Contact Recherche avancéeé
 

Le rallye VHC de la Drôme 2017

News Classic Racing | Publié le 17 juillet

Le Rallye de la Drôme Paul Friedman, doublé du 14 ème Rallye VHC, a établi ses quartiers comme de coutume dans la capitale du Royans les 15 et 16 Juillet

JPEG - 912.6 ko

Pour le Rallye VHC, 6ème manche du Championnat de France 2017, ils étaient 34 voitures au départ, dont MOURGUES, (fidèle à PORSCHE) en position de leader et favori pour le titre 2017 !

Cette édition représentait un parcours de 282,79kms, divisé en 2 étapes , 6 sections et comportait 11 Epreuves Spéciales , d’une longueur totale de 119.92 kms .

Samedi 15 juillet

ES1 + ES2 : MOURGUES s’octroie les 2 premiers scratches, prenant une avance dans le premier tour de 16’7 sur CAZAUX (BMW M3) et de 31’2 sur KELDERS (PORSCHE). GUILLET prends la quatrième place à 1 mn 19. TRINIANE est à 1MN 33. POUDREL (courroie cassée dans la 2) FOULON (mécanique ES2), et URBAIN (sortie dans la 1) manquent à l’appel. GIROUD en tête du groupe Classic avec une BMW dotée de 4 amortisseurs en guise de préparation. Au Championnat, MOURGUES consolide évidemment sa place de leader. Pour le titre des périodes J, FOULON ne marque pas et laisse la voie libre à BOCHUD.

ES3 + ES4 : MOURGUES continue son cavalier seul en remportant la 3 et la 4. CAZAUX ne lâche pas et positionne sa BMW M3 à seulement 36’’2. Dans la même minute que le leader on retrouve encore KELDERS (55’’7).

JPEG - 166.8 ko
34 VHC au départ

A noter la belle performance de FAVARGIOTTI qui prend la 4ème place avec une PORSCHE du groupe 3 (GT de série). GUILLET (R5 Turbo) qui a un peu décroché dans ce tour conserve néanmoins sa 5ème place scratch au classement provisoire à seulement une grosse seconde de la PORSCHE. Belle bagarre en perspective ! Lutte à suivre en groupe 2 entre BOUFFIER (RENAULT5 Alpine) et MARIE (OPEL Kadett GTE).

ES5 : MOURGUES, encore pour l’ultime spéciale de la journée. Il porte son avance sur CAZAUX à 40’’. KELDERS n’étant pas reparti de l’assistance (boite de vitesse), il y a maintenant un trou béant avec la troisième place. FAVARGIOTTI fait passer son avance sur GUILLET d’une seconde à six. Le chat est encore bien maigre et la lutte pour la troisième marche du podium devrait animer la journée de dimanche. Derrière eux, TRINIANE , en embuscade, a distancé ses poursuivants. En groupe 2, toujours BOUFFIER dont LABROT est le nouveau challenger (13 secondes). Au Championnat, MOURGUES et FAVARGIOTTI marquent des points importants.

Dimanche 16 juillet

ES 6 + 7 : Coup de théâtre matinal : MOURGUES perd à la fois une vitesse et la tête du classement car ce handicap lui coûte 48’’ sur les 40 d’avance qu’il avait engrangées hier soir. CAZAUX très à l’aise sur sa BMW M3 gagne donc les deux premières spéciales du dimanche, devant POUDREL reparti hors classement suite à son ennui mécanique de la veille.

JPEG - 101.9 ko
2e MOURGUES Jean-Francois - GIRAUDET Denis

FAVARGIOTTI roule sans trop de pression à la troisième place car GUILLET auteur d’une sortie un peu sévère dans les premiers kilomètres de l’ES 6 n’est plus là pour le menacer. BOUFFIER toujours en tête du groupe 2 devant LABROT (9 secondes d’écart). Au programme, changement de boite à l’assistance d’entre les deux tours pour MOURGUES. La course se poursuit donc au stand. La fin du rallye risque d’être très chaude entre les deux premiers séparés par un écart de très exactement 7’’8.

Suite à la sortie de route de l’équipage GUILLET - TROUILLET (dont les nouvelles sont rassurantes) le temps nécessaire pour dégager la route et pour apporter les premiers soins à contraint la direction de course à attribuer un temps forfaitaire à tous les concurrents passés après TRINIANE

ES 8 + 9 : MOURGUES semble reprendre ses »droits » dans la 8, mais CAZAUX, motivé par sa place de leader toute neuve, fait plus que s’accrocher et fait le scratch dans la 9 en ne perdant pas de terrain au bilan de ce tour. Il augmente même son capital d’avance d’une seconde supplémentaire. Un écart donc avant les deux dernières ES de 8’’8 en faveur du pilote de la M3 . Derrière, FAVARGIOTTI navigue en solitaire, loin devant TRINIANE. BOUFFIER garde son avance invariable de 15 secondes sur LABROT en groupe2.

ES 10 + 11 : MOURGUES dans le dernier passage de Bouvante montre qu’il ne renonce jamais et reprend 5’’2 à CAZAUX qui voit son avance se réduire à 3’’6 au départ de l’ultime spéciale du rallye, l’Echarasson 3, parcours technique bien connu des amateurs et qui appelle les fautes. Ce qui s’appelle mettre la pression ! Mais dans la dernière, concentré dans son attaque, le pilote de la BMW ne perd qu’une seconde et trois dixième sur un MOURGUES déchainé. CAZAUX remporte ainsi le 14ème Rallye VHC de la Drôme pour 2’’3 sur MOURGUES, qui fait malgré tout le carton plein des points au Championnat de France. La panne de boite lui aura coûté cher, mais son assistance efficace lui aura permis de finir en très bonne place. Un final haletant qui a enthousiasmé tout le monde, comme l’an dernier, mais avec une fin heureuse, ce qui est justice.

JPEG - 135.6 ko
1er classe2 BOUFFIER Philippe YVERNAULT Eric

Il a rendu hommage à son vainqueur qui découvrait la BMW M3 en soulignant que si c’est une excellente auto, elle reste difficile à maitriser quand on doit l’exploiter dans ses ultimes possibilités. CAZAUX, s’est déclaré très touché par un compliment "venant d’un grand pilote qu’il a toujours admiré" FAVARGIOTI monte sur la troisième marche du podium, ce qui est une très belle performance avec une PORSCHE groupe 3, terminant loin devant beaucoup d’autos supérieures sur le papier. TRINIANE (PORSCHE 911 RSR), fidèle à sa réputation de "papy volant du rallye" prend une belle 4ème place, bien qu’un peu déstabilisé par la méchante sortie de route de Luc GUILLET le matin. Pour ce dernier, Dieu merci, les nouvelles sont très bonnes. Mais il aura fait peur à ses amis, c’est à dire à peu près à tout le monde. J.F. GROBOT, venant chaque année de sa lointaine Lorraine rouler sur les pentes du Vercors, amène sa PORSCHE 911 SC à la cinquième place. BOUFFIER rentre dans le Top 10 avec sa petite R5 Alpine, première du groupe 2, dont la seconde place a été soufflée à LABROT par MARIE (OPEL Kadett GTE) revenu dans les deux dernières spéciales. En "Classic", victoire logique de MORIN (PORCHE RSR) devant GIROUD/BOZONNET (BMW 323i) qui, avec une voiture totalement de série, surclassent une concurrence bien mieux armée, le tout avec une bonne humeur inoxydable.

Podium VHC (34 engagés / 24 classés)

1 210 CAZAUX Serge - SIMSIC David BMW M3
2 202 MOURGUES Jean-Francois - GIRAUDET Denis PORSCHE 911 Carrera RS 1
3 209 FAVARGIOTTI Mathieu - SOUBEYROUX Claire PORSCHE 911 SC Carrera
-> Classement VHC 2017

-> Compte pour le Challenge VHC Vercors Dauphiné 2017


PNG - 431.3 ko

organisation : ASA Drôme

Texte : Philippe CHAMPAGNE
Secrétaire Général de l’ASA DROME

photos : Yannick Rétromobile

photo : 1er CAZAUX Serge - SIMSIC David BMW M3

-> revivre les éditions précédentes


 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Cliquez !



voituresdelegende.com



http://warson-motors.com


Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr



www.ffsa.org