Contact Recherche avancéeé
 

Corse Historique 2015 : un VHRS éclatant

News Classic Racing | Publié le 16 novembre 2015

Outre le fait de nous offrir un plateau somptueux avec quelques perles rares qui faisaient bon de revoir sur les routes du Tour de Corse Historique 2015, la compétition en VHRS aura été de toute beauté et très disputée jusqu’à son terme.

JPEG - 162.7 ko

ORGANISATION ET RÈGLES REVUES

C’est un VHRS revu et corrigé que proposait cette année le Tour de Corse Historique. Les fondamentaux restaient bien en place avec au départ une bonne centaine de voitures réparties en trois moyennes distinctes : Haute, Intermédiaire et Basse, afin que chacun trouve sa place en fonction de sa « monture » (âge, caractéristiques…) et de ses velléités derrière le volant. Mais plus que jamais, cette seconde compétition dans le Tour de Corse Historique, se voulait…sportive. Toujours à l’écoute de ses concurrents, l’organisation avait décidé cette année de renforcer l’équipe oeuvrant pour le VHRS. Ainsi, la direction de course a été confiée à Jan-Hug Hazard avec une équipe et une relation concurrents spécifiques afin d’assister les concurrents VHRS et de toujours se montrer à leur écoute. Nous pensons que chacun a pu apprécier…

JPEG - 116.3 ko

Ensuite, durant la course, d’étape en étape, nous avons procédé, grâce aux possibilités offertes par le matériel de chronométrage et l’assistance Tripy, à un reclassement des équipages pour les catégories « Intermédiaire et Basse ». C’est là que se joue la course depuis plusieurs années et il fallait, pour le public notamment, redonner de la compréhension et de l’éclat à la course. Reclasser était quelque part le moyen de dynamiser la course et l’intérêt dans les diverses moyennes proposées. A l’arrivée, chacun s’accordait pour souligner les difficultés offertes par l’épreuve et sa réelle sportivité derrière le volant. Plus que jamais, et c’est une grande satisfaction pour l’organisation, le Tour de Corse Historique VHRS est apparu comme une authentique épreuve sportive où le S de VHRS trouve toute sa légitimité… Encore fallait-il peaufiner les règles pour que chacun puisse défendre ses chances en fonction du matériel à disposition. La difficulté est justement de faire rivaliser équitablement un « ancêtre » des années cinquante avec une GT acérée des années quatre-vingt…

JPEG - 100.8 ko

UN PLATEAU SPLENDIDE ET VARIÉ…

La qualité du plateau, c’est justement ce qui interpellait les amateurs au soir des vérifications administratives et techniques. Sa variété était assez folle. Bien sûr, on retrouvait aux avantpostes des valeurs (équipages et voitures) bien établies comme le couple Baillet, dernier vainqueur en date sur leur Porsche 911, qui optait cette année pour la moyenne Haute, Patrick Zaniroli sur une Porsche 924 Turbo, Jean- Claude Marsan, un habitué des premiers rôles, sur une Porsche 911, Jean-Louis et Nelly Herbeth sur leur grosse Porsche 928 S… Que les oubliés nous excusent à l’avance : la liste est très longue. Avec Alfa-Romeo (grâce au dynamisme de notre ami Paolin, qui anime l’Espace Century), Porsche restait sans nul doute le constructeur le mieux représenté. Mais ces allemandes très performantes n’ont jamais eu la vie facile durant l’épreuve. Car nombreux sont ceux ayant soigné la préparation d’armes souvent très originales. On a évoqué la présence en masse d’Alfa Romeo : Coupé Bertone, 1750 GT, Giulietta Sprint, GTV, semblaient retrouver tout leur éclat d’antan.

JPEG - 92.8 ko

Mais on remarquait aussi des Autobianchi A112 Abarth, des Alpine-Renault A110, des Ferrari, des Fiat (124 Spider Abarth !), une NSU 1200 TT toujours trop rare, une R8 Gordini, des BMW 2002 ou 30 CSi, des Austin Healey, des Lancia de tout type, etc… Là aussi, la liste est très longue !

DES ÉQUIPES BIEN PRÉPARÉES

Bien évidemment, nos amis norvégiens sont là comme chaque année avec leurs Volvo PV 544, leurs Porsche, leurs VW ou leurs Austin Healey à la préparation toujours exceptionnelle. Cette équipe norvégienne écume tous les grands rallyes de régularités en Europe… Tout comme nos fidèles italiens. Voilà des années qu’Eugenio Rossi (Lancia Flavia) et Alessandro Olivieri (Ford Anglia) animent le Tour et jouent le podium. Ils sont là, bien décidés. Cette année, Piero Zanchi, sur une splendide Lancia Fulvia HF, est venu renforcé l’équipe italienne.

JPEG - 101.3 ko

UNE COURSE TRÈS DISPUTÉE…

On ne va pas tourner autour du pot plus longtemps, c’est ce trio que l’on va retrouver immédiatement au commandement de l’épreuve. Pourtant dès l’ES1, c’est Jean-Claude Marsan qui se distingue et devient le premier leader. Mais au soir de la première étape c’est Olivieri (Ford Anglia) qui mène devant son compère Rossi (Lancia Flavia), Corinne Van Hecke (Autobianchi A112) et Zanchi (Lancia Fulvia). A noter aussi, la très belle douzième place de Mahul sur sa petite Panhard Z1 en aluminium.
La seconde journée, Marsan, Baillet et Glath remontent au classement mais le quatuor de tête tient bon. Statu quo le troisième jour, sinon qu’il convient de souligner la régularité de Sanseigne (Fiat Ritmo Abarth), de Perlino (Talbot Ti) ou de nos amis norvégiens qui font un beau tir groupé. Et la petite Panhard, qui s’est attirée les faveurs du public, est toujours là ! Quatrième jour, c’est Zanchi qui gagne une place au détriment de Corinne Van Hecke qui fait pourtant une course admirable.

JPEG - 109.7 ko
2e VHRS ROSSI /TARENZI

L’étau se resserre pour le podium qui prend les couleurs d’une domination italienne. Le classement, lors de la dernière journée de course, ne va pas évoluer. Olivieri et sa petite Ford Anglia peuvent savourer en montant sur le podium à Porto Vecchio. Olivieri devance Rossi (déjà) second l’an passé…) et Zanchi avec sa Fulvia HF. Corinne Van Hecke conforte sa quatrième place, devançant Marsan et Baillet, tous les deux sur une Porsche 911, juste devant la NSU de Greilich, très brillant…

SCRATCH VHRS…

1 : OLIVIERI / RAINISIO (Ford Anglia), moy.B :196 pts
2 : ROSSI/ TARENZI (Lancia Flavia), moy.B :321 pts
3 : ZANCHI / AGNESE (Lancia Fulvia), moy.I :336 pts -
-> Classements VHRS

JPEG - 160.4 ko

MOYENNE BASSE
1 : OLIVIERI / RAINISIO (Ford Anglia) :196 pts
2 : ROSSI/ TARENZI (Lancia Flavia) :321 pts
3 : VAN HECKE/ VAN HECKE (Autobianchi A112) :354 pts
MOYENNE INTERMÉDIAIRE
1 : ZANCHI / AGNESE (Lancia Fulvia) :336 pts
2 : MARSAN / CHOL (Porsche 911 :356 pts
3 : SANSEIGNE / SANSEIGNE (Fiat Ritmo Abarth) :521 pts
MOYENNE HAUTE
1 : BAILLET / BAILLET (Porsche 911) :440 pts
2 : GLATH / COLLIARD (BMW M3) :2375 pts
3 : VICAIRE/ JAUDINAUD (Porsche 911 :3165 pts

PNG - 5.8 ko

Texte : JBCOM 92 /ALAIN BERNARDET
PHOTOGRAPHES : Fred Chambert, Cathy Dubuisson, www.fotorissima.net, haasefoto, Jo Lilini, www.photoclassicracing.com, archives, mcklein.com

-> Toute l’édition 2015... et les précédentes

 

Portfolio

 

Cliquez !



voituresdelegende.com



http://warson-motors.com


Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr



www.ffsa.org