MATINALP 2018 - 1ère édition - Pari tenu

Admirer le lever du soleil en montagne, en voiture ancienne. Telle a été la gageure relevée par l’équipe d’organisation du rallye MATINALP réservé aux véhicules de collection de plus de 30 ans d’age. Un pari un peu fou avec un premier départ à 5 heures du matin. Pari gagné ; dès la fin mars, la liste des engagés était close. Cinquante pour-cent de nouveaux participants pour moitié débutants en rallye.

PNG - 131.6 ko

Ce dimanche matin 24 juin 2018, à partir de 4h, 60 équipages étaient rassemblés sur le parking de départ au bord du lac d’Annecy, piaffant d’impatience. Un petit café-croissant permettait d’attendre sagement le Top départ. Après le briefing d’usage, l’équipage N° 1 s’élance à 5 heures précise, muni des carnets de route et du carton de pointage. Nouveauté cette année, le carnet de route est constitué de 2 livrets : un roadbook de navigation et une carte générale d’étape présentant l’avantage de retrouver sa route sans trop perdre de temps pour les "jardiniers" débutants.

Dès la sortie de St-Jorioz, les premiers panneaux CP (contrôle de passage) sont bien présents sur le bord de la route. Le jour commence à poindre dès les premiers virages de la route des Essérieux.

JPEG - 96.2 ko

En toute tranquillité, sans circulation et sans cyclistes à cette heure matinale, les équipages enchainent le col du Marais, col de Plan Bois, Manigod, col de la croix Fry et col des Aravis. La "Douane" de la Giettaz pose quelques problèmes à certains. Après la traversée de Flumet et le passage du col des Saisies, un petit gymkhana "photo guidé" est proposé dans la station des Saisies. Vient ensuite la traversée du village de Hauteluce, que certains n’osent pas emprunter de peur d’égratigner leurs belles carrosseries sur l’échafaudage de l’église ; aucune crainte ça passe. La montée du col du Joly vers les alpages du Beaufortain et le croisement du laitier affûtent les appétits. Vers 8h30, les premiers arrivent en haut du col en vue du CH2 (contrôle horaire). Huit équipages ont réussi à relever les 21 CP de la première étape.

Un réconfortant casse-croûte aux produits du terroir, nous attend sur la terrasse de chez Gaston, face à la chaine du Mont Blanc encore endormi dans un voile de nuage, pour une pause bien mérité de ¾ d’heure. Nous avons du mal à quitter ce lieu merveilleux.
CH3 : Descente du col. Nous croisons quelques retardataires avant le fléché-métré en direction de Hauteluce : joyeuse pagaille autour du village. L’affaire se corse à l’approche de Villard-sur-Doron. " Trouver le plus court chemin sur la carte en traversant le Gué ".

JPEG - 107.8 ko

Une bonne dizaine de concurrents, n’ayant de toute évidence pas emprunté la même route, se regroupent sur la départementale pour confronter leur itinéraire.

La traversée d’Albertville s’effectue sans difficulté. Le TIP 2 de St Pierre d’Albigny permet de réguler la cadence du rallye avant la montée du col du Frêne et la traversée du massif des Bauges. A Sainte-Reine, une suite d’indications permet de trouver la bonne route, et pour s’en assurer, les ouvreurs avaient placé un faux CP sur une mauvaise route. Après enquête, il s’est avéré que les enfants du village, en quête d’une joyeuse distraction, ont replacé le faux CP sur le bon itinéraire afin d’aider les équipages à pointer cet "ex faux CP". A la correction des cartons de pointage, l’ensemble des concurrents avaient poinçonné l’ancien "faux CP", devenu bon CP, n’affectant en rien le cassement.

Un nouveau devoir d’Ecole attend les concurrents : tracer l’itinéraire sur une photo aérienne  ; pas de difficulté majeure.

JPEG - 100.6 ko
Equipages féminins

Vient ensuite la carte élastique, dite "arête de poisson". Pour certain, l’arête est restée en travers de la gorge, mais la carte permettait de retrouver la bonne route. A hauteur de St-Eustache et dans un soucis de sécurité, le passage du triathlon d’Annecy nous quelque peu entrainer une modification de parcours de dernière minute . Quelques virages plus loin, le magnifique panorama du lac d’Annecy, annonce l’arrivée prochaine.

Au CH 4, sous un soleil resplendissant, l’esplanade du lac avait revêtu ses habits de "Garden Party". Le groupe musical Roul’Hot Trio accueillait les premiers arrivants dans une ambiance Jazzy manouche. Les voitures s’alignaient parfaitement le long des pelouses tandis que les équipages se désaltéraient après un périple de près de 240 km. Un doux fumet de jambon braisé, porté par une légère brise lacustre s’échappait du tourne-broche positionné en bordure du Laudon. Tous les équipages se rassemblaient autour de l’apéritif, servi par le maître traiteur des lieux et sa brigade de serveuses.

Après saisies des cartons de pointages, les résultats sont enfin proclamés au cours du repas servi sous chapiteau aux couleurs de MATINALP. Les vainqueurs ex éco, ont été départagés en fonction de l’âge des véhicules.

JPEG - 97.6 ko
Podium 2018

- 1er : Equipage 38 : Patrick et Robin ROSNOBLET sur MGB GT
- 2e : Equipage 23 : Mickael et Hilary FAHY sur MGB
- 3e : Equipage 36 : Pierric MAGNIN et Léo CHOISEL sur MGB 1800

Pilotes et copilotes ont tous été récompensés de leurs efforts, ne regrettant nullement l’heure matinale du départ. C’est sous un ciel se faisant menaçant que l’ensemble des équipages se séparent en souhaitant pour la plupart revenir l’année prochaine. Un rallye bien équilibré, accessible à tous et où chacun a pu s’amuser et s’exprimer en toute convivialité. Un très grand merci à tous les concurrents qui ont très largement contribué au succès de cette journée. Un grand bravo à l’équipe d’organisation ainsi qu’aux bénévoles qui n’ont pas ménagé leur peine. Enfin un grand merci à la municipalité de St Jorioz pour son soutien moral et logistique.

A l’année prochaine.


PNG - 47 ko

Texte et photos :
organisation : Michel NAVILLE
Contact par Email ou 06 14 70 79 17

-> Toute l’édition 2018


 

Documents joints

 Liste des engagés (PDF - 410.9 ko)