La balade Vosgienne : une 18e édition réussie

Si bon nombre d’organisateurs constatent une baisse des engagements d’une année sur l’autre, Gérard BEDEL se satisfait de 73 équipages au départ, pas loin de son objectif de 80.

Quelques forfaits de dernière minute, des changements de co-pilotes et de voitures y compris le jour même sont le lot habituel des petits tracas que tous les organisateurs connaissent bien, malheureusement. En plus un Rallye FFSA de voitures modernes, accompagné d’une version Régularité sportive, qui a la malencontreuse idée de venir jouer sur ses terres le même week-end, et voici un changement de parcours et une refonte complète du Road-book les 4 dernières semaines dont Gérard et son équipe se seraient bien passé.

Néanmoins tout est prêt pour que cette 18ème édition des 22 et 23 septembre soit une réussite. Toujours une navigation très facile (pas pour tous), mais cette année les secteurs de régularité ont vu pousser le nombre de changements de moyennes pour se caler sur la configuration du terrain.

PNG - 9 ko

30 km/heure dans des secteurs habités, pour repasser à 40 et plus sur les petites routes désertes vosgiennes, de quoi faire bouillir les neurones dans les habitacles.

Le vendredi après-midi est consacré à l’accueil chaleureux des concurrents par Gérard, à la remise du Package (Plaques de Rallye, autocollants souvenirs et numéros de portières) sans oublier le carnet de route, valable pour tout le week-end.

Rendez-vous sur le parking de l’Eglise, et les candidats à une bonne place au classement dévorent le carnet de route pour préparer la navigation, à savoir rechercher les éventuelles astuces et surtout préparer les secteurs de régularité. Les moyennes ne sont pas connues d’avance, pour rajouter du suspense et du piment, et pour niveler les chances de chacun. A côté de ces « professionnels », tous les autres devisent autour de leurs autos, ou devant la table tenue par les charmantes dames de l’organisation, qui proposent boissons et spécialités locales.

Après le traditionnel briefing, le prologue permet à toute la joyeuse équipe de rallier La Bresse, quelques 110 km plus loin, non sans avoir étalonné les instruments de plus en plus sophistiqués, et participé à la première zone de régularité, à 45 puis 49 de moyenne. Arrivée à l’Hôtel des Vallées, camp de base et cantine habituelle de la randonnée.
Les vosgiens Bernard Vautrin et Alex Marchal (Saab 96) frappent très fort en s’imposant d’une seconde devant la R5 Turbo de Jean-Marc Denis et Jean-Paul Lognoul. Suivent à six secondes les belges Francis Doneux-Jean-Luc Fraikin (BMW325) et à sept secondes Jean-Pierre Lamaze-Alain Brison (Lancia Delta Intégrale).

JPEG - 148 ko
Les véhicules sous la Halle de la Bresse

Samedi matin départ à l’aube (8h00 pour le premiers numéros), un peu chaotique comme d’habitude pour respecter l’ordre des numéros, mais Simone arrive néanmoins à faire partir les véhicules de minute en minute. Direction Gérardmer, 110 km par des chemins détournés sous forme de boucles dans le massif vosgien, un passage sur la route des Crêtes dans le brouillard (décidément comme l’an passé), pour rejoindre le parking du Grand Hôtel. Auparavant, une Zone de Régularité à 37 puis 49 km/h permet d’établir une première hiérarchie.

Après l’apéritif offert par la municipalité, le repas est servi dans les magnifiques salles à manger du Grand Hôtel par les élèves de l’Ecole Hôtelière locale. Pendant le dessert, Gérard annonce les résultats de l’étape du samedi matin. Georges Meurant-Lina Gillot (Alpine A 110) caracolent en tête devant Doneux-Fraikin (encore eux) et Marcel Laval-Françis Dozo, à bord d’une magnifique MG B équipée d’un V8.

L’après-midi, le plateau des Mille Etangs en Haute Saône constitue une découverte pour nombre d’équipages. Le soleil revient, et les voitures évoluent dans des décors de carte postale, zigzagant entre la multitude d’étangs, traversant les rares villages bien déserts. Des traces de gomme sur la route témoignent qu’une spéciale de Rallye s’est déroulée il n’y a pas bien longtemps. La zone de Régularité aux portes de Gérardmer avec 3 moyennes à 31, 48 puis 35 réserve des surprises.
Etienne Lenoir-Michèle Lieffeig (en voiture moderne, une Lotus Exige) ne sont pénalisés que de 2 secondes, devant André Januszewski-Martine Colloud (4 CV proto Sinsoulier) et les réguliers Doneux-Fraikin. Comme les années passées, Monsieur le Maire de La Bresse offre l’apéritif à tous les concurrents au nom de la Municipalité. Les voitures sont rassemblées sous la splendide halle, pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs venus admirer les mythiques Alpine et autres voitures sportives.

Le classement général de la journée du samedi consacre Francis Doneux et Jean-Luc Fraikin, avec 15 points d’avance sur Etienne Lenoir-Michèle Lieffeig. La troisième place sur le podium voit 2 équipages ex-aequos, Jacques Lami - Jacques Baud (Renault 12 Gordini) et Jacques Blanchard (l’homme au gros cigare)-Jean-Marie Lecomte sur Porsche 964.

Les jeux sont-il faits ? 10 points séparent les troisièmes des huitièmes. Si sauf incident la première place semble acquise à l’équipage belge, la dernière zone de régularité constitue le juge de paix.

JPEG - 1.4 Mo
Le podium

Celle-ci , à parcourir dès le troisième kilomètre après le départ, comprend 5 moyennes sur 10 kilomètres : départ à 40, puis 30, 49,30,49. Les écarts devaient être conséquents, il n’en fut rien. 2 secondes de pénalités pour les meilleurs, les expérimentés belges Doneux-Fraikin et Laval-Dozo. Suivent à une seconde les époux Senuira, encore auréolés de leur belle prestation aux réputées Routes du Jura il y a trois semaines. On relève 12 secondes d’écart entre le premier et le quatorzième.

Après quelques tours sur le circuit de Xonrupt-Longemer, théâtre des exploits des participants au trophée Andros, tous les concurrents rejoignent dans un joyeux désordre la Salle des Fêtes de Raon l’Etape. Un succulent repas préparé par le Restaurant Velleda du Donon permet de confirmer qu’il fait bon vivre dans les Vosges.

Lors de la remise des prix, richement dotée comme d’habitude, chaque équipage reçoit un magnifique souvenir en véritable cristal et 2 bouteilles de Pinot, chaque dame une rose.

Pas de surprise pour le podium au vu des résultats de l’étape du dimanche matin. Francis Doneux et Jean-Luc Fraikin remportent cette 18ème édition avec15 points d’avance sur Etienne Lenoir-Michèle Liefig. Suivent 3 équipages locaux, les nancéiens de Lorraine Auto Légende Jacques Lami – Jacques Baud montent sur la troisième marche du podium, devançant d’un point les vosgiens de l’ASAR ex-aequos, Bernard Vautrin-Alex Marchal et Jacques Blanchard-Jean-Marie Lecomte. -> Tout le classement

Il y a bien longtemps que les équipages locaux n’ont pas été à pareille fête. Peut-être en 2013 fin de l’hégémonie de nos amis belges ?

Contact : ASAR - Association Sportive Alpine Raonnaise
16, rue Jacques MELLEZ - 88110 RAON L’ETAPE
Président Gérard Bédel - +33 (0) 3 29 41 43 35
Contacter par Email
www.asar.fr

photo1 : Jean-Pierre Lamaze étrenne sa nouvelle Delta Intégrale sur le circuit de Xonrupt

Texte : Alain Brison
Photos : ASAR

 

Documents joints

 Téléchargez le classement 2012 (Word - 627.5 ko)