Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret : Horgnies-Pirotte (Porsche) et Musty-Moors (BMW) maîtres d’une renaissance

Riche d’un plateau d’une soixantaine d’équipages répartis entre les catégories Legend 50 et Legend 65, la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret a battu son plein ces vendredi 25 et samedi 26 novembre, au départ du centre historique de Theux.

PNG - 33.1 ko

Pour la renaissance de cette épreuve qui fut naguère la première de type « régularité pour voitures historiques » à voir le jour en Belgique, les organisateurs Pascal Collard et Robert Vandevorst se sont attelés à proposer un parcours roulant et dénué de tout piège majeur, sur lequel les concurrents n’ont guère eu le temps de s’ennuyer. Entre le fléché-métré et la carte, mais aussi des Regularity Tests disputés sur routes fermées (avec notamment le circuit de karting de Spa-Francorchamps le vendredi soir, et la piste EMA dans la journée du samedi), la variété était au rendez-vous et l’intensité omniprésente.

Dans la plus pure tradition de ce genre d’évènement, les faits de course se sont multipliés au gré des difficultés. C’est ainsi que le vendredi soir, un invité inattendu était de la fête : le brouillard ! Plongée dans une incroyable purée de pois, la région de Spa-Francorchamps allait se transformer en un gigantesque piège, dont certains, à l’image de Johnny Delhez et Eddy Gully (Ford Escort RS1600 MK1) ne se remettaient pas, sortant de la route pour le compte ! D’autres laissaient énormément de temps en ‘ballonnant’ en absence de toute visibilité. Quant à François de Spa (Mini Cooper S), le plus rapide sur la piste de karting de Francorchamps (65’’), il perdait d’emblée toute chance de l’emporter, son copilote étant… indisposé sur le routier entre les deux passages par le circuit !

JPEG - 101.5 ko
Delincé-Ninane

Fait assez remarquable, le samedi matin, au moment de la relance, les trois équipages aux commandes de la catégorie Legend 65 allaient poursuivre leur domination d’un bout à l’autre de la journée, pour monopoliser le top 3 final. Raymond Horgnies et Cédric Pirotte (Porsche 911) -photo1-, dont on connaît la grande expérience de ce type de compétition, ne se laissaient jamais démonter, augmentant sans cesse leur avance, pour rentrer au terme de la très attendue Boucle de Nuit avec plus d’une minute de bon sur leurs suivants directs. « Je participe à peu d’épreuves en Belgique, mais je suis particulièrement heureux de m’imposer ici avec Cédric, expliquait Horgnies au retour à la salle de Spixhe, marquant la fin de l’épreuve. C’était roulant, pas très compliqué, mais il convenait de ne jamais relâcher son attention. Une bien belle renaissance… »
Derrière la Porsche 911 lauréate, la bataille a fait rage pour la 2ème place, opposant la Ford Escort RS2000 MK1 de Delincé-Ninane et l’Alfa Romeo Giulia de De Munck-Dhuyvetter. Et c’est pour 24,19 points seulement que l’Alfa s’imposait. Très belle course aussi de la non moins superbe Alfa Romeo GTV de Dahm-Lienne, qui échoue au pied du podium final, précédant la MG B GT V8 d’un équipage D’Hoe-Vanoverschelde décroché dès les premières difficultés, mais dont la remontée au classement aura été un des faits d’armes de la journée et la soirée de samedi.

JPEG - 101.5 ko
De Munck-Dhuyvetter

Parmi les autres gros bras de ce genre d’épreuve, Lambert-Lambert (BMW 2002 Ti) ne pouvaient faire mieux que 9èmes, tandis que la doyenne de la Coupe des Sources 2011, la Peugeot 203 de Chalsèche-Lemaire, était sauvée in extremis par un Johnny Delhez revenu en spectateur le samedi soir, après une avarie électrique ayant plongé la valeureuse française dans le noir. Georges Chalsèche et son acolyte, qui avaient déjà rencontré des soucis de câble d’accélérateur le vendredi soir, pouvaient néanmoins reprendre part à la course, se classant en 12ème position.

Signalons encore les victoires de classe de Horgnies-Pirotte (Porsche, PH17), De Munck-Dhuyvetter (Alfa, PH16), D’Hoe-Vanoverschelde (MG, PH18) et Simonis-Damseaux (Ford, PH15), ces derniers achevant l’épreuve à une probante 6ème place absolue. Quant à la liste des abandons, elle était plutôt bien garnie, avec notamment les retraits de Fievez-Lys (Audi 80, mise hors-course), Rebetez-Vandermeulen (Mini Cooper), Tytgat-Debue (Opel Ascona), Wery-Guilmain (BMW 2002), Compère-Hélas (Datsun 240Z), Ume-Renard (Porsche 911), etc.

Au finish !

JPEG - 106.7 ko
Simon-Dufrasne

Nettement plus indécise a été la course en Legend 50, puisque le classement final ne correspond nullement à la hiérarchie provisoire au moment d’entamer la Boucle de Nuit. S’ils étaient sortis en tête au terme d’une première boucle du vendredi soir n’entrant pas en ligne de compte pour le classement final, Musty-Moors (BMW 2002 Tii) laissaient la vedette à Simon-Dufrasne (Volvo PV 544) durant la journée du samedi. Mais jamais les écarts n’ont excédé une poignée de points, de sorte que tout restait possible au gré des difficultés émaillant les 200 derniers kilomètres en nocturne.

Une fin d’épreuve qui marquait la faillite des suédoises, les très belles Volvo PV544 de Simon-Dufrasne (problèmes mécaniques) et Grogna-Moriau chutant dans le classement. Il n’en fallait pas plus à la BMW 2002 Tii d’Hubert Musty et Freddy Moors pour récupérer les devants et rentrer une carte de 137,60 points synonyme de victoire pour 17,43 unités seulement. Et sur la deuxième marche du podium, c’est le duo composé de Bernard Robinet et Christian Delferrier (NSU 1200 TT) qui surgissait au terme de la Boucle de Nuit, après être progressivement remonté dans le top 10 durant la journée. Et le pilote de rendre hommage à son prestigieux copilote lors de la remise des prix. Bien joué !

JPEG - 99.1 ko
Musty-Moors

Derrière, cela s’est joué d’un rien également, avec De Rive-Paterka (BMW 2002) arrachant de justesse la 3ème place et précédant la toujours originale Lancia Fulvia Zagato de Lamotte-Polet, la MG B des Luxembourgeois Schmit-Hilger (qui ont fini en force) et l’Opel Kadett GT/E de Spronck-Halleux. Les victoires de classe revenaient à Musty-Moors (BMW, PH17), Robinet-Delferrier (NSU, PH15) et Lamotte-Polet (Lancia, PH16). La première Dame était Dominique Stein, la copilote de Leroux (BMW 2002 Tii, 7ème du classement général).

Pour sa renaissance, la Coupe des Sources – Mémorial Claudy Soret a fait l’unanimité parmi les équipages, qui n’ont eu cesse de louer son intensité, l’absence du moindre temps mort, son accessibilité, son caractère ludique et son ambiance conviviale à souhait. Rendez-vous dans une douzaine de mois…

Classements Legend 65 et Legend 50 sur www.coupedessources.be

©photos : Jacques Letihon - www.letihon.be

-> A noter dès à présent dans vos agendas : la 13ème édition de la Coupe des sources se déroulera les 21 et 22/9/2012

 

Portfolio