Contact Recherche avancéeé
 

AvD Oldtimer Grand-Prix 2014 : l'autre meeting estival européen

News Classic Racing | Publié le 14 août 2014

Mi-août, c’est l’occasion de se rendre dans le massif de l’Eifel pour vivre le plus grand meeting allemand consacré aux courses historiques. Cette année encore (8-10 août), l’Automobilclub von Deutschland (AvD) avait concocté un programme copieux pour cette nouvelle édition de l’Oldtimer. Outre les courses, les clubs sont présents en masse, soutenus pour certains par les constructeurs eux même comme c’est le cas pour Porsche, Ferrari, Maserati, Mc Laren et Alfa-Romeo. On les retrouve dans une partie du circuit - La Mercedes Arena - modifiant en cela le tracé du circuit F1. Porsche s’est ici taillé la part du lion avec pas moins de 14 000 m2 à disposition !

JPEG - 373.4 ko

Le paddock n’est pas en reste, mêlant allègrement - pas facile de s’y retrouver d’ailleurs - plateaux des concurrents, salle des ventes, exposants, équipementier, constructeurs, ... Ces derniers montrent ici leur intérêt pour leur histoire et démontrent leur savoir faire avec notamment une présence marquée de BMW, Opel et Jaguar. A l’heure où certains pays font preuve d’autophobie, rien de cela en Allemagne où l’automobile est un des moteurs essentiels de l’économie du pays.

Si on ajoute à cela la quantité et la qualité des plateaux, tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce meeting un vrai succès populaire ce qui s’est encore vérifié cette année avec plus de 50 000 entrées malgré une météo des plus variables. Plus de 500 voitures de compétition étaient réunis dans les 14 plateaux d’une grande variété : monoplaces, prototypes, GT, avant-guerre, ... Comme souvent, les plateaux anglais étaient présents en force.

JPEG - 96.5 ko

Ceux des Masters Séries avec le FIA Masters Historic Formula One, le FIA Masters Historic Sports Car et le Gentlemen Drivers Pre-66 GT. Egalement présents les deux plateaux de l’Historic Grand Prix Cars Association (HGPCA) avec les magnifiques F1 pré-61 et pré-66. Ces plateaux étaient complétés par d’autres comme celui dédié aux BMW avec pas moins de 9 BMW M1 Procar, et également un plateau revival consacré aux autos ayant fait les grandes heures du DTM dans les années 70. A noter également un plateau composé de magnifiques voitures d’avant-guerre qui participaient à une épreuve de régularité.

Comme chaque année, les deux circuits sont en activité le vendredi avec les essais des différents plateaux sur le circuit F1 et essais et course sur la célèbre Nordschleife. Cette année, le plateau était un peu plus réduit pour cette course avec une soixantaine de voiture. Cette course a été contrariée par la météo lorsqu’une averse des plus intenses s’est abattue sur la piste. La raison a prévalu et la course a été interrompue après plus de 2 heures de courses. Habitués des avant-postes sur cette épreuve, c’est Marcus Von Oeynhausen associé à Franck Stippler sur leur Jaguar Type E "Gotcha" qui l’emporte. On notera la 3ème place d’un certain Walter Rohrl avec Armin Zumtobel sur Porsche 911.

JPEG - 73.9 ko

Côté circuit F1, on retiendra le plateau du FIA Masters Historic Formula One avait fière allure avec 23 voitures avec notamment la magnifique Ligier JS 11/12 ex Pironi de Mr John of B, une Alfa Romeo 179 et la Brabham BT 42 de Manfredo Rossi di Montelara aux couleurs Martini. Les résultats n’étant pas toujours conforme à ce qu’ils étaient à l’époque, c’est Steve Hartley au volant d’une Arrows A4 qui remporte le classement combiné des deux courses.

S’il est un autre plateau magnifique, c’est bien celui du Trophée Lurani qui regroupe les formules junior : de belles voitures avec une grande variété de design. On est loin des formules aseptisées de nos jours.

JPEG - 203.2 ko

Il faut dire que l’aérodynamisme était des plus empirique à l’époque ! Près de 40 voitures en piste pour ce plateau pour deux belles courses qui verront la victoire finale de Jonathan Hugues sur une Brabham BT6.

Avec le plateau FIA Masters Historic Sports Car, on retrouve l’esprit de l’endurance avec un grille de départ regroupant des prototypes et des GT. Comme c’est souvent le cas lors de la saison dans cette série, mais aussi chez le CER concurrent, à la fin c’est Martin O’Connell qui gagne. Le pilote a un sacré coup de volant et la voiture est affutée et fiable. Parmi les autos remarquables on notera la présence d’une rare Wolverine Sportsracer.

JPEG - 71.6 ko

Pour les autres courses, on retiendra la bataille intense dans la course 1 BMW entre Christian Traber et Michael Kammermann, tous deux au volant d’une BMW M1 avec une fin de course qui finit par voir les deux concurrents se toucher sans autre conséquence qu’un peu de carrosserie abimée. Le plus drôle c’est que le deuxième officie comme mécanicien chez le premier, patron du Graber Sportgarage !

PNG - 17.1 ko

On y retourne l’an prochain ?

-> Voir les résultats du meeting

Texte : Newsclassicracing - © Photos : Jean-Marie Biadatti - Photoclassicracing.com, et Fotorissima (Nordschleife)

-> revivre les éditions précédentes

 

Portfolio

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Cliquez !


Comparez les assurances auto sur
minute-auto.fr


voituresdelegende.com



http://warson-motors.com


Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr


www.ffsa.org