Contact Recherche avancéeé
 

Coup de jeune pour le 5e Classic Charente Maritime

News Classic Racing | Publié le 13 septembre 2016

Un CLASSIC 2016 tout en élégance et en jardinages improvisés…

Quelle fut belle cette édition 2016 (3-4 septembre), courue à travers la Plaine d’Aunis, entre Châtelaillon-Plage, Fouras-les-Bains, St-Loup et Forges d’Aunis !...

JPEG - 234.5 ko

Outre le fait d’avoir pris de l’altitude samedi après-midi, aux portes de la Saintonge, en passant par le Terrier de Puyrolland (57 m au dessus du niveau de la mer !), ce 5ème rendez-vous de régularité aura atteint des sommets et réservé de sacrées surprises tout en se voulant très indécis sportivement jusqu’à son terme.

Notre contrat de partenariat avec le ciel ayant été une nouvelle fois parfaitement respecté, les conditions étaient idéales pour savourer pleinement toute la beauté de ces autos d’hier (et de demain) qui composaient un plateau multicolore. Les cabriolets cinquantenaires pouvaient briller de mille feux, de nombreuses autos partant décapotées sur les deux étapes. La fête s’annonçait d’autant plus belle que les 56 équipages engagés étaient bien présents sur le front de mer chatelaillonnais à l’heure de s’élancer tout en douceur, parfois même en un silence assourdissant.

JPEG - 279.2 ko
Un plateau 2016 riche de contrastes... entre les petites et rarissimes CG 1300 et les Ford Mustang, puissantes américaines

Samedi à 14h15 sur le front de mer et devant un public nombreux et curieux, le départ était donné par Christiane STAUB et David LABICHE, Adjoints au Maire et par Jean-Christophe MERCORELLI, Directeur de la station balnéaire de Châtelaillon-Plage. 52 voitures thermiques (couvrant la période 1959 à 2000) libérées de minute en minute allaient précéder nos 4 voitures hybrides à énergies alternatives. Le matin, en l’Espace Culturel Beauséjour, les équipages avaient été briefés par Jean-Pierre ROCHER sur les principes de la régularité automobile, mais aussi sur quelques pièges susceptibles de s’être glissés dans le tracé imposé. Au chapitre des anecdotes, notons que la seule inconnue de tous restait bien la brocante de Clavette qui, le dimanche matin, allait singulièrement contrarier la traversée du village en détournant les équipages de leur droit chemin.

Si le parcours idéal de la 1ère étape était annoncé pour 183 km sur le road-book plein de malices concocté par Jean-Luc PHELIPEAU (après 3 500 km de reconnaissances et de validation !), on allait constater lors de l’ultime contrôle de passage situé en plein cœur de Fouras, que certains affichaient jusqu’à une vingtaine de km supplémentaires !... A l’évidence, des erreurs de navigation ponctuées de demi-tours (pas toujours aisés) avaient amené bon nombre d’équipages à « jardiner » copieusement, plusieurs d’entre eux s’offrant même quelques rencontres insolites avec poules et canards dans diverses cours de fermes…

JPEG - 222.2 ko
Hommage à la doyenne de cette édition 2016, une magnifique Triumph TR3 de 1959

En marge de ces amusants égarements qui donnent à la « Régul » toute sa saveur, l’élégance aura été omniprésente sur cette 5ème édition ; élégance tout d’abord avec la présence dans la Triumph Herald Coupé n° 33 d’une copilote de charme, Margaux BOURDIN, Miss Centre-Val de Loire 2015 et Dauphine de Miss France 2016 !... Grand merci à Denis GANNAY et à Margaux, venus tout droit d’Eure-et-Loir, pour leur participation empreinte d’exception. Par leur présence ils auront donné un faste incomparable à notre petite entreprise…

Elégance encore avec de magnifiques autos sorties pour l’occasion de leur garage et de leur bâche en soie. Il est ici difficile de les citer toutes, même si les AC Cobra Pilgrim, Porsche Roadster 356, Ford Mustang, Plymouth Prowler, Lancia Fulvia, CG Spider 1300, Alpine Renault et une rutilante Triumph TR3 de 1959 auront tout particulièrement ravi notre public ainsi que l’équipe organisatrice et les officiels.

Elégance enfin à Fouras avec la participation de deux de nos bolides au Concours d’Elégance organisé par Pierre GOMEZ et le FARE (Fouras Auto Retro Events), samedi au pied du Fort Vauban. Dans la douceur de cet été 2016 et jusque tard en soirée, une foule compacte se sera régalée de ces moments de grâce et de partage… devant un jury très concentré au sein duquel s’était glissé notre reine Margaux… Oui, l’élégance se sera conjuguée à tous les temps sur notre littoral aunisien en ce premier week-end de septembre 2016.

JPEG - 274 ko
Une participation en forme d’hommage pour notre ami James VALLIER de la part de Jean-Claude BRACONNIER sur la Visa GTI qui avait remporté l’édition 2012 de l’épreuve

Mais un rallye de régularité demeure avant tout une épreuve sportive, avec des concurrents qui « se tirent la bourre » pour de vrai, fuyant ces pénalités qui vous éjectent d’un podium ou qui vous font dégringoler au classement général. Si dans un premier temps on retrouvait sans trop de surprises les principaux favoris aux avants postes, qui pouvait alors imaginer au départ de l’étape 2, chez Raymond PINCHEMAIL (ARSport à Aytré), qu’un tout jeune navigateur de 15 ans allait « faire la pige » à tous ses aînés, les renvoyant à leurs chères études avec leur équipement électronique (Tripmaster et autres Terratrip) ?... Lors de ce rassemblement d’autos dû pour l’essentiel à des séniors, ce sont bien les « minots » qui allaient prendre le pouvoir et dicter leur loi, par la vivacité de leur esprit… Voilà une bien belle insolence qui en aura amusé plus d’un !...

Ainsi, le jeune Maël ROUSSEL (15 ans), associé à son papa Nicolas (sur 205 GTI) allait rappeler à chacun qu’une parfaite lecture des notes, complétée d’un habile décodage de la carto, restait prépondérante sur la puissance (inutilisée) de nombreuses autos faites avant tout pour la vitesse… Après deux participations de découverte et de rodage, Maël nous montrait qu’il « pigeait » vite et bien (80 points de pénalité seulement !) et comblait de fierté son pilote de père, totalement incrédule.

JPEG - 153.4 ko
Toute en décontraction : Sandrine & Margaux BATS sur 2cv 6

Toutes proches du Graal, Delphine et Caroline LEBOSSÉ devaient laisser filer la victoire pour 22 petits points (!), se contentant d’une seconde place (la 3ème en 5 participations !). Egalement abonnés au podium, Jean-François et Jean-Baptiste LASSAUX, hissaient une fois encore leur petite Sunbeam Chamois (875 cm3 et 70 cv) sur la 3ème marche de la boite. Les petites autos venaient de rafler la mise ; normal direz-vous, après un passage par le Casino de Fouras... Pour les puissantes berlines, c’était "impair et passe"...

Margaux BOURDIN et Denis GANNAY, victimes samedi soir d’ennuis mécaniques (alimentation et échappement) perdaient tout espoir de bien figurer. Fort heureusement, l’élégant coupé vert & blanc (de 1962) allait être réparé dans la nuit, ce qui leur permettait de repartir dimanche matin, pour notre plus grand bonheur. Il sera anecdotique de préciser que Margaux & Denis termineront 52èmes, eux qui par ailleurs auront tant contribué à la réussite de notre édition 2016...

Sportivement, on assistera à la même délicieuse insolence du côté des hybrides, puisque c’est le benjamin de l’épreuve, Simon BOUIN, 12 ans, qui à la surprise générale se montrait le copilote « à énergies alternatives » le plus perspicace… A l’évidence, le garçonnet avait parfaitement rechargé ses batteries. Quel autre joli pied de nez à la sacrosainte expérience si souvent considérée comme incontournable !... Seconde aux côtés de son mari Patrice, Nathalie RAUD pouvait, à l’heure du dessert, se faire gentiment taquiner par les copains comme par ses adversaires en ce jour anniversaire pour elle…

JPEG - 252.2 ko
Qui aurait pu imaginer qu’un jeune garçon de 15 ans, Maël ROUSSEL, imposerait son sens de la navigation à tous les seniors présents ?

Avec 54 voitures à l’arrivée, on ne déplorait que 2 abandons dont celui de Luc LEFEBVRE et Sylvie MARCILLY, victimes d’ennuis mécaniques sur leur Autobianchi Abarth. L’engagement total de Madame le Maire de Fouras qui n’avait pas hésité à mettre les petits plats dans les grands pour accueillir royalement nos épreuves (rallye + concours d’élégance), n’aura pas été récompensé au classement. Mais peu importe car pour Sylvie, l’essentiel était assurément ailleurs.

Notons pour terminer que si tous ceux dont nous avons récemment parlé ici même étaient bien présents ; Marc & Bertrand TOURNEUX (sur Golf GTI), Bertrand & Marie-Hélène DAMY (sur Lancia Fulvia 1300S Rallye), Jean-Claude BRACONNIER (sur Visa GTI), il en est un qui nous aura cruellement manqué ; notre ami James VALLIER. Chacun se souvient du plaisir qui fut le sien de courir ce rallye l’an dernier, lui le fidèle et dévoué commissaire FFSA, licencié au SAO durant 22 ans et qui nous a quittés début juillet, à 69 ans à peine. A l’heure de la remise des prix, une salve d’applaudissements n’aura pas manqué d’honorer la mémoire de notre ami. Même si cette édition 2016 du Classic Charente-Maritime se sera révélée somptueuse à bien des égards, elle aura aussi été marquée par notre souvenir empreint d’amitié et partagé par tous pour James.

-> Classement 2016


PNG - 42.6 ko

Organisation : SPORT AUTOMOBILE OCEAN (ASA 1110) _ texte : Patrick GUERIN – SAO
photos : Jérôme Lemasson, J-Paul Gautret-Daniault, Patrick Guérin

photo1 : Le podium de ce Classic 2016. (De G à D) les soeurs LEBOSSE (2èmes), Maël & Nicolas ROUSSEL (1ers), J-François & J-Baptiste LASSAUX (3èmes) furent récompensés par Margaux BOURDIN et Michel MONNEREAU (vainqueur du Rallye d’Automne 1956)

-> Revivre les éditions précédentes


 

Portfolio

 
 
 

Documents joints

Classement 2016 (PDF - 143.2 ko)

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr


voituresdelegende.com




Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr


www.ffsa.org