Classic Festival - Nogaro : 50% soleil, 50% pluie, 100% plaisir !

Pour cette cinquième édition des 6-7 octobre 2018, l’ensemble des ingrédients qui ont fait le succès du Classic Festival ont été réunis pour l’occasion : des voitures, des avions, des vaches, des marchands, du public...

JPEG - 174.9 ko

Mais tout cela était sans compter sur les affres de la météo ! Après toute cette canicule de 2018, il fallait bien ressourcer la terre. Et si nous avons été épargnés lors de la première journée, avec un temps radieux, presque chaud, il n’en a pas été de même pour la deuxième journée.

Le vent et les nuages annonciateurs de la perturbation à venir se sont annoncés dès le samedi soir, venant même mouiller quelque peu les vachettes de la course landaise ; sous ce beau soleil, l’ensemble des participants ont pris leurs marques durant toute cette première journée. La piste a chauffé, le rallye a pu régaler les participants, et les échanges allaient bon train dans les paddocks. Seuls les avions, plus que tributaires de la météo, avaient d’ores et déjà annulé leur participation dès le samedi matin aux vues des prévisions, expliquant largement le manque d’avions présents sur l’aérodrome. C’est un risque qui est malheureusement connu dès le départ pour l’organisation d’un fly-in : il ne tient que s’il fait beau.

JPEG - 59.5 ko
JPEG - 68 ko
JPEG - 87.9 ko

La parade en ville fut elle aussi épargnée et la belle cité nogarolienne put résonner au son des klaxons avant de rejoindre les bancs des arènes.

Malgré l’arrivée des premières gouttes, l’ambiance était des plus conviviales comme à l’accoutumée. Malgré l’arrivée des premiers déluges, plus tard dans la soirée, l’ambiance demeura on ne peut plus conviviale.

Le lendemain le plafond fut bas pour le ciel et pour certains qui avaient passé une très bonne soirée.

La pluie s’est invitée pour l’ensemble de la journée. Elle s’est même très très invitée pour la parade, qui parvint tout même à atteindre le nombre de 307 voitures courageuses qui n’ont pas hésité à braver les intempéries.

De ce fait, le nombre de présents a été considérablement réduit, car le gersois est tout de même moins étanche que le nivernais...

Néanmoins l’ensemble des participants à ce dimanche ont pu en profiter pleinement mais... mouillés.

JPEG - 88.6 ko
JPEG - 120 ko
JPEG - 119.6 ko

Vous l’aurez compris un bilan en demi teinte pour 2018, à moitié sec, à moitié mouillé, mais avec une très grosse envie de 2019 pour préparer un nouveau quinquennat avec de nouvelles animations, un nouveau programme, de nouvelles surprises, tout en conservant la base qui a fait la réussite du Classic Festival !

Merci à Jacques LAFFITE qui était avec nous tout le week-end pour remplacer au pied levé son ami Jean-Pierre Beltoise souffrant !

Alors... vivement 2019 !


PNG - 182 ko

Texte et photos : M3 (Max Mamers Management)
Bernard Cannone

-> revivre les éditions précédentes


 

Portfolio