Les Grandes Heures de l’Automobile 2018 : la fête de la mécanique

Déjà la 4ème édition des Grandes Heures Automobiles (28-30 septembre 2018) organisée par Franz Hummel et son équipe dans le cadre mythique du circuit de Montlhéry.

JPEG - 94 ko

Le rendez-vous a désormais sa place bien notée dans le calendrier et ce rassemblement connait un succès grandissant. Le circuit revit à cette occasion également ses grandes heures et notamment l’accès toujours compliqué du circuit. Beaucoup auront encore mis cette année plus d’une heure pour faire le dernier kilomètre. Mais cela n’a pas d’impact sur l’excellente ambiance car une fois sur place le public peut se régaler à la fois avec le spectacle en piste, mais aussi dans le paddock.

Un paddock judicieusement organisé avec bien sur les voitures qui participent aux parades en piste mais aussi les boutiques des marchands vendant des produits liés à l’automobile, les espaces constructeurs et la restauration.

JPEG - 413.3 ko

Une prouesse également d’arriver à caser tout cela car les travaux en cours pour aménager des pistes de tests pour les voitures autonomes privent l’accès à une grande partie de l’intérieur de l’anneau.

Comme son nom l’indique, c’est ici la fête de l’automobile historique, mais pas que... il y a également un plateau réservé aux GT et supercars moderne ainsi qu’aux motos, sans oublier une séance de drift qui a ravi le public. Et comme tout bon événement automobile qui se respecte, il y a une vente aux enchères organisées par Aguttes, maison dont la présence sur le marché de l’automobile de collection monte régulièrement en puissance sous l’impulsion de Gautier Rossignol. Un cinquantaine de voitures étaient présentes sous le marteau ce dimanche.

JPEG - 467.2 ko

Et puis le carnet d’adresse de Franz Hummel permet aussi aux spectateurs de venir à la rencontre de pilotes, notamment lors de deux séances d’autographes organisées sous un grand chapiteau. Et là, nous avons été bluffé. Nous n’étions pas venu depuis 2016 avec une séance d’autographe plutôt calme sous une toute petite tente. Cette année, non seulement il y avait beaucoup de pilotes à jouer le jeu : Andruet, Jaussaud, Merzario, Collard, Comas, Chatriot, Saby... on en oublie, mais cela frisait l’émeute ! Dans la joie et la bonne humeur bien sur avec des fans qui venaient ici avec leurs livres, leurs maquettes, leurs casques... et des pilotes qui jouent le jeu à fond.

JPEG - 300.2 ko

En piste, le spectacle est bien huilé avec pré-grille et grid girls et ensuite une vingtaine de minutes en piste permettant de voir évoluer de belles voitures dont certaines remarquables. Notre coup de coeur ira aux deux Ferrari 156 F1 Shark Nose ici aux mains du légendaire Arturo Merzario et de Jason Stuart, sans oublier la splendide Voisin déjà vue les années précédentes mais dont on ne se lasse pas. Nous retiendrons également les 3 protos Abarth venue du Musée de Savigny les Beaune ainsi que le plateau rallye monté en collaboration avec le Vosges Rallye Festival. Et puis aussi les voitures de production, et puis, et puis, et puis... Vous l’aurez compris, beaucoup de choses intéressantes !

JPEG - 274.7 ko

Comme chaque année - mais le charme opère toujours - les roulages de nuit se déroulent sur l’anneau de vitesse le samedi soir et tant pour les spectateurs que les participants, il s’agit du temps fort du week-end d’autant que la météo clémente nous a gratifié d’un magnifique coucher de soleil rendant l’instant magique.

Bravo à toute l’équipe des Grandes Heures Automobiles et rendez-vous l’an prochain si vous n’avez pas pu venir cette année, c’est dommage, il fallait y être !

Texte : NewsClassicRacing - © Photos : Jean-Marie Biadatti - PhotoClassicRacing.com

-> Voir les éditions précédentes

 

Portfolio