Contact Recherche avancéeé
 

Le Rallye du Bethunois VHC 2015 (62)

News Classic Racing | Publié le 28 août 2015

Le millésime 2015 lancé officiellement (11-13 septembre)

L’un des rallyes phares du Nord propose six épreuves chronométrées à parcourir deux fois dans la région du Béthunois en deux jours de compétition pour un droit d’engagement identique depuis 2011. Le nombre d’engagés atteint les 156 dont 10 véhicules historiques de compétition.


La 38e édition - 16e réservée aux véhicules historiques de compétition - du Rallye le Béthunois est officiellement lancée depuis la parution du règlement et l’ouverture des engagements le vendredi 10 juillet.

JPEG - 132.9 ko

Du classique.

Le millésime 2015 comptant pour la Coupe de France des Rallyes coefficient 3 débute en fin de journée du vendredi 11 septembre par les traditionnelles vérifications administratives et techniques, pour la deuxième année consécutive dans les locaux de Renault DAB, zone Actipolis à Fouquières-Les-Béthune.

Samedi 12 et dimanche 13 septembre, place à la compétition avec douze épreuves chronométrées - trois à disputer deux fois chaque jour - représentant 114,40 kilomètres de course selon un timing équilibré et éprouvé. "Le schéma est semblable à 2014", annonce Jean-Philippe Dhaisne, le président du Stade Béthunois Automobile. Les concurrents retrouvent les spéciales classiques  : Careco Le Dolmen (7,58 km) et France Pare-Brise Les Vallées (10,12 km) le premier jour et le second, αΩ Informatique Interhotel Les Deux Rivières (6,44 km), Bridgestone Le Turbeauté (15,06 km) et en conclusion, Securitest Le Blanc Sabot (14,70 km). "Les communes traversées font preuve d’engouement pour le rallye, apprécie le pilote devenu organisateur. Leurs représentants nous l’ont signalé encore lors de la récente avant-première de présentation du Béthunois 2015 à Noeux-Les-Mines.

JPEG - 96.3 ko

Le Béthunois bénéficie à nouveau d’une image positive auprès des élus et des partenaires. Nous sommes l’un des rares rallyes à réunir autant de partenaires privés.

Ceux de 2014 ont reconduit leurs aides. Malgré un contexte économique tendu, certains ont décidé de mettre la barre plus haute. C’est une preuve de satisfaction par rapport aux opérations événementielles que nous leur proposons afin de les valoriser."

Nouveautés.

La première étape qui débute dès 10 h, est entamée par de l’inédit : une spéciale empruntant le circuit de la base Loisinord à Noeux-Les-Mines. "Ce parcours permet de pallier celui sur le Parc d’Olhain lancé l’an passé, explique le président du comité d’organisation. Une commune limitrophe qui a vu ce jour-là un afflux de spectateurs ne veut pas accueillir l’événement populaire. Pour le spectacle, nous avons ajouté un jump et en parallèle, une chicane. Les équipages pourront emprunter l’un ou l’autre."

L’une des nouveautés majeures est l’agrandissement du parc d’assistance. "En utilisant toujours à proximité de la Place du Beffroi et du centre-ville, la Place Lamartine et la Place du Général de Gaulle, nous avons doublé la surface. Chaque concurrent pourra bénéficier d’au moins 70 m² et de 5min supplémentaires pour son assistance. L’emplacement sera désigné par l’ordre d’arrivée des engagements."

JPEG - 6.7 ko

Avec Delecour.

Le Stade Béthunois Automobile accueille comme ouvreur, François Delecour sur le nouveau modèle sportif de Renault Sport, la Renault Clio 4 RS. Freine Tard ne devrait pas manquer d’assurer le spectacle. « François nous a proposé de venir sur le Rallye le Béthunois. Nous avons accepté bien sûr !, souligne Jean-Philippe Dhaisne, le président de l’association qui a rencontré le champion nordiste (2e du Championnat du monde des rallyes en 1993) au début de l’été. Il revient ainsi sur ses terres. Le début de sa carrière est lié à la région béthunoise. Il a reçu l’aide financière de nombreux partenaires locaux pour différents programmes et voitures. » Stéphane Lefebvre, l’enfant de Noeux les Mines, qui « roule » sur ses traces, devrait être présent samedi et dimanche, à son retour des reconnaissances du Rallye d’Australie, pour soutenir son père, Philippe, engagé comme en 2014 pour son retour au volant, sur une Peugeot 207 RC (R3T) et ses amis, dont Benoît Schulz qui a loué pour l’occasion, une Peugeot 207 Super 2000.

Dix VHC au départ.

En doublure du National, le Rallye le Béthunois accueille pour la seizième fois, les véhicules historiques de compétition qui s’élancent en tête chaque jour. Une dizaine se sont engagés. Les Belges Wouter De Keyser (Porsche 911 RS) et Piet Declercq (Ford Escort MK1) sont opposés à nouveau pour la victoire. Philippe Flament au volant de la Porsche 911 avec laquelle José Barbara s’est illustrée dans les années 90 se mêlera-t-il à cette bagarre ? A moins de surprises ? Celles-ci n’ont jamais manqué sur le parcours du Rallye le Béthunois.

Des autres surprises sont à attendre de la part du Stade Béthunois Automobile à l’occasion de ce 38e Rallye le Béthunois qui constitue l’une des dernières occasions de qualification ou de préparation à la Finale de la Coupe de France des Rallyes à Samer (15/18 octobre).

Rendez-vous du 11 au 13 septembre !

-> Lire tout le communiqué
-> Liste des engagés VHC

PNG - 47.7 ko

Règlement, demandes d’engagement, infos pratiques
disponibles sur le site Internet www.rallyedubethunois.fr

-> Revivre les éditions précédentes

Texte : Frédéric Dart

 

Documents joints

Lire tout le communiqué (PDF - 67.2 ko)

Cliquez !


Cliquez !




voituresdelegende.com



Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr