Contact Recherche avancéeé
 

Epernay-Vins de Champagne : le spectacle aussi en VH

News Classic Racing | Publié le 31 mars 2015

La 19e édition du Rallye Epernay-Vins de Champagne (27-28 mars) a accueilli 138 concurrents au total : 116 pour la 19e édition (voitures « modernes ») avec la présence exceptionnelle de Sébastien Loeb,...mais aussi 5 VHC et 17 VHRS.

JPEG - 3.2 Mo

Le spectacle était au rendez-vous en VH en ouverture du rallye avec la présence du funambule Jean Ragnotti sur une Renault. Renault Automotor a dévoilé une surprise en son honneur : une voiture ouvreuse à son effigie pour marquer ses 70 ans (à venir).

Le public était également présent en masse sur les bords des spéciales

VHC : Doyen récidive

Jean-François Mourgues et sa Porsche forfaits, un duel haletant entre Berthauld Doyen et François Guillemin semblait se profiler après les premières spéciales. Lors du passage nocturne dans la plus longue spéciale du vendredi, Chouilly-Cuis-Cramant-Avize, le pilote de la Porsche 911 RS verte doublait son avance sur celui de l’Opel Kadett GTE. Il concluait la première étape avec 21s d’avance.

JPEG - 76.9 ko
2e VHC GUILLEMIN François CHARLOT Patrick

Après une entame aussi serrée que la veille, Doyen reléguait à plus d’1min son rival au bout des 21,07 km entre Bouquigny et Mareuil Le Port. « Je suis sorti deux fois, expliquait Guillemin. La voiture est réglée trop « dure » pour ce type de terrain glissant. Il n’y a aucun grip ! Dès que je sors d’un virage, je suis à l’équerre. » Dans des conditions d’adhérence souvent précaire, Doyen montrait sa dextérité avec la Porsche et filait vers un deuxième succès consécutif au Rallye Epernay-Vins de Champagne. La seule alerte était une crevaison qui l’obligeait à finir avec une roue galette.

JPEG - 132.9 ko
le podium VHC

Guillemin a préféré se contenter de la 2e place et se console avec les victoires à l’indice de performance et dans le Groupe 2. La BMW 320 de Cédric Juhentet étant un véhicule « Classic » de compétition, François Bierry, lui aussi sur une Opel Kadett GTE, complète le podium des VHC. Jean-François Tabala (BMW 323i) rallie l’arrivée lui aussi.

VHRS : Conreau enfin !

Après deux podiums consécutifs, Conreau et son imposante Audi Quattro qu’il devrait remplacer par une Audi S1 actuellement en cours de préparation en Allemagne, décrochent enfin la victoire à Epernay malgré une « petite sortie ».

JPEG - 133.6 ko
1er VHRS Conreau-Brignon

Disposant du même modèle allemand, Martin est allé à la faute comme d’autres concurrents sur ce parcours rendu glissant par une pluie fine, mais est resté sur le carreau, abandonnant sa 2e place. Les Alfa Romeo de Boulain (GT2000 Veloc) et Montagne (1750 GT) en ont profité pour monter sur le podium final.

Sur la fin, Buhot (Ford Escort RS2000) qui avait opté pour la moyenne haute au contraire du vainqueur (intermédiaire), a pris le dessus sur Dudel (Porsche 911). Durand (BMW 2000 TII) précède Restellini (Peugeot 404 Coupé) en moyenne basse

podium VHC : 5 classés

1 203 DOYEN Berthauld DOYEN Christine PORSCHE 911 RS
2 201 GUILLEMIN François CHARLOT Patrick OPEL Kadett GTE
3 202 JUHENTET Cédric JUHENTET Loïc B.M.W. 320
-> Classement VHC

Classic de compétition : C. & L. Juhentet (BMW 320), 1h52min45s8

podium VHRS : 17 classés

1. Conreau-Brignon (Audi Quattro), 31,2
2.. Boulain-Gnat (Alfa Romeo GT 2000 Veloc), 70,9
3. Montagne-Potel (Alfa Romeo 1750 GT), 81,9
-> Classement VHRS

PNG - 16.8 ko

Organisation ASAC Champagne

4000 spectateurs au moins étaient présent devant le podium final pour accueillir Sébastien Loeb qui a fait le spectacle jusqu’au bout, effectuant des donuts pour leur plus grand bonheur

Texte : Frédéric Dart
photos : rallyracing.fr / catherine Diruy

-> Toute l’édition 2015... et les précédentes

 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Documents joints

Classement VHRS (PDF - 26.9 ko)

Cliquez !




voituresdelegende.com



Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr



www.ffsa.org