Contact Recherche avancéeé
 

13e Tour de Corse Historique #5 : Padrona en vrai patron !

News Classic Racing | Publié le 13 octobre 2013

Cette dernière journée de course n’aura été en rien une promenade de santé en direction du podium d’arrivée situé à l’Ile Rousse. Comme on le présentait hier, la lutte fut âpre jusqu’à son terme, à tous les niveaux de la compétition, en VHC, comme en VHRS.

PNG - 121.6 ko

Samedi 12 octobre - Il aura tenu jusqu’au bout, François Padrona, remportant ainsi son second Tour de Corse Historique (la première fois en 2010) avec sa fidèle Ford Escort RS Groupe 4. Un petit clin d’oeil au passage, la Ford en question porte les couleurs de la voiture que Yves Loubet, la cheville ouvrière de ce Tour, pilotait à ses débuts dans le grand bain en 1980 et 81…

Une course avec la tête, aussi !

Mais ne pensez pas que François Padrona a réalisé une course facile, le Tour de Corse Historique est justement tout le contraire. C’est une course âpre, gagnée à coups de dixième de seconde, sur un parcours exigeant et tracé avec une grande rigueur.

JPEG - 123 ko
1er Padrona-Farinacci

Cette année tout particulièrement où un temps incertain, parfois humide, a décuplé les difficultés naturelles des routes corses. De l’avis de nombreux équipages fidèles à l’épreuve, parvenus au terme de ce Tour à Ile-Rousse, c’est de loin l’édition la plus exigeante de ces dernières années. Les machines comme les organismes ont du faire preuve d’endurance et de détermination. Piloter avec sa tête, aussi, lâcher là où cela s’imposait pour ne tenter l’impossible, commettre l’irréparable…

Un combat de chefs…

Très tôt dans la course, une poignée de pilotes de pointe ont pris le pouvoir, se tenant à quelques secondes. Padrona dans un premier temps dut composer avec les performances éclatantes d’un Jean-Claude Andruet intraitable dans les deux épreuves nocturnes.

PNG - 384.1 ko
2e Gérald TOEDTLI / Luc SANTONOCITO

C’est lui, le premier leader du rallye ! Il fera une grossière erreur de pneus dans l’ES4…remportée par Padrona qui finit par s’installer en tête. S’ensuivra toute la journée une véritable affaire d’honneur entre Padrona et Jean-Marc Manzagol (oui, oui, le fils de Jean-Pierre…) extrêmement brillant avec sa R5 Turbo.Il va enfiler les meilleurs temps comme des perles sur un collier. Mais hélas à la sortie de son quatrième meilleur temps, sa boîte va céder. Padrona peut souffler, enfin presque car Gérald Toedtli prend le relais de Manzagol. Le pilote suisse, très spectaculaire, met la pression sur Padrona. L’écart est toujours bien inférieur à la minute ce qui est notoirement insuffisant pour respirer tranquillement. D’autant que derrière, Andruet se retrouve après pas mal de déboires mécaniques. Il signe encore deux meilleurs temps, dont celui dans la longue ES qui s’achève au col de Sorba après la traversée de Ghisoni. Un village historique de l’histoire du Tour, il ne pouvait décemment pas laisser à un autre pilote le soin de réaliser le meilleur temps… Mais lui aussi devra revoir ses ambitions à la baisse avec un dernier pépin : une boîte à air baladeuse venue coincer l’accélérateur grand ouvert… Peu à peu, Padrona contrôle les évènements. Son avance s’accroit petit à petit, ce qui lui permet d’envisager les choses avec un peu plus de sérénité…à la condition que sa Ford ne connaisse pas le moindre problème.

PNG - 444.2 ko
3e Redelé-Dessex

Par exemple, il n’a jamais eu l’avance suffisante pour parer à une crevaison. Un petit écart sur les routes mouillées et l’addition peut s’avérer lourde. Comme pour Bernard Barrile qui dans l’ES 16, à deux spéciales de l’arrivée, grimpe sa Sunbeam Lotus en haut d’un talus et perd un temps fou. Il tombe d’une belle 7ème place à la… 76ème ! Mauvaise fin de rallye pour Antoine Vandromme qui casse la boîte de vitesses de sa 911. Puisque l’on évoque la Porsche 911 (une cinquantenaire, comme l’Alpine A110 !), il convient de distribuer des accessits à certins pilotes Porsche, comme Zuccarelli, Morière et Puren qui ont animé toute la course. Frederic Puren qui semble avoir pris toute la mesure de sa nouvelle monture signera même un meilleurs temps l’ES 10. La fin du rallye fut très chaude pour lui, partant à la faute dans la dernière ES, allant jusqu’à ouvrir sévèrement son train avant. Il ne lui restait plus qu’à se laisser glisser vers Ile-Rousse.

Alpine, toujours…

Ce Tour de Corse Historique était donc dédié à l"Alpine A110 qui fête les quarante ans de son titre de championne du monde et ses cinquante ans d’existence. Et il faut voir comment cette petite voiture bleue suscite toujours l’enthousiasme, l’admiration du public.

JPEG - 142.3 ko
Philippe et Christelle TOLLEMER

Deux salves d’applaudissement s’imposent à l’heure du bilan. La première adressée à Philippe Tollemer qui a méticuleusement, admirablement restauré et ramener sur les routes corses l’Alpine 1800 victorieuse ici même il y a quarante ans avec Jean- Pierre Nicolas. La seconde, ira une nouvelle fois à Jean-Charles Rédélé pour sa course une nouvelle fois parfaite, réfléchie et brillante puisqu’il signera deux meilleurs temps, résistant ainsi aux assauts d’un petit jeune plein de talent, Jérémie Toedtli, qui ne peut guère faire de sentiments puisqu’il n’était pas né au moment des exploits de l’A110. Le classement de Rédélé ? La troisième marche du podium, comme l’an passé. On ne pouvait plus bel hommage à cette voiture géniale…

Enfin, terminons par souligner la performance du couple Baillet qui sur leur Porsche 911 a remporté la course en VHRS au terme d’un rallye très âprement disputé depuis le départ

LE CLASSEMENT VHC / CLASSIC…

1 : PADRONA/FARINACI (Ford Escort RS ) en 3h56’04"5
2 : G.TOEDTLI/SAMOTOCITO (Ford Escort RS) à 1’40"0
3 : RÉDÉLÉ/DESSEX (Alpine A110) à 2’21"8- 4 : J.TOEDTLI/CIOCCA (Ford Escort RS ) à 2’43"5 - 5 : ANDRUET/BICHE (Porsche 911) à 3’51"9 - 6 : ZUCCARELLI/SAVIGNONI (Porsche 911) à 3’57"2 - 7 : PUREN/MIZAEL (Porsche 911) à 6’51"4 - 8 : MANZAGOL/GUGLIELMI (Renault 5 Turbo) à 7’26"0 - 9 : VAISON/ DUFOUR (Talbot Samba Gr.B) à 7’35"7 - 10 : MORIÈRE/GABELLA (Porsche 911) à 8’04"3 - 11 : DOYEN/DOYEN (Porsche 911) à 8’23"6 - 12 : BIAGINI/BOUVIER (Porsche 911) à 10’43"6 - 13 : ABBATI/LELONG (Porsche 911) à 11’27"5... 1ER CLASSIC : PANIER/BRUNO (Porsche 911) .
-> classement final VHC
-> Tous les classement VHC Classic

LE CLASSEMENT VHRS…

PNG - 577.4 ko
De belles émotions aussi pour les VHRS

1 : BAILLET/BAILLET (Porsche 911) 185 pts
2 : ROSSI/GIAMMARINO (Lancia Flavia) 242 pts
3 : HERBERTH/HERBERTH (Porsche 928 S) 285 pts - 4 : TORREJON/TORREJON (Porsche 914/6) 295 pts - 5 : LAFORCE/BRETON (Alpine A110) 330 pts - 6 : FIGUIÈRE/EUVRAY (Porsche 911) 337 pts - 7 : BORLI/KARSET (Volvo PV 544) 387 pts - 8 : OLIVIERI/RAINOSO (Ford Anglia) 434 pts - 9 : MORENT/PEYRE (BMW 2002) 632 pts - 10 : AGHINA/RUPERT (Ferrari 308) 671 pts - 11 : JOHANNESSEN/SARSTO (Porsche 911) 706 pts - 12 : CAVALIER/BOULANGER (Renault 12 G) 838 pts - 13 : BLIN/PAIN (Alfa Romeo 2000 GTV) 842 pts - 14 : BILLERUD/BRADSEN (Volvo 122 S) 913 pts ...
-> Classement VHRS


PNG - 5.8 ko

Texte : JBCOM 92 /ALAIN BERNARDET
photos : Organisation & www.photoclassicracing.com

-> Toute l’édition 2013... et précédentes

 

Documents joints

Classement VHC-Classic (PDF - 85.6 ko)
Classement VHRS (PDF - 26.7 ko)

Cliquez !




voituresdelegende.com



Rally Timer sur l’AppStore

www.classic-rally-timing.fr



www.ffsa.org