Contact Recherche avancéeé
 

La 12e ronde du Ried - 15 octobre 2016

News Classic Racing | Publié le 24 octobre 2016

C’est par une météo clémente que s’est déroulée la 12° Ronde du Ried ce 15 octobre 2016.

PNG - 572.1 ko

44 équipages ont répondu présents à l’invitation de l’AGCVB, les fidèles bien sur, plus quelques nouveaux venus, un superbe plateau constitué de voitures que l’on ne voit malheureusement pas assez souvent sur ce genre de rallye, une superbe Lotus Europa , Lancia Monte-Carlo, TVR 3000, Renault 5 Alpine 1° série, Sovam 1100 etc.. Départ donné depuis le garage Allheilig d’Hindisheim où le maitre des lieux avait prévu comme d’habitude un café d’accueil, dans un atelier rutilant.

14H45 : L’Alpine V6 Turbo surbaissée (trop) du fidèle équipage Frank et Jonathan s’élance dans le Ried. Un début de parcours plutôt cool simplement agrémenté de quelques cases inversées. Tout ce petit monde se retrouve à un souffle de la frontière, pour la première vraie difficulté, à savoir un fléché Allemand (forcément) à tracer sur une carte dédiée, une boucle de 30 KMS qui va causer des ravages chez les moins aguerris, certes !!!, mais également chez quelques spécialistes. Copains Marcel et Christian loupent direct 2CP, le couple Martin également, les autres pros passent le coude à la portière, cet exercice va également entrainer un retard impossible à combler.

JPEG - 85.1 ko

La caravane se rend à un saut de puce plus au sud pour franchir une double carte frontière, le point B et C qui raccorde les deux cartes est validé par un CP pince à viser deux fois, c’est là qu’une première hiérarchie se dégage, le couple Brignon ainsi que Frédéric et Laëtitia déjouent l’astuce et sortent de cette carte, toujours vierges de toutes pénalités, ce n’est pas le cas de quelques tout bons qui se cassent les dents sur cette difficulté made in Dimitri, à savoir la 2CV de Liégois Acker, la BMW de Eberlin Wrégé, l’alfa de Brison Thiry et la 911 de Vacheron Magnenat. A ce stade du rallye Varrey Boutillier 911, papa Acker associé à Scheiberich ne peuvent plus prétendre au top 10, mention spéciale pour JF Acker qui bien que convalescent a tenu à participer à notre rallye. Malgré la fatigue du pilote, l’alfa avalera les 180 KMS du parcours pour arriver avec les premiers au restaurant. Bravo Jean- François ! Patrick Dossmann à bord de sa superbe Renault 8 G est aussi en galère, l’absence du frangin sur le siège de droite se fait cruellement sentir, mais comme à son habitude le sourire ne le lâchera pas de la journée.

JPEG - 102.4 ko

L’aventure se poursuit jusqu’à la traditionnelle assistance casse- croûte. C’est au pied de la montagne sur un petit parking que Nadine accueille les morts de faim : pâté saucisse gibolin alsacien tout est là pour rassasier les équipages. Le team Ramberlinette arrive en formation serrée, pas moins de 5 voitures emmenées par le grand chef William, une belle bande de copains toujours open pour la rigolade, arrivent également nos amis Champenois tout sourires, même s’ils ne sont pas vraiment à l’aise dans ce genre de rallye.
Le convoi rejoint ensuite La Vancelle, petit village collé à flanc de montagne, pour une dernière carte à point cette fois ci. La difficulté consistait à repasser par le point 1 sans franchir une seconde fois le point 6, la solution n’étant visible que sur le terrain. Une fois encore, les ténors avalent l’exercice sans soucis, ce qui n’est pas le cas des retardataires, la nuit apportant avec elle une difficulté supplémentaire.
S’en suit un joli routier qui franchit le célèbre col de Fouchy et le non moins sympa col d’Urbeis qui fait la bascule entre l’Alsace et les Vosges. C’est au pied du col de Saâles (siège social de l’AGCVB) que se trouve le départ de la 3° étape elle même scindée en 2 parties : la première d’une dizaine de KMS est dédiée à un test routier en fléché métré mais vierge de tout pièges puis à la sortie de Saâles la navigation reprend pour une série de cases inversées. Cette troisième étape sera fatale aux deux 911 la Suisse et la Nancéenne, adieu le TOP 5.

JPEG - 103.2 ko

Après une dernière "fluckerie" à un souffle de l’arrivée le convoi rejoint le restaurant de la gare à Fouday. L’apéro est le bienvenu chacun racontant son aventure. Le repas se déroule dans une joyeuse ambiance alors que les contrôleurs corrigent les feuilles de pointage.

Sur la plus haute marche du podium on trouve Frédéric Stenzel Leticia Antzenberger sur une superbe Renault 11 Turbo Zender, suivis par le célèbre couple Gauthier et Nathalie Brignon devant Liégois Dominique et Delphine Aker. Le dernier sera également récompensé, quelques coupes seront distribuées, notamment une au plus jeune participant encore dans le ventre de maman Erika qui a retrouvé le sourire après avoir juré de me faire manger le RB, le trophée Jean Vinatier est gagné par l’Alpine V6 turbo de Frank et Jonathan qui ont perdu à nouveau un bout de spoiler, la coupe du plus malchanceux échoie au couple Isabelle et Marc dont la 504 coupé est tombée en panne à mi-parcours . Une dernière récompense en souvenir de notre copain Francis qui ne se séparait jamais de son sourire quelque soit la galère, ce trophée du fairplay ne pouvait revenir cette année qu’à Michèle et Luc Martin, des gens fort sympathiques.

Encore merci aux contrôleurs auxquels je ne facilite jamais la tâche leur demandant de voler de CP en CP, merci également à l’équipe du restaurant de la gare qui subit nos retards et autres boulettes, et à tous les participants sans lesquels ce rallye n’existerait pas .

-> Classement 2016


PNG - 26.5 ko

-> Compte pour le challenge TRACE 2016

organisation
Alpine Gordini Club Vallée de la Bruche

-> Revivre les éditions précédentes


 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 
 

Documents joints

Classement 2016 (PDF - 191.8 ko)

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr

Cliquez !


voituresdelegende.com





Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr