Contact Recherche avancéeé
 

Legend Boucles 2016 : Bernard Munster tient enfin sa victoire !

News Classic Racing | Publié le 21 février 2016

Malgré une météo pourrie durant tout le week-end, le public est une nouvelle fois venu en nombre pour assister aux Legend Boucles, l’incontestable événement populaire de ce début de saison réunissant 278 équipages au départ de Bastogne. En l’absence du lauréat des trois dernières éditions, la chasse à la succession de François Duval s’annonçait très ouverte. Et pourtant, la lutte pour la victoire n’a réellement concerné que deux pilotes.

JPEG - 111.3 ko

Débarqué jeudi pour disputer son premier rallye en Belgique, mais aussi une première épreuve historique au volant d’une propulsion, le Pilote Mystère Markko Martin a créé une demi-surprise en menant la première moitié de l’épreuve au volant de sa Ford Escort MKII Gr.4. Dans un style à la fois propre et efficace, l’Estonien a mené durant neuf spéciales. Mais à la tombée de la nuit, il n’a pu résister au retour d’un Bernard Munster (Porsche 911 BMA) frappant un grand coup dans le juge de paix de la Macrale. Seul pilote à réussir à tenir la moyenne de 80 km/h sous les hallebardes, le géant de Courtrai collait d’un coup une trentaine de points à son principal rival. Le rallye venait de basculer.

Et alors que l’on pensait que l’ex-quintuple vainqueur WRC allait pouvoir profiter de son expérience mondiale pour remonter sur la terre lors de la seconde étape dominicale, c’était tout le contraire qui se produisait. Profitant de pneus rechapés venant de France, visiblement plus adaptés à ce type de terrain et tout à fait conformes, ’Big Bernie’ enfonçait le clou, tandis que Markko Martin perdait définitivement tout espoir de revenir en crevant dans l’Ardoisière.

JPEG - 292.3 ko
Munster - Hansen

Le pilote Porsche n’avait dès lors plus qu’à gérer une avance portée à l’arrivée à 59,39 points pour signer sa deuxième victoire aux Boucles, la première à Bastogne et en ’Legend’, son précédant succès datant de l’édition moderne de 1999 avec la Subaru Impreza. "Cela fait plaisir car j’en avais marre de terminer 2ème, s’exclamait le double mètre à lunettes assisté ce week-end par sa compagne Andrée Hansen. On a débuté calmement et fait la différence au moment le plus opportun. J’ai adoré la journée sur terre. Pour moi, on pourrait faire à l’avenir tout le rallye dans les forêts. Bravo et merci à toute mon équipe ainsi qu’à ma copilote. Malgré quelques scènes de ménage, je suis fier d’elle."

Absent du Mondial depuis une décennie, en manque de compétition, Markko Martin a fait honneur à l’invitation des organisateurs et de MY Vintage. Auteur de l’avant-dernier meilleur temps, Martin a décroché le premier accessit avec les honneurs : "Je me suis bien amusé durant deux jours. C’était mon premier rallye historique et en Escort, et certainement pas mon dernier. Je voudrais revenir avec un peu plus d’entraînement. Merci pour votre accueil. Hormis le temps, tout était parfait…", concluait le pilote d’un Stéphane Prévot accrochant un nouvel accessit aux Boucles à son palmarès.

JPEG - 343.8 ko
Martin-Prévot

Longtemps au coude à coude avec le pilote venu de l’Est, Jean-Pierre Van de Wauwer complétait le podium final après avoir résisté jusqu’au bout au retour de la Porsche 911 d’Yves Matton et Daniel Elena. "Jérôme D’Ambrosio sans phares devant moi samedi soir et une crevaison m’ont fait perdre un peu de temps, mais je suis très heureux avec ce podium. Bravo à Bernard, un beau vainqueur et surtout un gars très malin, et à l’organisation pour ce superbe parcours", déclarait à l’arrivée le pilote de la Lancia Beta Monte-Carlo.

Composée de six RT, la dernière journée sur terre, une Première belge, a ravi tant les équipages que le public, même si le pilotage est souvent moins spectaculaire sur des spéciales tenues secrètes. Elle n’a, hélas, pas souri à Bruno Thiry. Excellent 4ème ce matin aux commandes de sa Datsun Violet Gr.2, le Saint-Vithois a vite été trahi par sa boîte de vitesses. Ce fut le seul abandon notoire de cette seconde étape souriant aux Britanniques. Signant à eux deux trois meilleurs temps, Tim Pearcey et Paul Griffith (Ford Escort MK2) ont retrouvé des chemins forestiers leur rappelant le RAC Historic. Assisté de l’équipier belge Louis Louka, Pearcey (Escort) en a profité pour compléter le top 5 au détriment de François De Spa (Porsche 911) en proie à des soucis de freins depuis la mi-journée et chutant finalement à la 8ème place. Tandis que Paul Griffith, timide samedi, a pris une belle revanche en décrochant le ’Challenge Terre’ réservé au pilote le plus rapide sur la seule étape dominicale.

JPEG - 408.4 ko
Van de Wauwer-Paisse

Les jeunes pilotes de Fun Cup Fred Caprasse (Ford Escort MK2) et Edouard Mondron (Porsche 911) en profitaient pour grimper d’un rang et terminer à d’excellentes 6ème et 7ème positions. Renaud Verreydt (Ford Escort), en manque de rythme, et l’étonnant Guino Kenis (BMW 2002) complétaient le Top 10 final.

Si Grégoire de Mevius (Nissan 240 RS), victime de soucis de pont, a atteint l’arrivée et signé quelques bons chronos sur la terre tout en assurant le show, ce ne fut pas le cas de Stéphane Lefebvre (moteur), Marc Timmers (moteur), Freddy Loix (moteur) ou Cédric Cherain (sortie suite à un bris de rotule de suspension), tous contraints à l’abandon sans avoir pu goûter à la terre promise…(Vincent Franssen & Com / Photos Jacques Letihon)

JPEG - 183.7 ko
Bernard Munster - Andrée Hansen

Classement final Legend (sous réserve de contrôles techniques ultérieurs réalisés cette semaine par le RACB) :

1. Munster-Hansen (Porsche 911 Gr.4) 362,72 points ; 2. Martin-Prévot (Est-Bel/Ford Escort MKII Gr.4) à 59,39 points ; 3. Van de Wauwer-Paisse (Lancia Beta Monte Carlo Gr.2) à 102,28 ; 4. Matton-Elena (Bel-Mon/Porsche 911 Gr.3) à 129,90 ; 5. Pearcey-Louis (GB-Bel/Ford Escort Gr.4) à 281,0 ; 6. Caprasse-Razzi (Ford Escort MKII) à 288,48 ; 7. Mondron-Werner (Porsche 911 Gr4) à 316,16, 8. De Spa-Carabin (Porsche 911 Gr.4) à 347,5 ; 9. Verreydt-Elst (Ford Escort MKII Gr.4) à 401,73 ; 10. Kenis-Buysman (BMW 2002 Ti) à 404,39
-> Classement final legend
-> Tous les classements Legend

Deflandre et Lienne confirment et gagnent en ’Classic’

Plus de 130 équipages engagés dans la catégorie ‘Classic’ étaient de retour sur la Place McAuliffe de Bastogne ce dimanche matin tôt, prêts à en découdre sur les six tests de régularité (RT) tracés en forêt ou sur la terre, constituant l’étape finale des Legend Boucles 2016. Des concurrents qui avaient en outre le privilège d’ouvrir la voie, de quoi permettre au public ayant bravé les éléments météorologiques et autres d’apprécier le coup de volant et le sens du show des uns et des autres.

JPEG - 74.4 ko
Yves Deflandre et Patrick Lienne

Quelques heures plus tard, au retour sur le podium de Bastogne, les commentaires allaient bon train, et si ce parcours sur terre n’a bien sûr pas été tendre avec les montures, surtout pour les autos proches de l’origine, pilotes et copilotes ‘avaient la banane’, ayant découvert un nouveau terrain de jeu impressionnant. Si l’on excepte une portion ré-empierrée peu avant le départ par la commune concernée afin de permettre le passage des autos, et qui s’est avérée un peu trop dure envers les mécaniques, les commentaires étaient enthousiastes.

Dans cet environnement inhabituel pour une épreuve de Régul’, on s’attendait bien sûr à l’une ou l’autre surprise. De fait, les Regularity Tests du jour tombaient dans l’escarcelle de d’équipages qui ne figuraient pas tous dans le haut du classement ce dimanche matin. Chassant le podium, les Français Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme faisaient parler la poudre avec leur superbe BMW 2800 CS, prenant à leur compte Le Géripont (RT13) et L’Ardoisière (RT14) ! La Royale (RT15), unanimement appréciée, tombait dans l’escarcelle du duo rigolo composé de José Delporte et Jean-Yves Bozet (Porsche 924), ex-aequo avec l’équipage Berben-Tenhaaf (Volvo 122), La Mandarine (RT16) mettait à l’honneur Christophe De Leeuw et Pieter Van Hoef (Opel Ascona B), Eglantine souriait à Claude Ninane et Christophe Simon (Opel Kadett C), tandis que la finale de Vellereux-Ferme Sery s’offrait aux bouillants Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 914/6). De manière totalement méritée, c’est le duo Magdziarek-Lhomme qui décroche le Challenge Terre remis à l’équipage le plus performant sur les seuls RT forestiers de ce dimanche.

JPEG - 70.1 ko

Duel de Porsche

Quant à la lutte pour la victoire finale, elle allait consister en un duel entre Porsche de types différents, avec la 914/6 de Daniel Reuter et Robert Vandevorst chassant la 911 d’Yves Deflandre et Patrick Lienne. Très incisif, l’équipage de la 914/6 mettait la pression, mais ne parvenait pas à faire vaciller de son trône la 911 orange. N’ayant pas commis la moindre grosse erreur ce dimanche, Yves Deflandre et Patrick Lienne remportaient donc ce morceau de bravoure automobile que constituaient les Legend Boucles à Bastogne 2016 ! Les grands vainqueurs du week-end devançaient finalement leurs dauphins de 66,2 points.

Plus qu’incertaine était également la lutte pour le podium final, qui tournait à l’avantage des Français Magdziarek et Lhomme, dont l’aisance sur la terre au volant de leur BMW 2800 CS, impressionnant coupé bavarois, a payé. Ce qui confirme l’extrême compétitivité de nos voisins d’outre-Quiévrain en Régul’ après la victoire de Berteloot et Cancel en 2015. A propos de Frédéric Cancel, copilote de Patrick Lambert sur une BMW 2002 Ti ce week-end, il a lui aussi marqué la première partie de la course de son empreinte, avant d’être trahi par un… transpondeur épris de liberté ! Comme quoi, on ne peut pas gagner chaque année…

JPEG - 120.1 ko

Ayant pris un des derniers RT à son compte, le duo composé de Claude Ninane et Christophe Simon battait sur le fil Filip et Julie Deplancke (Porsche 911) pour le gain de la 4ème place finale. Et tous étaient heureux. Repartis 3èmes ce matin, Eric Gengou et Didier Gathy (Volvo 142 S) n’ont pas connu la même réussite ce dimanche, un souci technique les immobilisant quelques instants en plein RT ! Ils arrachaient néanmoins la 7ème place finale, précédés de la spectaculaire Datsun 240 Z de Tristan Miroux et Benjamin De Moor. Suivaient la vénérable Ford Anglia des Italiens Alessandro Olivieri et Cesare Rainisio, la Ford Escort RS2000 MK2 de Marc Van Dalen et Julien Minguet, qui ont poursuivi sur leur belle lancée du Neige & Glace 2016, et la BMW 2002 du Français Patrick Cizeron, secondé par le très expérimenté Denis Giraudet, vainqueur de rallyes mondiaux avec Juha Kankkunen et Didier Auriol par le passé ! Un Denis Giraudet louant d’ailleurs le parcours de ces Legend Boucles dès sa rentrée à Bastogne ce dimanche en début d’après-midi…

C’est sur ce top 10 dans lequel manquent à l’appel José Lareppe et Lieven David (Opel Ascona B), Bernard et Renaud Herman (Porsche 924), Eric Piraux et Catherine Monard (Renault 5 Alpine), mais aussi Jérôme Ambrosini et Montgomery Abel (Audi 80 GTE), qui se sont pourtant tous distingués avant de connaître des fortunes diverses, que s’est refermé le millésime 2016 des Legend Boucles.

JPEG - 124 ko
Le podium Classic

Pierre Delettre avait promis une mise en exergue des concurrents ‘Classic’ pour cette édition. Il a clairement tenu parole…

Podium Classic :
1 202 DEFLANDRE-LIENNE PORSCHE 911
2 206 REUTER-VANDEVORST PORSCHE 914 / 6
3 213 MAGDZIAREK-LHOMME BMW 2800 CS
-> Classement Classic

JPEG - 63.9 ko

Texte : Vincent Franssen
photos : organisation, Stéphane Hanoulle, www.photoclassicracing.com, www.fotorissima.net

-> Toute l’édition 2016... et précédentes

 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 

Documents joints

Classement classic (PDF - 676 ko)
Classement Legend (PDF - 93.3 ko)

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr


voituresdelegende.com



http://warson-motors.com


Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr


www.ffsa.org