expressément pour rendre ce rendez-vous incontournable encore plus attractif ! Et comme il faut évoluer avec son temps, l’entièreté de la manifestation sera « surveillée » par le système Tripy, bien connu des experts de la régularité, qui permettra de vérifier aussi bien le respect intégral du parcours, parsemé de nombreux contrôles de passage, que du suivi de l’itinéraire-horaire découpé dans un mélange de contrôles horaires à la minute ou à la seconde. Enfin, cet appareillage informatique de haute précision permettra également de contrôler drastiquement les vitesses en agglomérations ! Toutefois, il est rappelé qu’il ne s’agit ici aucunement d’un rallye de régularité dans le sens propre où il n’y aura pas d’épreuves de régularité à moyenne constante imposée et qu’il n’y a pas non plus de pointage réel proprement dit, tout étant sous le contrôle de Tripy. Avantages de ce choix, aucun calcul à effectuer (toutes les données seront fournies), pas d’attente aux contrôles, chacun est libre de son allure, l’avance n’étant pas pénalisante. Si d’un côté nous parlions de vivre avec son temps, il faut aussi souligner le caractère d’antan de ce marathon de 1500km, dans le sens où les participants auront à gérer de nombreux paramètres : outre, pour le pilote, la notion de gestion de l’effort, de la fatigue et de la mécanique, celui-ci devra se tenir en éveil constamment de par les nombreux pièges de la route et surtout la conduite totalement nocturne ! Pour son navigateur, il s’agira de rester constamment concentré sur les cartes routières tracées sur base des modèles IGN et Michelin, d’échelles allant de 100 à 150 millièmes, agrandies pour un plus grand confort de lecture (les loupes ne seront pas spécialement utiles…).
Pour faciliter considérablement sa tâche et inscrire une nouvelle marque à cette organisation, il sera également fourni un road-book de type littéraire (style Monte Carlo) qui donnera une foule d’informations complémentaires pour préciser la recherche du parcours et donner tous les points de contrôles qui seront effectués, tous les secrets seront donc dévoilés au départ…

Rayon parcours justement, les participants démarreront de la capitale de la Famenne belge, Marche-en-Famenne, par une première étape dite de sélection, qui les fera traverser cette région ardennaise namuroise et luxembourgeoise pour descendre sur la Gaume, aussi appelée Lorraine belge, passant notamment par la Course de Côte de Sainte-Cécile. Cette première section proposera un mélange de tronçons courts et longs, de sorte de familiariser les concurrents aux étapes suivantes. La suivante justement, dès le passage de la frontière belgo-française au sommet de la Course de Côte de Grandcourt, aux alentours de Virton, se dénommera étape de concentration qui traversera, rapidement et relativement rectilignement toute la Lorraine par les départements de La Meuse et de la Meurthe-et-Moselle avec uniquement des contrôles de passage.
Ensuite, au milieu de la première nuit, les choses sérieuses commenceront du côté de Saint-Dié-des-Vosges, plaque tournante de l’épreuve, puisqu’il s’agira dans la foulée de disputer la première « véritable » étape de classement avec de nombreux contrôles, tant horaires que de passage, agrémentés de zones pénalisantes par secteurs, sorte d’étapes spéciales découpées en tronçons à la seconde… Dans cette partie sud des Vosges, outre l’escalade incessante de cols, des noms mythiques seront visités comme les spéciales de Corcieux, du Tendon, du Val d’Ajou ou encore de la Vallée de Munster-Firstplan, le tout en utilisant la fameuse Route des Crêtes, la région du Grand Ballon et des tracés de Courses de Côtes bien connues comme les Hautes-Vosges ou Bourbach. L’arrivée de cette première étape, dans le début de la matinée du samedi, sera jugée à Colmar pour une pause bien méritée et très utile pour reprendre des forces pour la remontée « infernale » ! En effet, dès le coucher du soleil entamé, il sera temps pour les rescapés de remonter dans leurs voitures pour une seconde partie, identique dans son ensemble au schéma proposé à l’aller mais cette fois à l’inverse. Ils débuteront par une étape de classement (2ème partie) qui les conduira cette fois dans le nord du massif en débutant par la célèbre Course de Côte de Turckheim avant de se diriger notamment vers le Col du Bonhomme et un passage obligé par le Haut-Koenigsbourg. D’autres cols et étapes, bien connus, seront évidemment au programme comme par exemple le Col du Haut de Ribeauvillé et de la Charbonnière, avant une longue escapade forestière dans Le Howald et un retour sur Saint-Dié-des-Vosges par la Vallée de la Salm, autre spéciale mythique de l’Alsace-Vosges tout comme la terrible Ormont-Ortomont en version longue et épique !

Après une petite halte bienvenue à l’issue de cette section, place au retour « linéaire » vers la Belgique, étape dite de ralliement qui, comme son nom l’indique, ralliera Saint-Dié à Bouillon, en passant notamment par le Col du Donon, les forêts de Saint-Quirin et d’Abreschviller, autre cité bien connue des amateurs de Championnat de France de la Montagne où la courte ascension de cette Course de Côte sera bien entendu au programme ! Retour ensuite, en traversant la Moselle en diagonale, vers nos Ardennes belges et plus particulièrement la région de la Semois, excellent terrain de jeu pour une étape finale qui n’aura rien d’une sinécure !

Au cours de cette magnifique et sportive dernière étape qui ramènera donc les concurrents au point de départ, les côtes de Vresse, d’Alle-sur-Semois, du Ry des Glands et des Ardennes seront gravies en autant de zones par secteurs, suivies d’un final d’anthologie dans les forêts famennoises avant de rentrer définitivement sur Marche en matinée et de connaître ensuite les premiers grands vainqueurs de cette édition, annoncée d’ores et déjà comme d’un très grand cru.

Comme vous l’aurez sans doute deviné, il s’agira véritablement d’un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte ! A ce titre, les inscriptions débutent officiellement ce 1er octobre et il s’agira déjà d’être prompt au démarrage sachant que l’organisateur, pour des raisons logistiques et de respect de la quiétude des riverains, a volontairement limité les engagements à 35 équipages de façon à proposer un évènement convivial, tout en restant sportif, de grand qualité !

Alors, à vos marques et n’hésitez pas à venir écrire l’histoire de cette nouvelle épreuve à qui l’on souhaite une très belle et grande réussite !

-> Règlement et engagement 2016

JPEG - 63.9 ko

Contact : Promorga Events
Cédric Pirotte
Contacter par Email

 

Documents joints

Règlement et engagement 2016 (PDF - 2 Mo)

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr

Cliquez !


voituresdelegende.com





Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr