Contact Recherche avancéeé
 

Le 5e Rallye Historique du Dauphiné : The show must go on

News Classic Racing | Publié le 8 mai 2015

Le spectacle a, en effet, été assuré dans la continuité des éditions précédentes par un choix de parcours toujours aussi sélectif, alternant les spéciales "classiques", les variantes et une inédite (Chabrillan, appelé à devenir incontournable).

JPEG - 125.9 ko

Il a été assuré par une qualité des plateaux VHC et VHRS exceptionnelle qui a offert au public à la fois l’occasion de côtoyer des autos légendaires et d’assister à des passages de pilotes de grande classe. Il a été assuré par la Ville de Valence qui a mis à disposition des infrastructures pratiques, confortables et mettant en relief l’évènement aussi bien pour les participants que pour les nombreux spectateurs. Enfin il a été assuré par les nombreux commissaires, chronométreurs et responsables bénévoles qui se sont défoncés du plus modeste au plus responsable pour assurer la bonne marche du rallye malgré les ennuis techniques qui ont plu sur l’organisation jusqu’aux dernières minutes.

Au final près de 140 km de spéciales d’anthologie qui resteront dans les mémoires des participants comme un des meilleurs week-end de course de la saison. Et c’est bien là l’essentiel.

Le Rallye VHC : Poudrel Triumph of course !

Première manche du Challenge VHC Vercors Dauphiné portant sur les 2 rallyes de l’ASA Drôme, cette édition 2015 voyait enfin au départ un plateau digne de la qualité sportive de l’épreuve.

JPEG - 77.8 ko
2e VHC MOURGUES Jean-Francois GIRAUDET Denis/FORD Escort MK II

En effet 25 équipages s’étaient engagés pour affronter ces routes drômoises qui paraissent avoir été tracées uniquement pour la course. En tête de liste on trouvait les participants dont le talent pouvait les laisser nourrir des ambitions légitimes à la victoire : Le vainqueur 2014, Christophe GUYON fidèle à la RENAULT 5 Turbo, le Diois Philippe BOUFFIER (même monture) brillant l’an dernier avant son abandon, Stéphane POUDREL le grand absent de 2014, forfait à cause de la santé du regretté Alain GARCON, mais qui sème la terreur depuis le début de saison avec sa TRIUMPH TR7/V8, Jean François MOURGUES, Maurice PERRAUD et François FOULON au volant de 3 FORD Escort survitaminées dont ils font généralement un excellent usage et enfin l’inusable Alain TRINIANE qui défendait comme de coutume les couleurs de PORSCHE au volant de sa 911 RS. A ces favoris logiques, il fallait ajouter d’abord une incertitude : Bryan BOUFFIER venu rouler avec la Renault 5 Alpine de son père, soit un très grand pilote sur une petite voiture, qui ne pouvait que souhaiter les pires conditions de route (malheureusement pour lui pas prévues par la météo) ; ensuite les outsiders à la fois rapides et réguliers dans les performances malgré un matériel un cran en dessous, à savoir Damien URBAIN (PORSCHE 911) et Hervé COURBIS (RENAULT 5 Turbo). La mécanique (distributeur injection) trahissait Philippe BOUFFIER dès les vérifications et privait le rallye d’un sacré client.

JPEG - 87.4 ko
3e VHC GUYON-VEUILLET Christophe CONDY Thierry/RENAULT R5 Turbo

Les autos s’élançaient donc vers midi du magnifique cadre du Champ de Mars à VALENCE en direction de CREST. La première spéciale de Chabrillan, inédite et aux rythmes très variés voyait POUDREL faire parler immédiatement la... poudre : il prenait presque 20 secondes (sur 14 km) au second FOULON, les autre favoris se tenant tous en 6 secondes, (à l’exception de TRINIANE victime de choix de suspension hasardeux le reléguant à plus d’une minute). A noter que faute de grosse cavalerie, Bryan BOUFFIER faisait étalage de sa classe en intercalant sa petite auto à la 3ème place sur un parcours qui ne lui était pas favorable. URBAIN, 7ème, se positionnait en attente juste derrière ce peloton. La seconde spéciale, tortueuse et piégeuse à souhait voyait le pilote officiel HYUNDAI positionner sa R5 Alpine 1ère au scratch devant toutes les grosses autos. Chapeau bas ! Les favoris suivaient d’assez près (MOURGUES, POUDREL, FOULON). Le menu présentait en 3ème "plat" le célèbre Petit Paris aux portes de St Nazaire le Désert. La hiérarchie de la première spéciale reprenait ses droits, avec un POUDREL qui creusait un écart supplémentaire de plus de 8 secondes sur MOURGUES. Après la pause assistance de CREST les voitures repartaient pour le même parcours.
Le leader enfonçait le clou dans Chabrillan 2, puis laissait la conduite des opérations à MOURGUES tout en restant au contact en s’adjugeant deux fois le 2ème temps. Il rentrait donc le samedi soir à VALENCE avec une avance de 30 secondes sur MOURGUES, les autres ne pouvant plus qu’ambitionner des places d’honneur. Parmi eux manquaient FOULON qui avait dû renoncer ainsi que Bryan BOUFFIER dont la mécanique avait décidé que les exploits avaient assez duré pour elle.
La journée du dimanche avec ses 2 passages dans Combovin et le Col de la Chaudière confortait la domination de POUDREL qui s’adjugeait tous les scratches finissant avec près d’une minute et demi d’avance sur MOURGUES. GUYON prenait la 3ème place du podium à 3’ 41". PERRAUD ayant disparu (mécanique) dès le début de la matinée, pour le gain de la 4ème place, URBAIN rendu prudent par le comportement de ses pneus hors d’age sur le "gras-mouillé" de la Chaudière gardait malgré tout ses distances avec COURBIS bien revenu. TRINIANE, jamais vraiment dans le coup ce week-end avait renoncé. Le mini groupe "Classic" était remporté par Luc GUILLET (BMW 2002 Tii).

-> Classement VHC (24 partants/12 classés)

Le Rallye VHRS : Très beau parcours de Golf.

JPEG - 87.2 ko
1er VHRS ALVES Francisco CALDEIRA Antonio/VOLKSWAGEN Golf GTI

Les prétendants à la victoire dans le difficile exercice de la régularité sportive étaient vraiment nombreux. En effet plus d’une douzaine d’équipage pouvait prétendre l’emporter. Tous les "cadors" locaux étaient là, mais aussi ceux des régions voisines, sans parler de challengers Portugais ou Belge dont l’expérience de nos routes n’était pas forcément moindre. Le premier tour du samedi nous offrait la surprise d’une auto engagée en vitesse "haute" (BAILLET/BAILLET sur PORSCHE) prendre la tête du classement malgré le profil difficile et parfois tourmenté de l’ES 2 où la MINI de MORENT/PEYRE avais fait merveille en vitesse basse.
Dès le 2ème tour, ALVES/CALDEIRA (VW Golf) et VIALAR/TAUS (OPEL Kadett) en grands spécialistes réagissaient et ils rentraient à VALENCE en leader et en dauphin devant GRENIER et BAILLET. Pas loin derrière les COURT, REYNOUARD et GAROSI se partageaient les places d’honneur provisoires et se tenaient en embuscade pour le lendemain. D’autres favoris avaient déjà perdu la perspective d’un podium final, comme COLIGNON/FELOT, GUILLAUME/CAILLE, MARSAN/CHOL, PICOREAU/ MOURIQUAND, TESTON/TESTON, tous auteurs de bonnes places mais aussi de contre-performances.

JPEG - 62.1 ko
2e VHRS BAILLET Christophe BAILLET Anne /PORSCHE 911 RS

Les hostilités reprenaient le dimanche avec Combovin (remporté par PICOREAU) où les faibles écarts ne permettaient pas de bousculer le classement général. ALVES/CALDEIRA contrôlaient la 2ème étape en se classant avec une régularité de métronome toujours dans les 6 premiers des spéciales de la journée. VIALAR/TAUS vainqueurs l’an dernier avaient la malchance de plonger au classement tout à la fin par la faute d’une vis d’alternateur éprise de liberté. Les 2 autres marche du podium revenaient à BAILLET/BAILLET, remarquables vainqueurs de la vitesse haute et GRENIER/MALEK (PEUGEOT 205) excellents tout le week-end.

Le Rallye du Dauphiné est un rallye difficile et les vainqueurs sont toujours de grande qualité. Cette édition 2015 n’a pas fait exception à la règle.

-> Classement VHRS

PNG - 20.1 ko

Organisation : ASA Drôme
Texte : Philippe CHAMPAGNE
photos : Tof’s picts
photo1 : 1er VHC POUDREL Stéphane TACUSSEL Maxime TRIUMPH TR7 V8

-> Compte pour le Challenge VHC Vercors Dauphiné 2015

-> Revivre les éditions précédentes

 

Portfolio

 
 
 
 
 
 

Cliquez !


Cliquez !




voituresdelegende.com



Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr