Le Rallye Portugal Tour 2018

La 2e édition du Rallye Portugal Tour s’est déroulée du 6 au 9 novembre 2018 ; Organisée par Cyril Neveu Promotion, cette épreuve est partie cette année de Porto, pour arriver sur les plages de l’Algarve.

JPEG - 191.7 ko

Quarante-quatre équipages étaient au départ dont une quinzaine de Porsche (classic et prestige), une Renault Alpine, trois Shelby Cobra et quelques autres somptueux modèles de chez Ferrari, Jaguar, Triumph et Mercedes.

Mardi 6 Novembre, ETAPE 1 – PORTO – LAMEGO – VISEU

Ce mardi matin, les 44 équipages inscrits dans les 2 catégories « classic et prestige » se sont rassemblés pour prendre le départ de la première étape de ce deuxième Portugal Tour. Manquait pourtant à l’appel la Ferrari 612 Scaglietti de l’équipage Sinopoli & De Dreux Breze, qui sur panne moteur, a du abandonner et emprunter la voiture de courtoisie, mise à la disposition des malheureux concurrents par l’organisation. Roadbook en main les copilotes ont indiqué une direction plein Est vers Lamego. L’objectif : remonter le fleuve Douro, tout en suivant de très près le roadbook afin de ne pas manquer le premier Control de Passage.

C’est lors de ces CP, organisés autour d’une « pause café », que chaque équipage est soumis aux jeux des questions/réponses qui permettent, par addition avec les autres épreuves du rallye, de sortir chaque soir un classement d’étape.

Après le déjeuner, reprise de la route vers Lamego pour la première épreuve de régularité autour du lac Albufeira de Vilar.

Le tracé est sinueux, mais relativement facile. Moyenne imposée, 50 km/h sur 4,5 km. La tâche est cependant rendue difficile par un épais brouillard qui limite la visibilité. Pour preuve, l’équipage de la Porsche 911 Targa bleue de Letartre & Letartre qui fait le parcours à contre sens.

JPEG - 84.9 ko
JPEG - 95.1 ko
JPEG - 99 ko

Après cette ERR, les participants ont repris la route, toujours gênés par ce brouillard à couper au couteau, pour s’enfoncer au cœur des forêts d’eucalyptus et de mimosas et rejoindre la région de Lapa et de Segoes. Première difficulté pour les copilotes avec quelques changements de direction, il fallait rester concentré !

Arrivés dans la ville d’art de Viseu, capitale de la Beira Alta les concurrents se sont retrouvés pour un repos bien mérité à l’hôtel de la Pousada de Viseu, ancien hôpital transformé en hôtel de luxe et surplombant le centre historique de cette magnifique ville.

- Catégorie Classic 1 – DESTAS Jean-Marc – DESTAS Brigitte / Lancia Monte-Carlo
- Catégorie Prestige 1 Ex-Aequo – METZ Antoine – LAIGNEL-METZ Corinne / Porsche Cayman


Mercredi 7 Novembre, ETAPE 2 – VISEU – SERRA DE ESTRELA – COIMBRA

C’est à une petite cinquantaine de kilomètres de Viseu que l’organisation avait installé le premier CP de la seconde étape de ce Portugal Tour, qui décidément nous a réservé des surprises météos.

JPEG - 49.8 ko

En effet, brouillard et crachin ont incité Cyril Neveu, à annuler, par sécurité, l’épreuve de régularité prévue, d’autant plus que la Jaguar Type E N°8 de « Jardin & Cousin » a endommagé son capot en s’offrant un beau tête à queue sur la route humide d’un des cols de la Serra De Estrela.

Passé ce col, la route devient large bien que sinueuse, les pilotes roulent à leur main, le plaisir est là, la descente est assez facile, le temps s’améliore, le soleil pointe, permettant ainsi de découvrir de fabuleux panoramas.

Après avoir retrouvé la vallée, passé le petit village tout blanc de Manteigas, niché au flanc de la montagne, les voitures se sont rassemblées au cœur du village de Belmonte pour une visite de l’ancien château fort. Puis 20 kms plus loin, nouvelle pause à pied pour une visite, sous un grand soleil, parmi les ruelles pavées et les petites maisons de granit de l’ancienne enceinte défensive de l’un des plus beaux et plus vieux village médiéval du Portugal : Sortelha.

L’heure du déjeuner approchant, les équipages ont rejoint leurs voitures et sont repartis à l’assaut de la Serra De Estrela, jusqu’à la ville de Covilha. Point d’entrée de la seule station de sports d’hiver du Portugal. Un déjeuner les attendait dans une Pousada médiévale. C’est juste avant ce déjeuner que la Ferrari Dino N°14 de « Maunoir » a abandonné sur problème d’embrayage ainsi que la Ford Capri N° 17 en proie à une panne électrique.

JPEG - 149.1 ko
JPEG - 94.6 ko
JPEG - 125.8 ko

Après le déjeuner, c’est avec une grande surprise que pilotes et co-pilotes ont entamé une magnifique descente, dans un paysage lunaire recouvert par endroit d’une neige fraîche jusqu’à la vallée de l’Alva et le village pittoresque de « Ponte de tres entradas ».

A noter, un changement de bougies pour la Mercedes Bentz 300 SL pilotée par l’équipage Murith & Murith. Pour la dernière épreuve de régularité de la journée, CNP avait choisi un morceau du tracé mythique de l’ancien rallye du championnat du monde, situé dans la région de Cojà et d’Arganil à parcourir à 55 km/h durant 4,9 Km !
Dîner et repos sont maintenant au programme dans le palais de la Quinta Das Lagrimas à Coimbra.

Catégorie Classic ●1 – DESTAS Jean-Marc – DESTAS Brigitte / Lancia Monte-Carlo
Catégorie Prestige ●1 – METZ Antoine – LAIGNEL-METZ Corinne / Porsche Cayman


Jeudi 8 Novembre, ETAPE 3 – COIMBRA – CRATO – VILA VICOSA

Cette troisième étape au départ de Coimbra a été pensé pour privilégier dans un premier temps le plaisir de la conduite sur de magnifiques routes sinueuses et vallonnées, avant de consacrer l’après-midi au tourisme et à la découverte du patrimoine très riche de la région de l’Alentejo.

JPEG - 122.8 ko

En quittant Coimbra, les concurrents ont rejoint, une cinquantaine de kms plus loin, un col de moyenne montagne ou les organisateurs avaient prévu le départ d’une épreuve de régularité (ERR), tout en descente, sur un parcours relativement simple avec une moyenne imposée de 55 km/h. Le climat n’est pas au rendez-vous, un épais brouillard handicape la visibilité des pilotes, mais la bonne humeur l’emporte et les 5,9 kms de la spéciale se déroulent pour le mieux. Seule ombre au tableau l’abandon de la Mercedes Benz 300 SL N°4 de l’équipage Murith & Murith à cause d’un nouveau problème d’allumage.

Après le CP organisé quelques kms après l’arrivée de l’ERR, et ses questions et sa pause café, changement de décor : fini les routes sinueuses et tortueuses pour retrouver de grands espaces permettant des vitesses de croisière plus élevées en direction de Crato. Déjeuner dans une incroyable pousada édifiée sur le site d’un monastère du 14eme siècle et abritant une église forteresse, un palais style gothique et des dépendances transformées en hôtel contemporain. Magnifique !

Après cette halte déjeuner, nouveau départ et traversée de cette magnifique région de l’Alentejo vers Castelo de Vide, charmant petit bourg où les participants ont pu se promener à pied, au cœur de la cité médiévale et tout autour du chemin de ronde de son imposant château du 13ème siècle.

JPEG - 122.1 ko
JPEG - 102.6 ko
JPEG - 777.5 ko

Les quarante voitures encore en course, ont rejoint sous la pluie battante les crêtes voisines, où les attendait la seconde spéciale de la journée. Cette cinquième épreuve s’est avérée très piégeuse, pour ceux qui n’avait pas bien étudié le roadbook au préalable, puisque 500 mètres après le départ, il fallait prendre une bifurcation à gauche. Un changement de direction brutal, qui en a surpris plus d’un et a rebattu toutes les cartes du classement général.

En effet, les leaders de la catégorie Classic, la Lancia Monte-Carlo de Jean Marc et Brigitte Destas, se retrouvent désormais dans les fonds du classement, perdant ainsi toutes chances de s’imposer après 2 étapes et demi en tête, même punition pour la Porsche 356 AT2 de Gérard Woestelandt et José Ventura qui voient eux aussi le podium s’éloigner. Après cette spéciale où le classement a été totalement bouleversé, la route est étroite et ouvre sur des panoramas à 180 °, la région est très verte, mais on sent à travers la végétation que le sud n’est plus très loin. L’itinéraire vers Estremoz est facile et tout le monde est heureux, après cet après-midi riche en évènements, de retrouver la ville de « Vila Viçosa », cité faite de marbre où une nouvelle pousada dans un couvent attend les concurrents pour un repos bien mérité.

Catégorie Classic ● 1 – PARADA Eugenio – COSTA Joao / Porsche 914
Catégorie Prestige ● 1 – METZ Antoine – LAIGNEL-METZ Corinne / Porsche Cayman


Vendredi 9 Novembre, ETAPE 4 – VILA VICOSA – BEJA – ESTOI – Remise des prix

JPEG - 847.7 ko

Quatrième et dernière étape. Départ de Vila Viçosa depuis l’immense place du somptueux Palais Ducal, ancienne résidence de la famille royale. Image impressionnante que de voir tous ces superbes véhicules passer un par un, sous l’arche de départ.

Le soleil est très présent, ce qui donne une lumière particulière à ce dernier jour et rend tout le monde heureux et de bonne humeur. Pas de grosses difficultés annoncées, les équipages quittent la vaste région de l’Alentejo, pays du chêne liège, pour se diriger vers la partie la plus sud du Portugal : l’Algarve.

Après une cinquantaine de kilomètres, découverte du plus grand lac artificiel d’Europe, le lac d’Alqueva, immense étendue d’eau de 250km2, qui ressemble à une véritable mer interne.

Premier CP, au pied de la petite ville médiévale, toute blanche, de Monsaraz, et première série de questions autour d’un café. L’ambiance est joyeuse, les concurrents prennent un peu de temps pour aller visiter le château et se balader dans les ruelles étroites, bordées de petites maisons blanches peintes à la chaux.

Le déjeuner est prévu 100km plus loin à la Pousada de Bejà, dans un ancien couvent franciscain, les panoramas pour y arriver sont à couper le souffle, l’horizon semble très loin.

A l’issue de ce déjeuner pittoresque, il a fallu quitter ces grandes étendues de l’Alentejo, et prendre une route plein sud vers des paysages plus vallonnés, bordés d’oliviers centenaires, de figuiers et de citronniers, terrain idéal pour organiser la dernière spéciale du rallye.

JPEG - 106.2 ko
JPEG - 138.2 ko
JPEG - 116.3 ko

Interviennent alors un dernier CP, et une dernière épreuve de régularité pour figer le classement général, avant d’arriver au Palacio d’ Estoi, petite bourgade à 10 km au nord des plages de l’Algarve, petit palais rose de style rococo où seront ce soir décernés coupes et divers prix aux différents vainqueurs de cette deuxième édition du Portugal Tour .

Chez les « Classic », après une remonté fulgurante lors de la troisième épreuve, l’équipage PARADA & COSTA emmène la Porsche 914 2.0 n°16 sur la première marche du podium. CARUGATI & MERMOD, sur Ferrari Dino 246GTS, auront bien défendu leur 2ème place face à la brillante remontée des époux BOEDT sur leur Alfa-Roméo Duetto qui complètent le classement final.

Du côté des prestiges, METZ & METZ confirment leur 1ère place et remportent l’édition 2018 au volant d’une Porsche Cayman. Comme tout au long de ce rallye, ils furent talonnés par la Porsche 933 de l’équipage MEZIANE & CHEMAO qui montent sur la 2ème marche du podium après avoir combattu chacune des épreuves 2018 pied à pied. BORDIER & BORDIER en Ferrari 488 GTB arrachent la 3ème place et complètent ce trio de tête de la catégorie prestige 2018.

Le classement général final

Catégorie Classic
● 1 – PARADA Eugenio – COSTA Joao / Porsche 914
● 2 – CARUGATI Tiziano – MERMOD Sonia / Ferrari Dino 246GTS
● 3 – BOEDT Franck – BOEDT Anne / Alfa-Roméo Duetto
Catégorie Prestige
● 1 – METZ Antoine – LAIGNEL-METZ Corinne / Porsche Cayman
● 2 – MEZIANE Reda – CHEMAO Zineb / Porsche 993
● 3 – BORDIER Bruno – BORDIER Béatrice / Ferrari 488 GTB

-> Classements 2018

-> Tout le programme et liste des engagés


PNG - 39.2 ko

Texte et photos : Cyril Neveu Promotion

-> Revivre l’édition précédente



Notez les dates de l’édition 2019 :

3ème Rallye Portugal Tour, du 11 au 15 novembre 2019

-> Tout le calendrier 2019


 

Portfolio

 

Documents joints

 Classements 2018 (PDF - 799 ko)
 Programme et liste des engagés (PDF - 1 Mo)