Contact Recherche avancéeé
 

Le 3e Historic Hillclimb Revival (B) 2016

News Classic Racing | Publié le 9 juin 2016

Une 3ème édition (5 mai 2016) pleine de changements et d’innovations convaincantes !

JPEG - 127 ko

Après 2 premières éditions ponctuées de succès grâce à une formule inédite et unanimement plaisante de par un concept totalement singulier, le rendez-vous de l’Ascension, orchestré bien évidemment par Cédric PIROTTE et son label PROMORGAEVENTS, était donc comme son nom l’indique, programmé au jeudi 5 mai dernier.

Comme prévu dans le canevas à moyen terme établi par l’organisateur, une année pour voir et une année pour confirmer en Province de Liège ont fait place à la concrétisation, avec cette fois un superbe terrain de jeu très étendu en direction des Provinces de Namur et de Luxembourg ! Bien évidemment, la longueur totale avait été revue nettement à la hausse afin de conserver autant que possible le point de départ d’origine, à savoir le charmant village de Bomal s/Ourthe situé dans la Commune de Durbuy, la plus petite ville du monde, rendue célèbre et touristique par cette dénomination. Aussi, au regard des tracés mythiques empruntés du point de vue sportif, faisant largement partie du patrimoine des Course de Côtes namuroises et luxembourgeoises, il était évident que la journée serait longue et fortement rythmée dans ces magnifiques régions de l’Ourthe, de la Famenne, de la Semois et de la Gaume.

PNG - 334.8 ko

En effet, dès le matin, les concurrents entrèrent directement dans le vif du sujet, après une très courte liaison, par la CC du Val d’Aisne, déjà empruntée lors des dernières éditions, et sa traversée typée « orientation » dans le petit village de Heyd, réservant souvent bien des surprises… Direction la Ville de La Roche avec les 2 anciennes versions de Vecpré et d’Hives, l’actuelle ayant eu d’ailleurs lieu en ce dernier week-end de mai à nouveau au niveau du Championnat de Belgique après de longues années de vaches maigres !
Retour également d’un très ancien tracé, celui de Masbourg, immédiatement suivi d’une première étape « show » dans le superbe domaine provincial de Mirwart, théâtre de « La Macralle » aux dernières Legend Boucles de Bastogne, avant une petite halte à Libin et un passage obligé au Circuit de Jehonville où les 39 équipages partants ont pu apprécier les 2 tours complets proposés leur permettant de laisser libre court à leurs machines et à leurs trajectoires tendues.

Au terme de ces 4 premiers secteurs pénalisants dans lesquels il convenait de relever une série de contrôles de passage et de mesurer certaines portions savamment choisies, la bataille fait rage parmi les 5 premiers, séparés seulement de moins de 20 points, démontrant les grandes qualités de ces équipages de pointe aguerris à ces exercices de précision !

PNG - 625.5 ko

A ce moment précis, c’est donc la famille BUSIN qui vole la vedette à celle des MORSAT, suivis d’un autre équipage mixte composé d’Olivier MARECHAL et de Séverine MICHEL. Nouvelle jeune figure faisant office d’épouvantail actuellement dans le peloton des experts en orientation, Baptiste GENGOUX, épaulant ici Alexandre PEETERS, se tient plus qu’en embuscade de même que les frères SLUYSMANS.
Direction ensuite les splendides routes forestières luxembourgeoises et gaumaises avec tout d’abord une autre « show » dans une partie de « La Royale », elle aussi empruntée par les LBB en février puis, pour terminer cette matinée haletante, par les très belles acensions de la CC de Sainte-Cécile (Herbeumont) et d’un autre très ancien tracé entre Les Hayons et Fays-les-Veneurs, autrefois appelé CC des Ardennes. Si cette dernière côte fut largement appréciée par sa technicité et sa complexité, il est vraiment dommageable de constater la forte dégradation de cette nationale ! Avant la pause de midi largement méritée, qui portait ici moins son nom vu l’heure avancée, située à Rochehaut et son point de vue majestueux sur la Semois, une dernière partie « show » dans Ucimont viendra clôturer cette première étape « marathon » où, malgré la longueur inhabituelle, les mines réjouies par la beauté du parcours viendront récompenser les efforts du traceur.

PNG - 632 ko

A l’issue de cette seconde section composée de 3 nouveaux SP un peu plus sélectifs, c’est comme attendu le duo PEETERS-GENGOUX qui prend la tête des opérations devant l’éternel Poulidor, Cédric BOLETTE, associé à Frédéric SCHEURER et les MORSAT, toujours très régulier depuis le départ et qui prennent l’ascendant sur les BUSIN d’une courte tête. Signalons l’entrée dans le TOP 5 provisoire des époux VANDEVORST, Robert tenant cette fois les rennes tandis que Pascale le dirige, une fois n’est pas coutume !
Annoncée comme beaucoup plus courte et extrêmement roulante, la seconde boucle n’allait pas décevoir la caravane avec, pour débuter cette après-midi, un premier secteur en forme de boucle dans la spéciale de Cornimont – Haut-Fays, haut-lieu du Rallye de la Semois. Détour ensuite par les côtes bien connues et toujours en activité d’Alle et de Vresse-sur-Semois, cette dernière se terminant par la non moins célèbre étape « show » de Bellefontaine – Petit-Fays.
La dernière partie rectiligne, quant à elle, fera un détour par le tracé mémorable et ultra-rapide du Ry des Glands avant une ultime spéciale « show » dans Tellin, terrain de jeu inévitable dans la Famenne avant un retour relativement direct vers Bomal où l’arrivée a bien évidemment été célébrée et arrosée au temple local de la Course de Côte, tenu par le cafetier le plus rapide du Royaume, Yanick BODSON, bien entendu présent pour accueillir les rescapés en terrasse !

PNG - 764.2 ko
Claude et Céline BUSIN

Dans cette seconde partie, jugée plus facile et au cours de laquelle seulement 3 tronçons pénalisants étaient proposés, pas mal de chamboulement dans le classement, suite au manquement d’un CP pour certains, qui scelle ainsi le sort des grands vainqueurs du jour, Claude et Céline BUSIN, sur l’OPEL Kadett noire de 1977, seul équipage, par ailleurs meilleur équipage mixte, à rentrer avec l’ensemble des CP de la journée et 196 mètres de différence sur les 115 kilomètres départageant ! Une très belle victoire à saluer notamment par leurs poursuivants que sont Alexandre PEETERS et Baptiste GENGOUX, à bord de l’AUDI 80 blanche de 1973, finalement dauphins méritoires et ayant su conserver l’avantage sur Philippe et Fanny MORSAT qui montent donc finalement sur le podium avec leur BMW 323i grise de 1981 grâce à une régularité tout aussi exemplaire !

D’emblée pénalisés de 2 CP manquants dès le premier secteur, Jean-Marc LACAILLE et Christophe CRUQUENAIRE ont ensuite réalisés la journée parfaite, à bord de l’ALFA Roméo GT rouge de 1974 dont on signalera l’exploit de s’être approché, en 10 zones pénalisantes kilométriques, à seulement 59 mètres du total général !

PNG - 256.7 ko

Ils regretteront longtemps leur faux-pas initial… Enfin, pour clôturer ce TOP 5, Robert et Pascale VANDEVORST, aux commandes de la VW Polo grise de 1984, pesteront eux-aussi un certain temps sur le seul CP manquant, pourtant signalé dans le road-book. Quelques prix spéciaux inhabituels mais largement disputés étaient décernés dans une ambiance très conviviale puisqu’il s’agit de récompenser les différents vainqueurs de secteurs pénalisants, combinant précision du kilométrage et attention particulière sur les contrôles de passage ! A ce petit jeu amusant et hautement apprécié de tous, c’est la paire CRUQUENAIRE – LACAILLE qui décroche la palme en enlevant 3 SP (Hives, Masbourg et Alle).
En remportent 2 chacun, le couple VANDEVORST (Val d’Aisne et Jehonville), la famille BUSIN (Vecpré et Ry des Glands) et l’autre duo composé de José SERVAIS et Anne-Marie LENOIR (Sainte-Cécile et Vresse dans leur jardin) reçoivent également les honneurs, ces derniers sur leur BMW 320 bleue ciel de 1976 qui se sont par ailleurs classés à la 14e place du général.

PNG - 713.9 ko

Quant à la famille MORSAT, elle enlève le SP restant des Ardennes. Enfin, 29èmes au classement général final, Benoît et Philippe MIROUX reçoivent malgré tout le trophée de la voiture la plus ancienne, au volant de leur VOLVO 122S Amazone beige de 1966.

Voici donc le rideau définitivement tombé sur une 3ème édition tout aussi réussie que les précédentes et annonciatrice d’un millésime 2017 encore plus attrayant quand on sait que les régions traversées et les côtes empruntées seront reconduites avec toutefois un changement notoire de sens et un raccourcissement automatique de la distance. Connaissant notre hôte du jour, d’autres surprises ne sont bien entendu pas à exclure ! Rendez-vous est donc déjà pris à l’Ascension.


PNG - 115.5 ko

C.P. by PROMORGAEVENTS – Photos de Jérémy DELVAUX – Belgian Motorsport
Cédric PIROTTE
par tel 0471/622.116 ou par Email


 

Documents joints

Classements 2016 (PDF - 223.9 ko)
Meilleur SP (PDF - 36.3 ko)

www.le-relais-des-lacs.fr


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr


voituresdelegende.com



http://warson-motors.com


Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr


www.ffsa.org